1. Bonnes copies corrigées du bac de français : commentaire d'une fable de La Fontaine
Coaching

Bonnes copies corrigées du bac de français : commentaire d'une fable de La Fontaine

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Bonnes copies corrigées du bac d'histoire-géographie : La Chine, puissance régionale, puissance mondiale Bonnes copies corrigées du bac philo : dissertation sur le travail Bonnes copies corrigées du bac français : dissertation sur la forme littéraire et l’argumentation Bonnes copies corrigées du bac philo : dissertation sur l’art et la morale Bonnes copies corrigées du bac de géographie : composition sur la Chine Bonnes copies corrigées du bac philo : explication d'un texte de Bergson Bonnes copies corrigées du bac français : dissertation sur le roman Bonnes copies corrigées du bac d'histoire : composition sur la Guerre froide Bonnes copies corrigées du bac philo : dissertation sur le sujet et la liberté Bonnes copies corrigées du bac français : sujet d'invention sur l'argumentation Bonnes copies corrigées du bac d'histoire-géo : motivations, enjeux et difficultés de la construction européenne de 1945 à la fin des années 1980 Bonnes copies corrigées du bac de Français : commentaire d'un extrait de l'Heptaméron de Marguerite de Navarre Bonnes copies corrigées du bac philo : dissertation sur la raison et le réel (la morale) Bonnes copies corrigées du bac philo : explication de texte sur la morale (la vérité) Bonnes copies corrigées du bac de français : commentaire d'une fable de La Fontaine

Commentaire d'une fable de Jean de La Fontaine

Type de sujet : Commentaire
Objet d’étude : L'argumentation (convaincre, persuader, délibérer)
Séries : L, S, ES

L’énoncé

 

Vous commenterez : « Le Rat qui s’est retire? du monde », extrait des Fables (1678) de Jean de La Fontaine.

La copie de l'élève

 

Jean de La Fontaine




Les appréciations du prof


Difficulté du sujet

Cette fable a posé des problèmes de compréhension. La moralité de La Fontaine a souvent été prise au pied de la lettre. Certains n’ont pas repéré l’antiphrase ironique et ont vraiment cru que le fabuliste dénonçait les religieux musulmans ! Le plan en revanche n’était pas difficile à trouver. Lorsque l’on commente un apologue, on étudie souvent ses deux visées, « plaire » et « instruire » (« placere » et « docere »). L’analyse de son caractère amusant et divertissant précède en général celle de sa portée morale ou des objets de sa dénonciation. Le danger est alors de séparer la forme (observation des rimes, des vers, des discours) du fond (l’enseignement délivré).

Qualités de la copie

Le devoir respecte l’architecture d’ensemble du commentaire :
une introduction complète avec une présentation du genre et du texte, une problématique et l’annonce du plan ; deux parties qui correspondent aux axes annoncés en fin d’introduction ; des paragraphes visibles et cohérents ; une conclusion achevée proposant un bilan de l’étude et un élargissement.
La méthode est rigoureuse. L’élève commence par définir le genre du texte proposé. L’analyse est justifiée par des recours réguliers au texte. L’élève insère correctement des citations courtes et bien choisies à son développement. Surtout, il les commente en observant des procédés stylistiques ou structurels. Le devoir présente ainsi une interprétation de la fable et non une simple paraphrase. Même si le commentaire n’est pas exhaustif, les points clés sont traités : la dimension satirique et ironique, la dissimulation de la critique derrière une fiction simple et rythmée.

Défauts de la copie

Certaines idées sont formulées avec maladresse (voir les corrections en bas de page). Le registre de langue pourrait être parfois plus soutenu. L’utilisation des synonymes de « critiquer » et « dénoncer », régulièrement employés dans la seconde partie du devoir, comme « fustiger », « blâmer » ou « stigmatiser » permettrait de varier l’expression. Même remarque pour l’aspect ironique : le ton de La Fontaine est aussi railleur, caustique ; la portée de sa fable est corrosive. Même si le registre ironique est bien identifié, il faut en effet affiner sa caractérisation.
Les Fables de La Fontaine sont souvent l’occasion d’un travail sur l’art du conteur qui multiplie les procédés pour créer un récit enlevé, surprenant, varié, qui déjoue l’ennui. Cette analyse n’a pas été assez développée dans la copie.
Enfin, la moralité est à préciser. A travers le moine « Reclus », c’est uniquement le clergé régulier (par opposition au clergé séculier) qui constitue la cible de La Fontaine (on peut se demander si La Fontaine ne vise pas tout particulièrement les Jansénistes). Par ailleurs, on peut lire ce poème comme un texte de circonstance. Le clergé régulier a en effet refusé de financer la Guerre de Hollande (1672-1678), il prétendait que les seuls dons qu’il devait au roi étaient ses prières. Même si le fromage du Rat est « de Hollande », on ne s’attend pas à ce que le candidat dispose des connaissances historiques pour proposer cette lecture.

Conclusion

Le commentaire proposé est à compléter. Nombre de remarques témoignent de la compréhension de l’élève. Malgré tout, l’étude de l’aspect léger et amusant du texte aurait pu être approfondie. Comme souvent, l’anthropomorphisme occasionne un récit insolite et parfois incongru : un rat se retire dans un fromage pour devenir ermite et délaisser ses condisciples de la gente trotte-menue affronter le peuple chat ! La dimension humoristique du récit est à souligner.

En partenariat avec le Web Pédagogique.

BAC : Objectif mentionPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bac : objectif mention", par Benoit Falaize.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les citations pour gagner des points au bac", par Benoît Falaize.