1. Les recrutements en alternance dans le bâtiment et les travaux publics
Décryptage

Les recrutements en alternance dans le bâtiment et les travaux publics

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Les recrutements en alternance dans l'agriculture Les recrutements en alternance dans l'agroalimentaire Les recrutements en alternance dans l'aménagement du paysage Les recrutements en alternance dans l'artisanat et les métiers d'art Les recrutements en alternance dans l'assurance Les recrutements en alternance dans l'automobile Les recrutements en alternance dans la banque Les recrutements en alternance dans le bâtiment et les travaux publics Les recrutements en alternance dans la coiffure Les recrutements en alternance dans le commerce Les recrutements en alternance dans la grande distribution Les recrutements en alternance dans l'hôtellerie et la restauration Les recrutements en alternance dans l'industrie Les recrutements en alternance dans l'informatique et le numérique Les recrutements en alternance dans la santé et le social Les recrutements en alternance dans les télécoms Les recrutements en alternance dans le transport et la logistique

L'alternance séduit de plus en plus les étudiants avides d'expériences pratiques et les entreprises à la recherche de jeunes immédiatement opérationnels. Du CAP au bac+5, tous les niveaux de formation sont concernés, dans un grand nombre de secteurs.

Le BTP est l’un des secteurs qui recrute le plus d’apprentis et offre sans doute la plus grande variété de métiers. Ce secteur d’activité est largement masculin, mais depuis quelques années, des campagnes de communication sont mises en place pour attirer les filles…

Quels métiers ? Quels diplômes ?

Depuis plusieurs années, le BTP connaît un ralentissement de son activité, ce qui ne l’empêche pas de continuer à recruter, et notamment des alternants, pour préparer le renouvellement des effectifs. Un peu plus de 50.000 jeunes par an, qui préparent en majorité un CAP (certificat d’aptitude professionnelle), mais aussi un bac pro, un DUT (diplôme universitaire de technologie), un BTS (brevet de technicien supérieur) ou encore un diplôme d’ingénieur. C’est d’ailleurs sur les premiers niveaux de qualification que les recrutements en alternance sont les plus nombreux. 

Les futurs charpentiers, électriciens, installateurs thermiques, maçons sont très recherchés. Mais les besoins du secteur évoluent. Les BTS (bâtiment ; travaux publics ; études et économie de la construction pour ne citer que les plus importants en termes d’effectifs), les licences professionnelles et les BP (brevet professionnels) vont être de plus en plus prisés des recruteurs. Pour répondre aux nouveaux critères de construction, les entreprises auront, par exemple, besoin de spécialistes de la gestion énergétique. Et, en priorité, de jeunes titulaires de bac+2 en génie civil, génie thermique, génie énergétique.

Les perspectives de recrutement en alternance

Selon la dernière édition de l’étude EPoC (European Powers of Construction) menée par le cabinet Deloitte, en Europe, les groupes français se situent en tête des plus importants acteurs du secteur. Parmi le Top 5 figurent en effet Vinci, Bouygues et Eiffage. À eux trois, ils comptabilisent plus de 360.000 salariés ! Des géants qui accueillent des bataillons d’alternants. Environ 4.000 chez Vinci et 3.000 chez Eiffage chaque année… 

Pour autant, ces chiffres importants ne doivent pas faire oublier les autres recruteurs potentiels, et notamment les PME, en particulier celles de moins de 20 salariés qui constituent le "gros" des entreprises du secteur. À noter : dans le secteur, contrats d’apprentissage et de professionnalisation font souvent office de préembauche débouchant sur un CDI (contrat à durée indéterminée).

L'avis d'un pro

Armel Le Compagnon, président de la commission nationale de la formation de la FFB (Fédération française du bâtiment).
"Pour ceux qui souhaitent travailler dans le gros œuvre, le niveau CAP est un minimum. Ceux qui visent les métiers de l'électricité ou de la plomberie ont intérêt à continuer jusqu'au bac pro. On incite les jeunes qui sortent de CAP à poursuivre leurs études."

Où se renseigner ?

- Sur le site de l'Observatoire des métiers du BTP, vous trouverez de nombreuses informations sur les métiers et les dipkômes, mais aussi les chiffres clés du secteur et les grandes tendances (en matière de marchés, d'évolution de l'organisation des entreprises ou de nouvelles compétences).
- Sur le site de la FFB (Fédération française du bâtiment), vous trouverez notamment un schéma des formations du bâtiment, une liste des certificats de qualification professionnelle et des certificats de maîtrise professionnelleet des fiches métiers.
- Sur le site de la CAPEB (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment), retrouvez des infos sur la formation par métier, des témoignages en vidéo…