1. BTS et DUT en alternance : pour trouver un contrat, organisez-vous !
Boîte à outils

BTS et DUT en alternance : pour trouver un contrat, organisez-vous !

Envoyer cet article à un ami
Certains secteurs, comme l'hôtellerie-restauration, accueillent les alternants en BTS ou DUT. // © Bertrand Desprez pour L'Étudiant
Certains secteurs, comme l'hôtellerie-restauration, accueillent les alternants en BTS ou DUT. // © Bertrand Desprez pour L'Étudiant

Candidat à un BTS ou à un DUT en alternance, vous allez devoir faire face à deux sélections consécutives ou simultanées : la sélection à l’entrée en formation et celle effectuée par le recruteur – le tout en préparant votre bac. Motivation et rigueur obligatoires ! Nos conseils pour venir à bout de ce double défi.

Si les inscriptions en DUT (diplôme universitaire de technologie) et dans la plupart des BTS (brevet de technicien supérieur) sont bien balisées, via Parcoursup – vous pouvez aussi déposer votre candidature directement auprès d'un établissement –, la recherche d'une entreprise, elle, peut s'étaler dans le temps. Plus tôt elle commencera, mieux ce sera.

La clé de votre survie ? L'organisation ! Dès janvier, identifiez les entreprises qui vous intéressent pour préparer votre bac+2 en alternance. Tenez à jour un planning de suivi, dans lequel vous indiquerez celles que vous avez contactées, à quelle date, et quand vous les avez relancées. Ce carnet de bord est capital pour le succès de vos recherches. Vous avez déjà un bac à préparer, ne comptez pas sur votre mémoire – ni sur celle de vos parents ! – pour vous souvenir des démarches effectuées un ou deux mois auparavant…

Pensez “projet pro”

Que mettre en avant dans votre CV ou votre lettre, alors que vous n'êtes qu'en terminale et que vous n'avez donc pas beaucoup ­d'expérience professionnelle ? Point positif, les BTS et les DUT sont des diplômes couramment préparés en alternance et bien identifiés par les recruteurs, qu'ils soient dans des TPE (très petites entreprises) ou des grands groupes.

Ils savent que les jeunes postulant à une formation bac+2 n'ont pas forcément un CV très fourni. Ils se concentrent sur la cohérence du projet professionnel, cherchent à savoir, en entretien, si les candidats se sont renseignés sur le secteur professionnel et pourquoi celui-ci les intéresse.

Le CDI en ligne de mire

Les contrats en alternance sont souvent envisagés comme une préembauche, notamment au niveau bac+2. Lorsque le contrat d'apprentissage ou de professionnalisation est signé dans le cadre d'un CDI, celui-ci s'effectue alors en deux temps : d'abord une période d'apprentissage correspondant au cycle de formation, puis le CDI. C'est-à-dire que si vous occupez en CDI les mêmes fonctions que pendant votre contrat, vous n'avez pas à réaliser de période d'essai. Vous conservez également l'ancienneté que vous avez acquise durant la ­première phase de votre ­engagement.

Faut-il changer d'école ?

Dans beaucoup de grandes entreprises, nombre de recrutements en alternance se font par l'intermédiaire d'écoles partenaires. C'est particulièrement le cas au niveau bac+2. Le futur employeur y trouve un avantage évident : il connaît déjà le contenu de votre formation et a même peut-être participé à son élaboration.

Si vous êtes candidat(e) à un BTS, et dans une moindre mesure à un DUT, en alternance, vous pouvez d'ailleurs vous retrouver confronté(e) à un dilemme : une entreprise est prête à vous embaucher en alternance, à condition que vous prépariez votre diplôme dans une école en particulier. Que devez-vous décider ? À vous de voir, mais si l'employeur vous intéresse, il peut être judicieux de vous renseigner sur l'école qu'il vous suggère.

Par ailleurs, si, comme nous vous le recommandons, vous envoyez des candidatures aux entreprises en février-mars, vous ne serez pas en mesure de préciser dans quel établissement ou IUT vous préparerez votre bac+2. Pour remédier à cet inconvénient, donnez, dans votre lettre de motivation, quelques éléments sur les diplômes aux­quels vous candidatez (intitulé, matières principales…) et, éventuellement, les noms des principales écoles dont vous attendez une réponse.

Et surtout, ne vous inquiétez pas : les recruteurs qui embauchent en alternance des futurs bac+2 connaissent bien ces contraintes.