1. Informatique et numérique : quels métiers recrutent en alternance ?
Décryptage

Informatique et numérique : quels métiers recrutent en alternance ?

Envoyer cet article à un ami
Aujourd’hui, près de 9.000 jeunes suivent une formation en alternance dans le secteur de l’informatique. // © Flore-Aël Surun/Tendance floue pour l'Etudiant
Aujourd’hui, près de 9.000 jeunes suivent une formation en alternance dans le secteur de l’informatique. // © Flore-Aël Surun/Tendance floue pour l'Etudiant

Si le secteur semble “en retard” par rapport à d’autres, les entreprises du numérique restent ouvertes à l’alternance et comptent sur une croissance de 3 % en 2017.

Quels métiers ? Quels diplômes ?

Si l'alternance est moins développée dans le secteur informatique, la raison est sans doute à chercher dans le niveau de qualification des jeunes recherchés par les recruteurs, en priorité des bac+5, principalement issus d'écoles d'ingénieurs. Mais l'apprentissage s'étant considérablement accru ces dernières années dans ces établissements, la donne est en train de changer. Il est désormais tout à fait possible d'espérer être engagé en apprentissage en vue d'obtenir un diplôme d'école d'ingénieurs. Surtout lorsqu'on choisit une spécialisation dans un domaine très demandé, comme le développement Java, le Cloud, la cybersécurité ou le Big Data.

À lire aussi : Les métiers de l'informatique, des télécoms et du Web

Pour autant, le secteur est loin d'être fermé aux autres formations, tels le BTS (brevet de technicien supérieur) et le DUT (diplôme universitaire de technologie) informatique notamment, pour exercer des fonctions dans les domaines de la maintenance, de l'après-vente, de l'exploitation des réseaux, des tests ou encore du help-desk.

Les perspectives de recrutement en alternance

Environ 9.000 jeunes suivent aujourd'hui une formation en alternance dans cette branche qui recrute près de 35.000 personnes par an. Les prévisions optimistes du secteur sont portées par les SMACS (social, mobilité, analytics, cloud et sécurité), en progression de 15 % en 2016. Demain, les alternants seront sans doute encore plus nombreux pour pallier la pénurie de compétences dans des domaines clés. Certains préparent un bac+2/3, d'autres un bac+5. À noter que la poursuite d'études est particulièrement importante dans ce secteur : 40 % pour les diplômés de BTS, 80 % pour ceux qui ont un DUT ou une licence générale, et 10 % pour les titulaires de licence professionnelle.

Christian Colmant, délégué général de l'association Pasc@line

"Les transformations numériques imposent une évolution quasi permanente des compétences et des métiers. C'est particulièrement vrai pour l'alternance, qu'il convient de généraliser pré- et postbac, jusqu'au bac+5. Développer ce système ne doit pas être considéré comme un effet de mode, mais comme une opportunité de renouveler la pédagogie, favoriser l'insertion professionnelle, l'employabilité et l'autonomie des élèves. L'alternance est une source de diversification et de richesse du recrutement pour notre secteur, en permettant à des jeunes l'accès à un statut confortable (94 % de CDI)."

Où se renseigner ?

• Les Talents du numérique vous donnent toutes les infos sur les formations et les métiers de l'informatique et du numérique.
• L'association Pasc@line a pour objectif de promouvoir les formations et les métiers du numérique auprès des jeunes générations.
• Outre des infos sur les métiers, vous trouverez sur le site du Syntec numérique des offres d'emploi et un magazine d'actualités.