1. Les citations pour gagner des points au bac de SES (sciences économiques et sociales) : intégration et solidarité
Coaching

Les citations pour gagner des points au bac de SES (sciences économiques et sociales) : intégration et solidarité

Envoyer cet article à un ami

En sciences économiques et sociales, hommes politiques, chefs d’entreprises, syndicalistes, représentants d’associations, etc… ont su synthétiser en quelques mots bien trouvés des raisonnements ou des faits importants, et il serait dommage de s’en priver ! Une sélection des citations extraites par Rémi Jeannin, agrégé de sciences économiques et sociales, et co-auteur de "Les citations pour gagner des points au bac", paru aux éditions l’Étudiant.

"L’enfer est tout entier dans ce mot : solitude."
Victor HUGO (1802-1885)

En quelques mots, le grand écrivain français va à l’essentiel pour décrire ce que les sociologies appellent aujourd’hui l’"exclusion", et qui résulte en premier lieu d’une forme de "solitude" liée à l’absence ou à la faiblesse des relations sociales.

Comment l’utiliser ? Cette citation peut vous permettre d’illustrer la notion d’exclusion.
  

"Aucune famille ne peut accrocher cet écriteau à la porte de sa maison : “Ici, nous n’avons aucun problème.”"
Proverbe chinois

"La misère a cela de bon qu’elle supprime la crainte des voleurs."
Alphonse ALLAIS (1854-1905)

"Le mariage peut être considéré politiquement, civilement et moralement, comme une loi, comme un contrat, comme une institution : loi, c’est la reproduction de l’espèce ; contrat, c’est la transmission des propriétés ; institution, c’est une garantie dont les obligations intéressent tous les hommes ; ils ont un père et une mère, ils auront des enfants. Le mariage doit donc être l’objet du respect général."
Honoré de BALZAC (1799-1850)

"Les “exclus” sont des collections (et non des collectifs) d’individus qui n’ont rien d’autre en commun que de partager un même manque."
Robert CASTEL (1933)

"Pour la première fois en période de paix, la situation globale de la jeune génération est moins favorable que celle de ses parents, et cette situation pourrait perdurer, sauf à espérer le retour d’une phase de croissance rapide comparable à celle des trente glorieuses, mais on ne voit pas d’où elle pourrait venir."
Louis CHAUVEL (1967)

"On travaille pour produire, mais surtout pour donner un sens au temps."
Eugène DELACROIX (1798-1863)

"À mesure que la société s’étend et se concentre, elle enveloppe de moins près l’individu et, par conséquent, peut moins bien contenir les tendances divergentes qui se font jour."
Émile DURKHEIM (1858-1917)

"Plus on recule dans l’histoire, plus l’homogénéité est grande ; d’autre part, plus on se rapproche des types sociaux les plus élevés, plus la division du travail se développe."
Émile DURKHEIM (1858-1917)

"Quoique la société ne soit rien sans les individus, chacun d’eux est beaucoup plus un produit de la société qu’il n’en est l’auteur."
Émile DURKHEIM (1858-1917)

"Familles, je vous hais ! Foyers clos ; portes refermées ; possessions jalouses du bonheur."
André GIDE (1869-1951)

"La rue est le cordon ombilical qui relie l’individu à la société."
Victor HUGO (1802-1885)

"Pauvreté n’est pas vice. Parbleu ! Un vice est agréable."
Paul LÉAUTAUD (1872-1955)

"Dans ma production, je réaliserai mon individualité, ma particularité ; j’éprouverai, en travaillant, la jouissance d’une manifestation individuelle de ma vie […]. J’aurai la joie spirituelle de satisfaire par mon travail un besoin humain de réaliser la nature humaine."
Karl MARX (1818-1883)

"J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie."
Paul NIZAN (1905-1940)

"Une patrie se compose des morts qui l’ont fondée aussi bien que des vivants qui la continuent."
Ernest RENAN (1823-1892)

"Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis."
Ernest RENAN (1823-1892)

"L’effrayant, c’est la faiblesse des grandes institutions d’intégration – la famille, l’école, les églises, les syndicats –, c’est-à-dire tout ce qui est institutionnalisation de la société civile. Elles sont de moins en moins des puissances civilisatrices."
Paul RICŒUR (1913-2005)

"Le problème du xixe siècle, c’était l’exploitation. Celui de la fin de ce siècle, c’est l’exclusion. À la limite, les travailleurs sont en trop."
Paul RICŒUR (1913-2005)

"Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin."
VOLTAIRE (1694-1778)
Sommaire du dossier
Citations pour le bac de sciences éco : protection sociale et solidarités collectives