1. Français et littérature au bac : comment bien se préparer en amont ?
Coaching

Français et littérature au bac : comment bien se préparer en amont ?

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Français et littérature au bac : comment bien se préparer en amont ? Français et littérature au bac : les révisions de dernière minute Français et littérature au bac : 3 pistes à ne pas négliger dans vos révisions Français et littérature au bac : les conseils pour le jour J Français et littérature au bac : conseils pour réussir à l’oral

Les élèves qui réussissent en français ou en littérature ne passent pas forcément tout leur temps dans les livres. Ce ne sont pas non plus tous de futurs écrivains ou de futurs journalistes… Avec une bonne organisation et un travail adapté, vous pouvez viser de bonnes, voire de très bonnes notes : en français aussi, on met des 20 ! Les conseils de Nathalie Denizot, agrégée de lettres modernes, extraits du guide "Bac : objectif mention", aux éditions l’Etudiant.

Une fois que vous avez bien compris ce vers quoi vous vous dirigez, il faut tout organiser pour y arriver sans stress et pour être prêt le jour J. Sans parler de plannings précis, parfois difficiles à tenir sur toute une année, il y a des petites choses utiles à faire au fur et à mesure, quand le temps n’est pas compté.

Faites des fiches


On parle toujours de fiches quand on pense préparation au bac et révisions, mais à quoi peut bien ressembler une fiche en français ou en littérature ?

Vous pouvez faire des fiches par séquences et objets d’étude, qui compléteront les descriptifs et sur lesquelles vous indiquerez les notions importantes, les problématiques à retenir, un petit résumé des textes étudiés, etc.

Vous pouvez aussi constituer des fiches sur les principaux mouvements littéraires, avec quelques auteurs et œuvres-clés (par exemple à l’aide d’un manuel).

Enfin, il est tout à fait recommandé de faire des fiches sur les auteurs, sur les livres que vous lisez (une courte biographie, un résumé, quelques commentaires) et même sur les groupements de textes (petits résumés des textes, commentaires, liens entre les textes, problématiques du groupement).

Attention, mieux vaut ne pas surcharger les fiches et les faire dans un format un peu standard (avec des titres ou des en-têtes) pour les classer et les retrouver facilement.

Organisez vos dossiers


En première, l’écrit comme l’oral du bac portent en grande partie sur les textes étudiés tout au long de l’année. Il faut donc dès la rentrée faire l’effort de classer vos textes et vos notes de cours dans des dossiers thématiques, selon les séquences ou les objets d’étude (le personnage de roman, le théâtre, la poésie, etc.).

Certains textes ou documents peuvent d’ailleurs se trouver dans plusieurs séquences, et donc dans plusieurs dossiers, et il peut être pratique de faire des photocopies.
Ces dossiers peuvent contenir d’autres éléments : les fiches que vous faites, une photocopie d’une page de manuel qui vous semble utile, un document issu d’un site Web, un autre texte sur un sujet voisin, une liste de citations, etc.

Tous ces documents accumulés au fil de l’année, et dont vous ferez éventuellement le tri quelques semaines avant le bac, seront des ressources précieuses au moment de l’épreuve. Vous pourrez, par exemple, y puiser des exemples plus personnels.

Lisez... et même à voix haute


L’exposé de l’épreuve orale commence par une introduction et une lecture du passage sur lequel porte l’épreuve. Pour vous y préparer, il faut donc vous entraîner à lire à voix haute, même tout seul.

C’est le moyen le plus efficace pour vous habituer à ne pas buter sur les mots et à faire une lecture expressive et vivante. Et si vous avez du public, c’est encore mieux : vous saurez très vite si vous les ennuyez ou pas !

Apprenez des citations par cœur


Trois mois avant l’épreuve, vous pouvez commencer à apprendre par cœur quelques citations. Vous pouvez en sélectionner dans les livres et textes que vous avez étudiés en classe, pour montrer à l’examinateur ou au correcteur que vous connaissez vraiment bien les œuvres.

Mais vous pouvez aussi en apprendre d’autres, que vous choisirez dans vos lectures personnelles, dans des petits ouvrages spécialisés ou en butinant sur Internet : si vous savez bien les placer, vous montrerez ainsi que vous êtes un esprit curieux, et vous surprendrez peut-être votre examinateur grâce à la citation d’un auteur qui aime provoquer, ou qui cultive le paradoxe.