1. Bac S 2017 : nos pronostics en physique-chimie
Coaching

Bac S 2017 : nos pronostics en physique-chimie

Envoyer cet article à un ami
Quels sujets risquent de tomber en physique-chimie au bac S 2017 ? // © l'Etudiant
Quels sujets risquent de tomber en physique-chimie au bac S 2017 ? // © l'Etudiant
Sommaire du dossier
Retour au dossier Bac S 2017 : nos pronostics en philosophie Bac S 2017 : nos pronostics en mathématiques Bac S 2017 : nos pronostics en physique-chimie Bac S 2017 : nos pronostics en SVT (sciences de la vie et de la Terre) Bac S 2017 : nos pronostics en histoire-géographie

Candidats au bac S (scientifique) 2017, à quels sujets vous attendre en juin prochain ? Voici nos pronostics, basés en partie sur les avis d'enseignants. Avec, en prime, des corrigés de sujets pour vous entraîner, façon "bac blanc".

"Ne prenez surtout pas de retard ! " Tel est le conseil numéro 1 de Thomas Pichegru, qui enseigne la physique-chimie à l’École française de Belgrade, en Serbie. Autrement dit, il est indispensable de réviser la matière au fur et à mesure. En effet, le programme est dense et, le jour J, les exercices empruntent souvent à plusieurs chapitres en physique et presque systématiquement en chimie. Mais rassurez-vous : en juin 2016, les exercices proposés aux épreuves du bac en métropole étaient très classiques. Si vous êtes bien entraîné, vous ne serez pas déstabilisé !

Par ailleurs, les professeurs sont d'accord pour reconnaître que l'actualité scientifique ne laisse pas les concepteurs des sujets indifférents… L’an dernier, la COP 21 a peut-être inspiré les rédacteurs de l’exercice de chimie sur la betterave sucrière et les biocarburants.

Quant à l’exercice de physique "Coucher de soleils sur Tatooine", il fait écho à la découverte de Kepler 453b, une exoplanète tournant autour de deux étoiles… et à la sortie de l’épisode VII de Star Wars au cinéma quelques mois plus tôt !

smiley-probable Les sujets les plus probables

En 2017, pourrait-il être question de la mission dans l’espace du spationaute français Thomas Pesquet ? "On peut imaginer un sujet sur le décollage de la fusée Soyouz ou une étude du mouvement de la Station spatiale internationale, commente Thomas Pichegru. Les sujets rattachés à la partie "Temps, mouvement et évolution" tombent en effet très régulièrement le jour J.

D’après l’enseignant, l’atterrisseur Schiaparelli, qui s'est posé sur Mars dans le but de détecter des traces de gaz dans l’atmosphère martienne, pourrait aussi faire l’objet d’un exercice de mécanique ou de chimie (analyse spectrale).

La mécanique est donc une partie à ne pas négliger. Depuis 2013, environ 70 % des épreuves comportent des exercices sur ce thème, en métropole et hors métropole (Pondichéry, Washington, etc.).

Il est aussi fortement conseillé de revoir l’intégralité de vos chapitres de chimie, car les sujets donnés au bac balayent tout le programme. "La chimie organique [Structure et transformation de la matière, Synthétiser les molécules, fabriquer de nouveaux matériaux] tombe tous les ans, avec presque systématiquement une question sur le dosage", observe Thomas Pichegru. Comment vous y préparer ? "Il faut faire des annales, c’est le meilleur des entraînements", recommande Freddy Magniez, professeur au lycée Henri-Wallon de Valenciennes (59), qui propose des exercices d’entraînement et leurs corrigés sur son blog.

Une recommandation judicieuse, d’autant que "les exercices des livres sont parfois un peu à côté de la plaque, car ils ont été conçus avant les sujets ‘nouvelle formule’ donnés au bac", souligne Thomas Pichegru, qui recense sur son site les sujets tombés et propose des annales classées par thèmes.

Enfin, cela fait trois années de suite que "Le traitement et le stockage de l’information" n’a pas été donné en métropole : "Je parierais bien sur un exercice là-dessus", lance Thomas Pichegru. "En général, ce sont des exercices courts", complète-t-il.

