Bonnes copies corrigées du bac philo : dissertation sur l’art et la morale



Publié le

En partenariat avec le Web Pédagogique, voici les bonnes copies du bac : de vraies copies d'élèves corrigées par des profs, extraites du livre "Bonnes copies du bac", de Julie Cuvelier et Julie Levitte. Vous trouverez dès le mois d'avril sur letudiant.fr, d'autres copies d'élèves sur le même principe, dans les matières comme l'histoire-géographie, la philosophie et le français, dans le cadre d'un programme complet de révision du bac 2010.


Type de sujet : Dissertation
Objets d’étude : La culture (l’art) – La morale
Séries : S, ES, L

 

L’énoncé

 

Une œuvre d’art peut-elle être immorale?

 

La copie de l'élève






Les appréciations du prof

 
18/20.
C’est une copie exceptionnelle par la richesse de ses illustrations, la clarté de son propos et la simplicité de sa composition.

Difficulté du sujet

Le sujet croise deux domaines : l’art et la moralité. Or les candidats ont eu en génréal un cours sur l’art et un cours sur la morale, mais rien sur le rapport entre les deux. Le candidat doit donc inventer sa propre problématique. La démarche sera nécessairement originale. De plus ce sujet implique une solide culture générale (art, peinture, littérature) afin de pouvoir réfléchir à partir d’exemples précis d’œuvres d’art.

Qualités de la copie

La copie comporte un plan très simple et approprié
I. Une œuvre d’art peut sembler immorale.
II. Mais une œuvre d’art est amorale et non immorale.
III. Une œuvre d’art, sans être morale, nous rapproche pourtant d’une forme de morale par sa perspective universaliste (synthèse).
Chaque partie comporte une petite conclusion qui énonce la réponse à la question posée, comme on recommande aux candidats de le faire, car cela aide le correcteur à bien suivre le raisonnement de l’élève. Les parties comportent aussi des sous-parties bien marquées. D’autre part, l’élève a fort bien exploité ses connaissances littéraires (Flaubert, Comtesse de Ségur, Proust, Balzac, etc.) et cinématographiques. Sur un tel sujet, les illustrations étaient absolument indispensables.

Défauts de la copie

On peut éventuellement lui reprocher de ne pas avoir fourni de définition du mot "œuvre". Sur le fond, il eût été souhaitable de davantage insister sur le caractère vraiment problématique du sujet. L’auteur de la copie aplanit toutes les difficultés dans sa synthèse. Or, on peut faire remarquer que la question des œuvres d’art immorales ne peut être simplement ni définitivment réglée. Que penser par exemple des films ultra-violents ou de certaines photos, ou chansons par exemple, extrêmement crues et brutales, ou d’œuvres provocatrices comme on en voit si souvent aujourd’hui ? Ceci renvoie aux questions : "Qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?" et "Où commence et où finit l’art ?", qui ne sont pas vraiment posées ni exposées dans la copie. Cependant, on ne juge pas une copie sur ce qui n’y est pas, ce qui aurait pu ou dû y figurer. Donc ce "reproche" ne justifie pas de dévaloriser la copie, qui est quoi qu’il en soit excellente.

Conclusion

Une excellente copie, notamment parce que, sur un tel sujet, elle arrive à bien exploiter des connaissance autres que philosophiques.

le web pedagogique

 


En partenariat avec le Web Pédagogique.


BAC : Objectif mentionPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bac : objectif mention", par Benoit Falaize.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les citations pour gagner des points au bac", par Benoît Falaize.

Sommaire du dossier
Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Filtrer :

Commentaires
0


Nos vidéos

Les établissements à la une

globalExam_300_250

OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site