1. Les organismes de soutien scolaire en ligne : sérieux ou pas ?

Les organismes de soutien scolaire en ligne : sérieux ou pas ?

Envoyer cet article à un ami

De plus en plus d’organismes proposent des cours de soutien via le Web. Comment fonctionnent-ils ? Sont-ils aussi efficaces que des cours traditionnels ? Entre témoignages et conseils, découvrez tout sur ces cours.

Sur le site belge Learnisys, la sélection des professeurs est une priorité. "Nous vérifions non seulement leurs diplômes mais aussi leur casier judiciaire, il n’est pas question qu’un enfant se retrouve devant un pervers", explique Alexandra Lennertz, de Learnisys. Les sites les plus sérieux vérifient généralement les diplômes des professeurs. Chez Portailprof, si le professeur n’a pas envoyé les justificatifs de ses diplômes ou de son statut, on peut lire sur sa fiche "non vérifié". Mais Lucienne Biache, professeure d’allemand sur Portailprof, rassure : "Les parents prennent beaucoup moins de risque qu’avec du soutien scolaire classique. La session est enregistrée, et le professeur ignore si les parents sont présents."
Rien ne vous empêche d’envoyer des SMS pendant que le professeur donne son cours. Mais, précise Lucienne Biache, "si mon élève décroche, je le vois tout de suite… en regardant sa bouille grâce à la Webcam". Comme Hélène, l’étudiante de Supélec, cette enseignante apprécie de pouvoir travailler dans de bonnes conditions, sans bouger de chez elle avec tous ses livres à portée de main.

Très efficace pour les cours de langue

Cliente de Portailprof depuis plusieurs mois, Léa, 15 ans, est tout aussi élogieuse. "J’avais vu une pub à la sortie du lycée. Et j’ai pris des cours d’anglais auprès d’une New-Yorkaise, au moment où je devais passer en section européenne, car j’avais un gros retard à rattraper." Non seulement Léa a progressé à l’oral, mais la jeune fille a également pu préparer en douceur son séjour linguistique.
Toutefois, ce type de cours n’est pas forcément la panacée. "J’ai essayé pour des cours de français : ça marchait moins bien, c’était moins ludique, et comme je devais lui montrer mes devoirs, ça devenait plus compliqué", tempère-t-elle.

Sites Matières Sélection des professeurs Tarifs Le plus Le moins
Wengo / Acadomia Mathématiques, physique-chimie, français, 6 langues. Bac +3 minimum et professeurs natifs en langue. 12 € les 20 minutes Possibilité de se faire appeler si la ligne passe mal. outils pédagogiques. On ne peut pas enregistrer la session.
Teacheo Mathématiques, physique-chimie, français, géographie, langues...
Etudiants de grandes écoles et professeurs certifiés. Entre 15 et 20 € l'heure Le plus économique. Manque de stabilité du logiciel d'équations mathématiques.
ProtailProf Mathématiques, physique-chimie, SVT, philosophie, histoire, allemand, anglais, russe, italien, espagnol, japonais...
Justificatif d'identité et de diplômes (facultatif) Entre 5 et 35 € l'heure Large choix de matières, et tarification simple. Pas d'outils pédagogiques spécifiques.
Learnisys Mathématiques, sciences, français, langues... Deux entretiens + test de la plate-forme + diplôme + casier judiciaire. 28 € l'heure
Excellente plate-forme proposant de nombreux outils pédagogiques. Requiert une large bande passante.
Educastream Mathématiques, anglais. Diplômés d'universités anglaises. Professeurs de maths d'écoles d'ingénieurs ou certifiés. 47 € les 90 minutes
Offre riche en contenus interactifs. Tarifs assez élevés.
Profexpress Mathématiques, français, anglais. Professeurs de collège ou lycée. 14 € les 20 minutes
Aucun engagement. Service à la demande. Plate-forme avec outils pédagogiques. Uniquement en semaine, du lundi au jeudi de 17 h à 20 h.

Comme tous ces parents, vous voulez l'aider. Le soutien scolaire est-il la solution ? Y a t-il une réponse pour ses besoins spécifiques ? Comment savoir si un organisme est sérieux ? "Le guide du soutien scolaire", par Frédérique Letourneux, répond a toutes les questions que vous vous posez.

Sophie de Tarlé
Avril 2010
Sommaire du dossier
Retour au dossier Les organismes de soutien scolaire en ligne : sérieux ou pas ?