1. Bac de français 2015 (ES, L, S) : corrigé d'un sujet d'écriture d’invention (le roman et ses personnages)
Boîte à outils

Bac de français 2015 (ES, L, S) : corrigé d'un sujet d'écriture d’invention (le roman et ses personnages)

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Bac de français 2015 (séries techno) : corrigé d'un commentaire (l'écriture poétique et la quête du sens du Moyen Âge à nos jours) Bac de français 2015 (séries techno) : corrigé d'un sujet d'écriture d'invention (le roman et ses personnages) Bac de français 2015 (ES, L, S) : corrigé d'une dissertation (théâtre) Bac de français 2015 (ES, L, S) : corrigé d'un sujet d'écriture d’invention (le roman et ses personnages) Bac de français 2015 (ES, L, S) : corrigé d'un commentaire (le roman et ses personnages) Bac de français 2015 (séries techno) : corrigé d'une dissertation (l’écriture poétique et la quête du sens du Moyen Âge à nos jours) Bac de français 2015 (séries techno) : corrigé d'un sujet d'écriture d’invention (le texte théâtral et sa représentation) Bac de français 2015 (séries techno) : corrigé d'un commentaire (la question de l’homme dans les genres de l’argumentation) Bac de français 2015 (séries techno) : corrigé d’un commentaire (le personnage de roman du XVIIe siècle à nos jours) Bac de français 2015 (ES, L, S) : corrigé d’une dissertation (poésie) Bac de français 2015 (ES, L, S) : corrigé d’un sujet d'écriture d’invention (l’argumentation) Bac de français 2015 (ES, L, S) : corrigé d’une dissertation (le roman et ses personnages) Bac de français 2015 (ES, L, S) : corrigé d’un commentaire (poème de Baudelaire) Bac de français 2015 (séries techno) : corrigé d’un sujet d’écriture d’invention (l’argumentation) Bac de français 2015 (séries techno) : corrigé d’un commentaire (le roman et ses personnages)

Quel sujet pourrait tomber le jour J ? Nous avons demandé à des professeurs de français de proposer des intitulés de sujets et de rédiger des corrigés (plans détaillés). Entraînez-vous en conditions réelles et vérifiez, ensuite, si vous auriez vu juste !

Le sujet

– La Princesse de Clèves, Marie-Madeleine de La Fayette, 1678, extrait de la troisième partie (scène de l'aveu au mari) ;
– Candide, Voltaire, 1759, extrait du chapitre 3, "La guerre" (Candide sur le champ de bataille) ;
– Michel Strogoff, Jules Verne, 1876, extrait du chapitre 3 (la lettre de mission du czar) ;
– L'Étranger, Albert Camus, 1942, extrait du chapitre 2 (Meursault sur son balcon, un dimanche).
Imaginez une situation dans laquelle un personnage se révèle par son attitude et ses réactions comme le personnage principal d'un roman contemporain. Votre récit devra comporter des éléments descriptifs qui reflètent votre perception de ce début de XXIe siècle.


Conseils

Avant d'aborder un travail d'écriture, vous devez impérativement suivre toutes les étapes suivantes :
 

1 – Identification du type de travail attendu : qu'attend-on de ce travail ? L'énoncé n'appelle pas une prise de position à choisir, un point de vue à défendre : on n'est pas dans un cadre argumentatif. Le sujet relève du genre narratif. Dans ce cas, se demander s'il s'agit d'un travail d'imitation, de transposition ou d'amplification. Revoyez ces notions et vous comprendrez qu'on attend de vous une imitation.


2 – Analyse des termes-clés du sujet :
mettez en évidence sur votre feuille ce qui vous apparaît comme les termes-clés du sujet, qui sont en fait les contraintes auxquelles vous devrez soumettre votre écriture. Ici, elles sont simples : "situation", "attitude et réactions" d'un "personnage" qui doit apparaître comme un "personnage principal" (et non comme un héros, au sens classique du terme) ; la présence d'"éléments descriptifs" est obligatoire ; un aspect très contemporain doit ressortir de ces descriptions.


3 – Prise en considération des réponses aux questions
, à traiter AVANT d'aborder le travail d'écriture. En l'occurrence, vous aurez forcément noté une évolution dans les caractéristiques du personnage central des scènes du corpus : les exploits du héros de Jules Verne n'ont rien en commun avec la passivité de Meursault ; Camus fait partie des auteurs du XXe siècle qui ont remis en question la notion de "héros" de roman. Cela vous laisse une grande liberté pour donner votre conception personnelle d'un héros actuel.


4 – Choix de l'énonciation :
écrire à la première ou à la troisième personne ? Ce sujet laisse une grande liberté : on peut très bien concevoir un texte à la première personne, même sous forme d'e-mail (aspect contemporain) dans lequel le personnage se révèle en focalisation interne. Les autres composantes de la situation d'énonciation (contexte, cadre d'énonciation, visée) devront faire ressortir les caractéristiques attendues (un personnage qui se distingue, d'une manière ou d'une autre, dans un environnement caractéristique du début du xxie siècle). Attention : si vous faites intervenir d'autres personnages, veillez à ce qu'ils ne prennent pas trop d'importance ; il faut que votre personnage principal se dégage nettement !


