1. Apprenti dans la fonction publique, c'est possible !
Boîte à outils

Apprenti dans la fonction publique, c'est possible !

Envoyer cet article à un ami
Tous les employeurs peuvent recruter en apprentissage, y compris les entreprises publiques. // © plainpicture/Hero Images
Tous les employeurs peuvent recruter en apprentissage, y compris les entreprises publiques. // © plainpicture/Hero Images

L'apprentissage repart à la hausse ! Le ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social a annoncé, jeudi 4 février 2016, une augmentation de 2,1 % des nouveaux contrats. De son côté, François Hollande avait fixé dès janvier des objectifs ambitieux de recrutement d'apprentis dans la fonction publique. Voici 7 infos à retenir pour en profiter.

#1. Le nombre de places d'apprentis à la hausse en septembre 2016

L'apprentissage dans le secteur public est peu connu, et c'est normal. On ne compte aujourd'hui qu'environ 13.000 apprentis. Mais leur nombre progresse : 2.178 apprentis ont été recrutés à la rentrée de septembre 2015, 10.000 sont prévus à la rentrée de septembre 2016, selon l'objectif fixé par François Hollande. Une voie de formation et d'accès à l'emploi à ne pas négliger donc.

#2. Les administrations et services publics recrutent déjà

Le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) recherche en ce moment un apprenti graphiste pour sa direction de la communication et de l'information institutionnelle. Si vous avez déjà un profil bac pro ou bac techno et maîtrisez la chaîne graphique et les logiciels type Illustrator ou Photoshop, vous intéressez le gendarme de l'audiovisuel ! De son côté, l'Agence régionale de santé de Corse (rattachée au ministère de la Santé) recherche un apprenti assistant manager. Le job ? Accueil téléphonique, gestion de planning, organisation de réunions et de déplacements des directeurs… Ces offres de contrat et bien d'autres sont diffusées sur la bourse interministérielle de l'emploi public (BIEP), rubrique apprentissage.

#3. Des postes surtout dans les collectivités locales

L'essentiel des postes ouverts à l'apprentissage se retrouve dans la fonction publique territoriale : c'est-à-dire que vous travaillez pour le compte d'une collectivité locale (commune, département, région, etc.). La fonction publique d'État et la fonction publique hospitalière embauchent aussi chaque année quelques centaines de jeunes en apprentissage. Dans ce cas, vous travaillez en administration centrale, dans un établissement public administratif ou un hôpital, par exemple.

#4. Des formations à tous les niveaux

En apprentissage, vous préparez un diplôme ou un titre. Les diplômes accessibles sont du niveau I à V, du CAP au bac+5. Vous pouvez vous former dans des domaines aussi variés que les ressources humaines, les marchés publics, la mécanique, l'administration générale ou le juridique. Comme avec un employeur privé, vous suivez une formation (400 heures par an minimum) dispensée par un CFA (centre de formation d'apprentis) ou un établissement de formation avec lequel l'employeur public doit passer une convention.

#5. Un contrat de droit privé

Vous signez un contrat d'apprentissage de droit privé avec l'organisme public employeur. La durée du contrat est variable : entre 1 et 3 ans en fonction de la formation nécessaire. Elle est de 2 ans pour les diplômes les plus préparés (CAP, BEP, Bac pro, BTS).

#6. Une rémunération identique au privé

Apprenti dans la fonction publique, vous ne gagnerez guère plus que vos camarades en apprentissage dans le secteur privé. Comme eux, vous serez rémunéré en pourcentage du SMIC (1.466,62 € bruts mensuels sur la base de 35 heures hebdomadaires) en fonction de votre âge. Seul petit avantage pécuniaire : il peut exister une majoration spécifique pour les apprentis du secteur public en fonction du diplôme préparé.

#7. Fin du contrat : 3 choix possibles

Le contrat d'apprentissage cesse après l'obtention du diplôme. Il peut néanmoins être renouvelé deux fois pour préparer d'autres diplômes. Premier choix qui s'offre à vous : continuer de vous former pour gagner encore plus en qualification. Deuxième voie : rechercher un employeur privé. Enfin, troisième possibilité : passer un concours administratif externe si vous souhaitez continuer à travailler pour un employeur public. La voie des concours est en effet quasi incontournable pour intégrer la fonction publique.