1. Alternance : rédiger un CV court et efficace pour décrocher un contrat
Boîte à outils

Alternance : rédiger un CV court et efficace pour décrocher un contrat

Envoyer cet article à un ami
Si vous en avez, n'hésitez pas à mentionner vos hobbies et passions sur votre CV. // © Corbis
Si vous en avez, n'hésitez pas à mentionner vos hobbies et passions sur votre CV. // © Corbis

Que ce soit votre premier CV ou que vous ayez déjà eu l'occasion d'en réaliser un pour décrocher un stage ou un job d'été, repartez toujours de la base en vérifiant que vous n'avez omis- aucune information incontournable !

Tout commence par vos nom, prénom, âge (important pour déterminer le type de contrat d'alternance), adresse postale, téléphone portable (un seul suffit), e-mail. Proscrivez les adresses comme “Bogoss78”, quitte à vous créer une nouvelle boîte mail (nom.prénom@trucmail.com), destinée uniquement à votre recherche de contrat. Que vous n'oublierez pas de vérifier régulièrement ! Précisez si vous êtes mobile et/ou motorisé(e)…

Vous n'êtes pas obligé(e) de mettre votre photo sur votre CV, sauf si cela vous est expressément demandé. Dans ce cas, privilégiez les photos sérieuses et évitez absolument celles prises en soirée ou en vacances, même recadrées.

Donnez un titre à votre CV – le plus souvent, il s'agira du nom du diplôme que vous souhaitez préparer ou le nom du poste visé dans l'entreprise. Précisez qu'il s'agit d'une candidature en alternance, la durée du diplôme visé et l'école ou l'université dans laquelle vous serez inscrit(e), si vous le savez déjà.

Lire aussi : Perdu pour faire votre CV ? Le mode d'emploi par rubrique

Beaucoup d'expérience ? N'en faites pas trop !

Si vous avez déjà un bac+2 ou un bac+3, peut-être avez-vous beaucoup de choses à raconter : stages, jobs d'été, voyages, loisirs, sports… Pour vous, l'enjeu ne sera donc pas de savoir quoi mettre dans votre CV, mais de choisir les informations qui méritent d'y figurer. Tous les recruteurs vous le diront : un CV de jeune diplômé ne doit pas dépasser une page.

Comment choisir ? En faisant preuve de logique : inutile de remonter jusqu'au brevet des collèges ou de répertorier tous les sports que vous avez pratiqués un jour. Restez centré(e) sur les informations qui permettent de cerner votre parcours et votre personnalité : dernier (et éventuellement avant-dernier) diplôme obtenu, expériences professionnelles, stages et jobs d'été, loisirs préférés.

Dans cette dernière catégorie, soyez précis(e) : plutôt que d'indiquer “Lecture”, détaillez quel type de littérature vous intéresse ; si vous faites beaucoup de course à pied, précisez à quel niveau… Et surtout, ne vous inventez pas une passion exotique ou une pratique sportive farfelue : vous risqueriez de le payer cher au moment de l'entretien, car la plupart des recruteurs aiment prendre le temps de discuter du “bas du CV” avec les candidats reçus.

Lire aussi : Des petits arrangements sur un CV aux gros mensonges, ce qui passe… ou pas

Rien à dire ? Mettez l'accent sur vos activités !

À l'inverse, peut-être n'avez-vous pas beaucoup de choses à faire figurer dans votre CV… Dans ce cas, pas la peine de décrire des stages incroyables ou des missions qui n'ont existé que dans votre imagination. En revanche, prenez le temps de décortiquer un peu vos activités extrascolaires pour trouver celles qui mettront en valeur votre profil.

Votre seule expérience professionnelle consiste en du baby-sitting pour vos voisins ? N'hésitez pas à le mentionner en précisant l'âge des enfants, leur nombre, la fréquence à laquelle ils vous sont confiés, etc. Les recruteurs cherchent avant tout à appréhender au mieux la personnalité des candidats.