Les méthodes pour savoir formuler des hypothèses

Dans toutes les disciplines, vous devez raisonner en vous appuyant sur des hypothèses autour desquelles s’articulera votre démonstration ou votre argumentation.

La notion d'hypothèse renvoie, en réalité, à deux démarches différentes. La première consiste à émettre une idée, une théorie explicative qu'il va falloir tester. C'est le cas dans toutes les démarches vraiment expérimentales :

- émettre une hypothèse ;
- imaginer une procédure de vérification ;
- décider si elle est satisfaisante : est-elle cohérente avec ce que l'on sait par ailleurs ? Est-elle contredite dans certaines situations ? Rend-elle totalement compte de ce qu'elle est censée expliquer ?

En sciences expérimentales, vos écrits prennent ainsi la forme d'une description, étape par étape, de la conduite de l'expérimentation, de vos observations, et éventuellement de vos mesures.

Dans le cadre de travaux ­pratiques, très souvent, vous testez en réalité une loi déjà connue par le moyen du cours, mais que vous devez vérifier par un dispositif expérimental. La loi n'est pas à proprement parler une hypothèse (vous en connaissez déjà la ­validité) mais elle est traitée comme telle.

Une autre démarche consiste non pas à formuler une idée ou une explication dont on ne sait si elle sera validée, mais au contraire à prévoir dès le départ de la démontrer ou l'infirmer. Ce second usage, essentiellement rhétorique, est au moins aussi courant que le premier dans les écrits scolaires, en particulier dans les modes d'argumentation d'une dissertation ou d'un commentaire.

L'étude de texte

Au-delà de ces démarches, il existe également des hypothèses de lecture, dans le cadre d'une étude de texte (et ce, quelle que soit la discipline). Par exemple, dans un extrait philosophique, l'interprétation de l'expression "fin de l'éducation" peut signifier que l'éducation est terminée, mais aussi désigner le but poursuivi par l'éducation. Les hypothèses de sens sont alors confrontées au contexte (par la mise en relation avec les expressions du texte renvoyant à la même chose ; éventuellement par le renvoi à ce que l'on sait par ailleurs du sujet, ou de l'auteur ; etc.).

De même, l'interprétation d'une métaphore littéraire ou poétique prend souvent la forme d'une hypothèse, le mot étant ici chargé de la part d'incertitude inhérente à toute interprétation.

Les mathématiques

En mathématiques, la notion d'hypothèse renvoie assez souvent à des définitions ou au cadre que l'on se donne dès le départ (soit la fonction : f(x) = 3x2 – 7x + 2). Ce cadre donné, on en tire les conclusions. Cela tient à ce que cette discipline définit des objets abstraits et idéaux qui conduisent cependant à des conclusions nécessaires. Une démarche mathématique peut également être pratiquement expérimentale et consiste alors à vraiment poser une hypothèse.

Par exemple, dans une démonstration par l'absurde, on émet une proposition dont on déduit toutes les conséquences jusqu'à ce qu'on mette en évidence que l'une d'entre elles contredit ­l'hypothèse de départ. Enfin, lorsqu'on a réellement affaire à un problème mathématique, la démarche adoptée prend souvent la forme d'un tâtonnement initial consistant à émettre des hypothèses relatives aux démarches visant à le résoudre.

Les sciences humaines

En ce qui concerne les écrits littéraires ou les sciences humaines, une hypothèse est une proposition, une interprétation, une thèse que l'on va examiner sans présupposer de sa vérité. À l'issue de cet examen, elle sera confirmée, invalidée, jugée recevable dans certaines conditions seulement ou encore nuancée.

La construction d'une dissertation ou d'un ­commentaire de texte peut ainsi consister en une suite de mises à l'épreuve d'hypothèses conduisant à une conclusion qui décidera de la plus pertinente, ou encore proposera une synthèse d'hypothèses distinctes, mais qui restent compatibles.

En résumé, dans tous les cas, il faut faire la différence entre les véritables hypothèses, à propos desquelles on ne présume rien de définitif, et un procédé d'écriture et d'argumentation, courant dans le cadre scolaire, consistant à présenter comme des hypothèses ce qui s'inscrit en réalité dans une démarche de réflexion dont on prévoit la conclusion.

Une hypothèse est toujours vraisemblable

Si vous voulez convaincre votre lecteur, vous devez absolument veiller à ce que vos hypothèses soient d'une façon ou d'une autre vraisemblables. Évitez d'"enfoncer des portes ouvertes"...

Des exemples sujets corrigés, avec les explications des professeurs

En français : corrigé détaillé d'un sujet de bac blanc pour les S, ES, STG et L.
En histoire-géo : corrigé détaillé d'un sujet de bac blanc pour les S, ES et L.
En sciences économiques et sociales : corrigé détaillé d'un sujet de bac blanc pour les ES.
En économie-droit : corrigé détaillé d'un sujet de bac blanc pour les STG.
À consulter aussi

BOOSTER VOS RÉVISIONS
- Votre programme de révisions du bac 2013.
- Spécial bac 2013 : inscrivez-vous à la newsletter !
- Travailler et réviser grâce au web.
- Quel cours de soutien ?
- Des méthodes high-tech pour apprendre.
- Fiches révision du bac : les citations qu’il faut connaître.

AMÉLIORER VOS MÉTHODES DE TRAVAIL

- Notre chat spécial "Améliorer ses méthodes de travail".
- Les méthodes pour construire un plan justifié et pertinent.
- Bac 2013 : les méthodes à connaître pour construire une problématique.
- Réussir un commentaire de texte : les méthodes à connaître.
- Nul(le) en langues ? Comment y remédier.
- Réussir la dissertation : les méthodes à connaître.
- Concours Sciences po Paris : la dissertation de l'épreuve de culture générale.
- Mémoire : les trucs pour apprendre plus vite.
- Je m’éparpille, je me disperse !
- Au secours ! Les examens me paralysent.
- Je ne suis pas organisé.

APPROFONDIR CERTAINES MATIÈRES
- Méthodo : les trucs pour améliorer votre orthographe et votre grammaire.
- Comment gérer ses problèmes avec l'orthographe.
- Comment booster votre niveau en langues.
- Comment booster son niveau en maths.

SUR L'ETUDIANT TRENDY
- Étudiants en lettres, comment prenez-vous vos notes en cours ?
- S’améliorer en orthographe : 5 applis pour lycéens et étudiants.

Michel Delattre

 

blog comments powered by Disqus





Les établissements à la une


app-bac-300-150













YWC_2014_letudiant_300x150