1. Flore et Cyril, alternants chez EDF, disent stop aux clichés !
Publi-info

Flore et Cyril, alternants chez EDF, disent stop aux clichés !

Envoyer cet article à un ami
Cyril, alternant chez EDF, et son tuteur // © EDF
Cyril, alternant chez EDF, et son tuteur // © EDF

L'alternance est réservée aux métiers de l'artisanat? L'alternance ne s'adresse pas à tout le monde? En alternance, c'est très difficile de tenir le rythme? Les clichés ont décidément la vie dure. Qui de mieux placé que les principaux intéressés pour casser ces idées reçues? Flore et Cyril sont tous deux alternants chez EDF: en première année de master, Flore est apprentie au service marketing digital du Groupe à Lille ; Cyril, quant à lui, travaille à la centrale nucléaire de Gravelines. Pour les deux étudiants, une chose est certaine : l'alternance, ce n'est pas ce que l'on croit !

Cliché n° 1 : l'alternance, ce n'est pas pour tous les niveaux d'études

Pour Cyril, les choses étaient claires : son bac + 2, c'était en alternance chez EDF ou rien ! Aujourd’hui, il est technicien d'exploitation au CNPE (Centre Nucléaire de Production d’Électricité) de Gravelines tout en effectuant son BTS CIRA (Contrôle Industriel et Régulation Automatique) au lycée Blaise-Pascal à Longuenesse. Le jeune apprenti de 19 ans a déjà une belle histoire avec EDF : au collège, il a effectué son stage de découverte de 3e dans le service pour lequel il travaille aujourd'hui. « J'ai eu un vrai coup de cœur, et j'ai décidé d'en faire mon métier ! », raconte le jeune homme.

Et l’alternance à bac + 5, mission impossible ? À 22 ans, Flore, appui du chef de projet numérique au service marketing d’EDF à Lille et en master 1 marketing digital à l’Isefac Lille, sourit. « Je ne me suis jamais posé la question comme cela. Après une licence en alternance, il me paraissait naturel de poursuivre mon master dans cette voie », dit-elle. Flore en est déjà à sa deuxième alternance ! Ces deux profils très différents ont trouvé leur place chez EDF, car, contrairement aux idées reçues, l'alternance est ouverte à tous les diplômes. Du CAP au master spécialisé comme Flore, en passant par le DUT GEII ou le BTS CIRA comme Cyril, il existe de nombreux métiers accessibles en alternance chez EDF.

Cliché n° 2 : avec le rythme de l’alternance, c’est trop difficile de réussir son diplôme

Pour Flore, tout est une question de mental. « L'alternance, ce n'est pas du tout infaisable. Regardez, c’est ma deuxième alternance et je suis toujours aussi motivée ! » Bien sûr, être alternant, c'est respecter des horaires de travail, assumer de nouvelles tâches en entreprise et jongler entre deux emplois du temps. Mais c'est aussi un accompagnement soutenu du tuteur et des équipes, et la découverte d'un métier avec un salaire à la clé. « Si on travaille, il n'y a rien d'insurmontable, ni dans les cours ni dans la vie en entreprise », assure Cyril. D'ailleurs, les chiffres sont parlants : 97 %* des jeunes qui ont fait leur alternance chez EDF sont diplômés à l'issue de leur alternance*.

Pour Cyril, préparer un diplôme en alternance est une véritable opportunité. « Ce sont des années chargées, mais bénéfiques. Je sais que dans deux ans, j'aurai le métier que je souhaitais. J'ai acquis aujourd'hui une maturité que je n'avais pas en début d'année, et je sais que je suis au bon endroit », se félicite-t-il. Un sentiment partagé par Flore : « Ce sont des efforts, mais c'est aussi un vrai tremplin pour la réussite professionnelle. Chez EDF, je me suis constitué un bon réseau, et j'ai fait de belles rencontres ». D'ailleurs, forte de son expérience au service marketing digital chez EDF, la jeune femme a décidé de se lancer dans la création d’entreprise. « Il s'agit d'un concept store digital afin de promouvoir les créateurs français », explique-t-elle. Un projet qu'elle a partagé avec sa tutrice, qui la soutient dans sa démarche.

Cliché n° 3 : en alternance, on est lâché seul en entreprise

Une chose est certaine, en devenant alternant, vous devrez assumer un double statut, celui d'étudiant mais aussi de salarié. Mais pas d’inquiétude ! On ne vous lâche pas dans la cage aux lions. Chez EDF, des tuteurs en entreprise, volontaires et expérimentés, sont formés pour vous accompagner au quotidien dans votre nouvelle vie d'alternant. « Je suis toujours soutenu par mon tuteur mais aussi par les équipes, raconte Cyril. Quand j'ai eu des difficultés dans certaines matières de mon BTS, comme la régulation et la physique appliquée, j'en ai parlé à mon tuteur. Il m'a tout de suite orienté vers les personnes qui avaient fait le même diplôme que moi. » Avec son tuteur, Cyril a noué une précieuse relation de travail. « Il est super-investi, facilement joignable et prend son rôle à cœur. Quand il y a des réunions tuteurs-professeurs au lycée, il est présent. Autre point positif : il n'oppose jamais de frein si j'émets un souhait, on discute beaucoup, et il me conseille souvent de rejoindre tel ou tel binôme pour apprendre une tâche précise. »

Cliché n° 4 : l’alternance dans un grand groupe, c’est un peu impersonnel

EDF, grand groupe énergétique, un secteur et des dizaines de milliers de salariés… On se sent tout petit, non ? « Pas du tout, rétorque Cyril. Quand on est intégré dans son équipe, on ne se rend pas compte que le Groupe est si grand. Et avec le programme relationnel d'EDF qui facilite l’intégration des alternants, on est vite mis dans le grand bain. Puis rapidement, en fonction des tranches, on connaît toutes les équipes. On est davantage considérés comme des collègues que comme des apprentis !  », estime Cyril. Pour le jeune apprenti, EDF est aussi synonyme d'excellentes conditions de travail et de vie. « En tant qu'apprenti, la prise en charge de certaines dépenses de transport et de logement est un atout non négligeable », pointe-t-il.

Pour Flore, le climat de confiance s'est instauré dès le premier entretien par téléphone. « J'ai senti un très bon feeling avec ma tutrice, on a longuement parlé, et le courant est bien passé », se souvient-elle. La jeune femme décrit une ambiance détendue et un esprit d'équipe très présent. « Je suis dans une petite équipe, mais il y a toujours quelqu'un pour répondre à mes interrogations même si ma tutrice est absente, explique-t-elle. Ce n'est pas le genre d'équipe où on ne se salue même pas le matin ! » Un climat impersonnel, pas chez EDF !

Et vous, vous venez quand ? Pour savoir comment devenir alternant chez EDF, rendez-vous ici.

*Source : enquête annuelle EDF SA – avril 2017.

L'énergie est notre avenir, économisons-la !