1. Bac d’histoire-géographie : les conseils pour le jour J

Bac d’histoire-géographie : les conseils pour le jour J

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Bac d’histoire-géographie : établissez des fiches sur chaque thème Bac d’histoire-géographie : les révisions de dernière minute Bac d’histoire-géographie : lisez l’actualité avec un œil d’historien Bac d’histoire-géographie : les conseils pour le jour J

Vos professeurs n’ont pas tort de vous répéter à longueur de journée que vous ne devez pas faire d’impasse quand vous vous lancez dans vos révisions. Les conseils de Laurence de Cock, agrégée d'histoire, extraits du guide "Bac : objectif mention", aux éditions l'Etudiant.

Il est courant d’entendre dire qu’il ne sert à rien de travailler la veille. Ce n’est pas faux mais pas totalement vrai non plus. En fait, c’est le moment de regarder vos "fichettes" et de vous contenter de quelques coups d’œil rassurants : "Tiens, le schéma de Tokyo, ça s’insère dans le cours sur la mégalopole japonaise, laquelle est un centre d’impulsion de la mondialisation, que je schématiserai comme ça, si le sujet tombe comme croquis."

Ou encore : "Tiens, la citation de Coluche, je la placerai pour commencer ma troisième partie sur la crise de l'élection présidentielle de 2002."

Vos fichettes sont des petites amulettes qui vous rassurent et réactivent des mécanismes de mémoire en attendant le jour J.
 

Quand les sujets tombent


Règle de base : vous serez toujours déçu par le sujet qui va arriver sous votre nez. C’est presque chimique : pris de panique, vous aurez toujours l’impression de ne rien connaître précisément à ce sujet. STOP ! Vous devez vaincre cette illusion qui ne dure que quelques secondes.

Prenez le temps pour faire votre choix

Il faut regarder attentivement tous les sujets avant de faire votre choix : les mots-clés, les bornes chronologiques, les espaces géographiques. Vous pouvez recopier les intitulés des compositions sur votre brouillon : cela permet parfois d’avoir les idées plus claires.

La composition


Consacrez-y environ 2h30. Commencez le brain-storming : notez toutes les idées qui vous viennent en tête sur la question.

Attention, utilisez le brouillon uniquement en verso, en numérotant les pages, pour ne pas vous "emmêler les pinceaux" au moment de recopier. Sélectionnez puis classez les idées par ordre d’importance.

Formulez votre problématique et construisez votre plan détaillé : parties/sous-parties/arguments/exemples. Rédigez votre introduction au brouillon sans oublier d’annoncer votre plan. Commencez à rédiger la suite directement sur la copie de bac.

L'étude critique


Consacrez-y 1h30. Commencez par lire tous les documents du dossier sans rien écrire. Puis regardez bien l'énoncé de la consigne qui vous est donnée. Il y a la problématique dedans, et très souvent le plan. 

Comme pour la composition, vous ne devez écrire sur le brouillon que l’introduction des paragraphes et poursuivre directement sur la copie.

Le croquis


Suivez la même règle que la composition pour bâtir la légende. Cette dernière apparaît sur une feuille à part. Les figurés doivent être cohérents, le croquis clair, non surchargé, soigné et résumé par un titre.

Pour les épreuves mineures auxquelles vous consacrerez 1h15, soyez très vigilant sur les sources des documents. Lisez attentivement le ou les documents avant de vous lancer. Essayez de vous souvenir d'un document approchant étudié en cours. Le croquis, quant à lui, reprendra le libellé de la liste officielle de croquis publiée sur le site du ministère, où vous trouverez également des fonds de carte pour vous entraîner.

Relisez-vous


L’idéal est de pouvoir consacrer un bon quart d’heure à la relecture.

Sachez qu'en juin, les profs sont fatigués aussi et ils ont moyennement envie de corriger des copies ! Même avec objectivité et la meilleure volonté du monde, ils sont agréablement surpris par une copie bien écrite, bien présentée, propre et sans faute d’orthographe… mais l’inverse peut considérablement les agacer ! N’oubliez pas que l’obtention du bac se joue parfois au demi-point près, alors ne négligez pas la relecture !