1. Réforme du bac : le ministère vous demande votre avis... et l'Etudiant aussi
En bref

Réforme du bac : le ministère vous demande votre avis... et l'Etudiant aussi

Envoyer cet article à un ami
Le bac : un sujet qui vous concerne et sur lequel vous pouvez donner votre avis. // © plainpicture/Caiaimages/Sam Edwards
Le bac : un sujet qui vous concerne et sur lequel vous pouvez donner votre avis. // © plainpicture/Caiaimages/Sam Edwards

Lycéens, le ministère de l'Éducation nationale lance une consultation nationale pour connaître vos attentes concernant le futur baccalauréat. Vous avez du 13 au 19 décembre 2017 pour donner votre avis. L'Etudiant vous propose de faire de même via un blog. Exprimez-vous !

À quoi ressemblera le futur baccalauréat ? C'est la question à laquelle travaille, depuis le début du mois de novembre, le ministère de l'Éducation nationale, qui a lancé une réforme du bac et, plus largement, du lycée. Pierre Mathiot, l'universitaire chargé de mener cette mission, reçoit depuis le 13 novembre 2017 des syndicats enseignants, des organisations lycéennes, de parents d'élèves, des associations de professeurs… Ces auditions doivent prendre fin le 13 décembre, même si d'autres pourraient avoir lieu en janvier.

Lire aussi : Une réforme du bac et du lycée : pourquoi, comment, pour qui ?

Du 13 au 19 décembre, vous pourrez aussi faire entendre votre voix. Le ministère a annoncé l'ouverture d'une consultation en ligne pour vous permettre d'exprimer vos attentes et vos espoirs concernant la forme que prendra le futur bac, en vigueur à partir de la session 2021.

Sur le site education.gouv.fr/consultationbac2021, vous pourrez répondre à une série de questions et exposer vos idées. Les résultats seront dévoilés en janvier 2018.

Exprimez-vous sur l'Etudiant

En parallèle, à l'Etudiant, on vous offre également les "pleins pouvoirs" pour définir l'examen idéal. Le principe est simple : envoyez toutes vos idées et envies, sans vous auto-censurer, à reformebac@letudiant.fr. Vos propositions, relues par la rédaction de l’Etudiant, seront postées sur un nouveau blog. Et nous les transmettrons au ministère, comme nous l’avions fait avec les "Cahiers de doléances des lycéens" lors de la précédente réforme du lycée.