5 – Choix du temps du récit :
le sujet vous permet de choisir entre le système du passé (plus-que-parfait, imparfait, passé simple, conditionnel pour exprimer le futur dans le passé) ou le système du présent (passé composé, présent, futur). Dans les propositions suivantes, nous avons choisi le système du présent : le texte est plus dynamique, cela donne une impression de proximité – qui correspond bien au sujet – et surtout, on évite de faire de grossières erreurs dans l'emploi du passé simple... Ce choix n'est pas toujours possible, surtout quand il s'agit de respecter la narration d'un texte à imiter, de transposer ou d'amplifier un passage. Dans ce cas, il faut absolument s'adapter au texte de référence.


Le corrigé, proposition 1

"Enter"... La page s'affiche. D'un coup d'œil rapide, Ludovic identifie les choix qui s'offrent à lui dans la poursuite de sa quête. Il clique sur la fiole d'invisibilité et sur un poignard à lame empoisonnée. Il aimerait aussi ces bottes qui lui permettraient de se déplacer plus vite, mais il n'a plus de crédit... Frustration... Qu'à cela ne tienne, il retourne dans le jeu. "Pourquoi t'es pas connecté, Alex ?", se demande-t-il... Il aurait préféré être accompagné dans cette nouvelle phase de la quête, mais son avatar poursuit sans états d'âme sa course volante dans les allées lisses d'une forêt en 3D, d'où jaillissent des créatures hybrides.

Autour de Ludovic, un autre paysage a pris forme, des vêtements lâchés sur le seuil recouvrent sa guitare abandonnée depuis des semaines. Une mixture pourrissante stagne au fond des bouteilles de soda échouées sur la moquette, et des revues ouvertes recouvrent le sol et une partie du lit, témoignant de lectures amorcées mais jamais achevées. L'ampoule de sa lampe de bureau n'éclaire plus les tas de papiers qui jonchent son espace, mais la lumière de son écran répand sur ce monde une clarté fébrile et vive qui teinte de couleurs changeantes le visage absorbé du joueur. Une voix stridente le fait sursauter : "Ludo, tu dois rappeler Mathilde !" "Pas maintenant..., pense-t-il. Faut d'abord que j'en finisse avec ces vers !" En plein combat avec des créatures issues d'un studio californien, Ludovic lutte aussi avec d'autres forces, plus souterraines, plus difficiles à maîtriser : "Qu'est-ce que je vais lui dire à Mathilde ?... J'ai rien à lui dire... Elle devrait piger toute seule... Et m...! J'arriverai jamais à les bousiller tout seul !... M... Alex, tu fous quoi ?" D'un geste reptilien, Ludovic se saisit de son portable et son pouce court sur l'écran tactile pour déclencher un appel téléphonique. Plus de crédit... Frustration... "Pourquoi il se connecte pas, ce naze ?"

Se changer les idées... Ludovic ouvre une nouvelle fenêtre et décompresse en visionnant les images drôles postées du monde entier. Il y a cette vidéo du "geek" qui s'effraie quand une tête masquée façon Scream surgit de derrière son écran.... Il ne s'en lasse pas.

Derrière lui sa mère est entrée dans la chambre, elle ouvre la fenêtre et fait un commentaire, mais il ne l'entend pas. Il clique sur une autre vidéo postée du Japon.
 

Le corrigé, proposition 2
 

En cette journée de mai, le soleil madrilène éclaire la place d'une lumière neuve et les clameurs de la foule emplissent l'atmosphère. Tel un feu follet, Victor court d'un groupe à l'autre, déposant des paquets de pétitions aux uns, confiant des craies de dessin aux autres, laissant à tous une consigne amicale ou un encouragement. Le jeune Français parle couramment l'espagnol depuis son séjour Erasmus. Il est à l'aise sur la Puerta del Sol comme il l'a été dans les rues de Bombay, où il a vécu un an pour répondre à ses aspirations altermondialistes. Il porte encore les marques apparentes de cette expérience fondatrice : des dreadlocks, un accent hindi quand il parle anglais, mais surtout une nouvelle foi en l'humanité, une foi qui semble lui donner des ailes ; il saute, il vole il tourbillonne d'une tente à l'autre, d'un stand à l'autre. S'il en avait eu la possibilité, il aurait franchi la Méditerranée pour vivre en Tunisie ce Printemps arabe qu'il a suivi avec fascination sur Internet. C'est pourquoi, dès les prémices du mouvement des Indignados, il a rejoint ses amis espagnols et a sensibilisé les Français à cette nouvelle forme de contestation. En quelques clics, il a diffusé l'information sur les réseaux sociaux, et a rejoint Madrid avec un premier groupe d'amis, les plus proches. Sac à dos, brosse à dents, djembé, il ne leur faut pas grand-chose de plus, si ce n'est l'indispensable : un téléphone et un ordinateur portable pour maintenir les contacts et diffuser les informations et les images de l'événement.

Myriam a fait partie de ce groupe qui a tout quitté pour suivre Victor dans cette nouvelle aventure ; étudiante à l'école de sages-femmes, elle ne pourra pas rester longtemps avec ceux dont elle partage les idées, mais elle tient à tout connaître avec Victor. Et s'il est à Madrid, elle veut y être. Elle veut l'entendre défendre leurs idées. Elle veut le voir danser, brandir des drapeaux. Elle veut le voir marquer les surfaces urbaines de ses tags malicieux, et au milieu de la nuit s'endormir avec lui sur un trottoir, dans un parc ou sur un canapé de fortune. Alors, quand les derniers échos de dub résonnent encore sourdement dans la nuit madrilène, quand les Anonymous ont retiré leurs masques et que la tequila emporte ceux qui sont encore debout, il ne reste plus à la jeune fille qu'à espérer qu'il y a une petite place pour elle dans les rêves de Victor.