1. Décrocher un contrat en alternance : 10 astuces pour séduire les recruteurs
Boîte à outils

Décrocher un contrat en alternance : 10 astuces pour séduire les recruteurs

Envoyer cet article à un ami
Au cours de l'entretien, regardez vos interlocuteurs dans les yeux et montrez votre intérêt pour le poste. // © Skynesher/iStockphoto
Au cours de l'entretien, regardez vos interlocuteurs dans les yeux et montrez votre intérêt pour le poste. // © Skynesher/iStockphoto

La chasse aux contrats en alternance est ouverte ! Le mois d'avril est idéal pour prospecter. Comment maximiser vos chances de décrocher un poste ? La réponse en 10 points.

Pour savoir comment faire la différence auprès des recruteurs et signer un contrat en alternance, nous sommes allés chercher l'expertise de Cécile Perrier. En charge de la communication événementielle de jobteaser.com, elle anime des ateliers de coaching CV lors des forums entreprises des écoles. Elle vous révèle ses 10 techniques.

1. Postulez tôt pour trouver les meilleures offres…

Pour décrocher son contrat en alternance, mieux vaut s'y prendre 5 à 6 mois à l'avance plutôt qu'à la dernière minute. Car plus le temps passe, plus les candidats sont nombreux. Ainsi, le mois d'avril est une bonne période pour prospecter et trouver son entreprise pour la rentrée de septembre. Les recruteurs attendent de vous le même sérieux que lors d'un recrutement en CDI (contrat à durée indéterminée). “Ils n'apprécieront pas que vous demandiez un contrat en alternance un mois avant”, estime Cécile Perrier.   

2. …et éviter les questions gênantes

“Si vous prospectez à la dernière minute, le recruteur pourrait vous demander pourquoi vous vous y prenez si tard et si vous êtes réellement motivé par l'alternance, avance Cécile Perrier. Répondre que vous n'avez pas trouvé d'employeur ne sera pas apprécié par l’entreprise qui cherchera alors à comprendre pourquoi vous n’avez pas fait l’affaire.” Postuler tôt vous évitera ces questions gênantes qui risquent de vous dévaloriser aux yeux du recruteur.

3. Valorisez vos expériences avant votre formation

Dans sa recherche d'entreprise, l'étudiant en alternance doit construire son CV en commençant par ses expériences, comme tout candidat à un poste plus expérimenté. Bien sûr, vous avez encore peu d'expérience professionnelle. Mais même à 20 ou 21 ans, celle-ci compte plus aux yeux d'un recruteur que vos études. “Vous devez montrer dans votre CV que vous avez acquis une certaine maturité”, observe Cécile Perrier.

4. Faites ressortir vos résultats, plus que vos missions

“Je conseille aux étudiants à la recherche d'un contrat en alternance de faire ressortir dans leur CV les résultats obtenus plutôt que les missions effectuées”, indique Cécile Perrier. Si vous avez été en charge de la recherche de partenariats dans une association étudiante, mentionnez les 2 sponsors à hauteur de 2.000 € chacun que vous avez réussi à décrocher. Votre CV impressionnera ainsi beaucoup plus que si vous vous contentez d'inscrire “recherche de partenariats” dans la rubrique “Expérience”.

5. Mentionnez vos compétences en rapport avec le poste

Sur votre CV, vous êtes tenté de mentionner beaucoup de compétences pour multiplier vos chances de séduire le recruteur. À proscrire ! “Il ne faut pas le noyer comme le font souvent des élèves ingénieurs ou des étudiants en informatique qui maîtrisent plusieurs langages informatiques”, prévient Cécile Perrier.

Faites un CV complet avec toutes vos compétences puis supprimez celles sans rapport avec le poste proposé. Adaptez votre CV pour l'alléger et faciliter le travail du recruteur. Cela suppose d'identifier LA compétence qui va l'intéresser. Vous postulez pour un poste d'assistant contrôleur de gestion ? “Indiquez que vous avez été le trésorier d'une association étudiante ou montrez que vous avez des compétences en organisation et gestion d'un événement, par exemple”, conseille Cécile Perrier.

6. Informez-vous sur l'entreprise

Dans votre recherche de contrat, vous devez avoir le même niveau d'engagement que si vous postuliez pour un poste en CDI. Pour réussir vos entretiens de recrutement (3 ou 4 en moyenne dans les grandes entreprises, parfois 5 à 7 chez les plus “difficiles”), vous devez vous être renseigné sur l'entreprise : son activité, son chiffre d'affaires, son actualité (contrats récemment remportés, conjoncture du secteur…), son dirigeant principal et sa culture.

7. Soignez votre présentation

Lors d'un entretien, beaucoup de choses se jouent dès la première minute, voire les 20 premières secondes. Dire bonjour, regarder son interlocuteur dans les yeux, sourire, se tenir droit… autant d'éléments de langage non verbal qui vont influencer la perception que le recruteur aura de vous. 

“Les étudiants doivent absolument s'entraîner avant l'entretien. Trop nombreux sont ceux qui négligent leur présentation lors des forums entreprises organisés dans leur école, déplore Cécile Perrier. Il faut profiter de ces rencontres pour demander des conseils aux recruteurs et se comporter déjà en professionnel en adoptant la bonne attitude et les codes de l'entreprise.”

8. Mettez en adéquation vos qualités personnelles et la culture de l'entreprise

En entretien, le recruteur cherchera à sonder votre capacité à vous intégrer dans une équipe. “Vous devez mettre en avant vos qualités personnelles qui sont le plus en rapport avec la culture de l'entreprise”, conseille Cécile Perrier.

Dans un cabinet d'audit ou de conseil, si vous postulez pour un poste de contrôleur de gestion, le recruteur jugera moins ce que vous dites que la manière structurée et raisonnée dont vous présentez les choses. Pour un poste d'assistant marketing dans la grande consommation (Coca-Cola, Procter&Gamble…), vous serez au contraire davantage jugé sur l'originalité de votre propos. 

9. Interrogez le recruteur sur votre mission

Quelle sera ma mission si je suis embauché ?” “Dans le feu de l'action, trop de candidats oublient de poser cette question-clé !” déplore Cécile Perrier. Si, en fin d'entretien, vous ne connaissez toujours pas la nature exacte des tâches qui vous seront confiées, c'est peut-être parce que le recruteur a voulu vous laisser l'initiative de l'interroger afin de tester votre intérêt et votre motivation pour le poste. Il pourra sérieusement vous demander si le poste vous intéresse vraiment.

10. Gardez le contact après l'entretien

Dès le lendemain de votre entretien de recrutement, envoyez un courriel à votre interlocuteur. Remerciez-le de vous avoir reçu. Rappelez-lui votre motivation pour ce poste. “Éventuellement, faites ressortir une anecdote, une information qui vous a marqué durant cet entretien, suggère Cécile Perrier. Vous pouvez aussi communiquer les coordonnées d'un ancien maître de stage. Cela permettra au recruteur d'en savoir un peu plus sur vous auprès d'une personne qui vous a déjà encadré.”