En spécialité, l'exercice ne couvre en général qu'un seul des trois thèmes. Depuis 2014, chaque chapitre est apparu dans les copies. Alors 2017 laisse toute sa surprise…

"Les sujets sur les matériaux sont plus fréquents, car ils font moins appel à une perception globale du sujet que la partie sur l’eau par exemple. Il peut donc y avoir un exercice sur un sujet spécifique, dans lequel l’élève aura moins de chances de se perdre dans le raisonnement", indique Thomas Pichegru.

smiley-a-reviser Pensez à réviser aussi

Pensez à réviser aussi les "Ondes et particules", qui tombent en moyenne une fois sur deux. Le sujet 2016 comprenait la partie "Caractéristiques et propriétés des ondes"… mais cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas revenir en 2017 !

À Valenciennes, Freddy Magniez conseille de s’attarder sur "les chapitres un peu nouveaux du programme : ce qui a trait à la relativité, la numérisation, les transferts thermiques". Son homologue de Belgrade confirme : "La partie sur les échanges d’énergie thermique - Énergie, matière et rayonnement - tombe relativement souvent".

Cependant, pas d'inquiétude particulière à avoir : "Sous un aspect un peu complexe, la plupart des sujets concernant ces thèmes sont très abordables", rassure Freddy Magniez. Vous pourrez par exemple être interrogé sur un transfert d'énergie à partir d'une situation donnée, empruntant à la vie quotidienne. D'autant que des ponts peuvent facilement être faits entre cette partie et une autre au programme, notamment le chapitre "Économiser les ressources et respecter l'environnement".

En spécialité, le chapitre sur l’eau, tombé en 2015 en métropole et en 2016 en Polynésie, est le "parent pauvre des sujets du bac", selon Thomas Pichegru. "C’est un domaine extrêmement vaste, donc il est relativement difficile de faire un exercice ciblé. Je le donne régulièrement à mes élèves en devoir, mais ils n’aiment pas ça car cela demande beaucoup de réflexion ! ", commente le professeur. Il faut bien le réviser aussi.

smiley_neutre Les sujets les moins probables

La partie "Créer et innover" est toujours moins probable. De même, le chapitre "Mesure du temps et oscillateur" (dans "Temps, mouvement et évolution") apparaît peu dans les sujets d'examen, peut-être parce qu’il est "difficile de donner un exercice intéressant sur cette partie très qualitative du programme", avance Thomas Pichegru. N’oubliez pas de la revoir tout de même : "Elle va peut-être tomber cette année !", met en garde Freddy Magniez.

Le tableau ci-dessous recense le nombre de fois où chaque notion du programme a été abordée dans les sujets depuis 2013. La colonne de gauche indique les pronostics de l'Etudiant pour 2017. À noter que certains sujets peuvent faire appel à plusieurs thèmes.

Nos pronostics 2017 Thèmes 2016 2015 2014 2013
ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES
Observer : ondes et matière

smiley-a-reviser

Ondes et particules x

smiley-a-reviser

Caractéristiques et propriétés des ondes x

smiley-probable

Analyse spectrale x x x
Comprendre : lois et modèles

smiley-probable

Temps, mouvement et évolution x x x

smiley-probable

Structure et transformation de la matière x x x x

smiley-a-reviser

Énergie, matière et rayonnement x
Agir : les défis du XXIe siècle

smiley-a-reviser

Économiser les ressources et respecter l'environnement

smiley-probable

Synthétiser les molécules, fabriquer de nouveaux matériaux x x x

smiley-probable

Transmettre et stocker de l'information x

smiley_neutre

Créer et innover
ENSEIGNEMENTS DE SPÉCIALITÉ

smiley-a-reviser

L'eau x

smiley-probable

Son et musique x

smiley-probable

Matériaux x x

L’épreuve en bref

L'épreuve écrite de physique-chimie, dans la série scientifique, dure 3 heures 30. Elle est affectée d'un coefficient 6, ou 8 pour les élèves qui ont choisi la discipline en enseignement de spécialité. Les sujets se composent de 3 exercices. Dans le cas de l'épreuve de spécialité, c'est le dernier exercice qui diffère, il est noté sur 5 points. Peuvent être proposées aux candidats : une synthèse argumentée de documents (graphiques, tableaux, textes, etc.) et nécessitant une démarche de réflexion peu ou pas guidée, ou une résolution de problème.
L'usage de la calculatrice peut être, ou non, autorisé. "Depuis la nouvelle épreuve de 2013, un sujet sans calculatrice n'est tombé qu'une seule fois, toutes zones géographiques confondues (Asie, 2014). Cela dit, techniquement, cela reste possible !" précise Thomas Pichegru. À noter qu'une épreuve à caractère expérimental, une manipulation de 1 heure, est réalisée avant l'examen final.