Citations pour le bac de sciences éco : conflits et mobilisation sociale

Publié le , mis à jour le

"L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes."
Karl MARX (1818-1883)

Dans cet extrait du Manifeste du parti communiste paru en 1848 (et coécrit avec Friedrich Engels), Karl Marx énonce que selon lui toutes les sociétés humaines comportent un conflit fondamental entre deux groupes, l’un dominant l’autre. Ces groupes sociaux sont des classes sociales aux contours variables, mais caractérisées à chaque fois par une conscience de classe et une opposition fondamentale avec une autre classe. Cette thèse est aujourd’hui contestée par une partie des sociologues.

Comment l’utiliser ? En entrée en matière d’un sujet sur les classes sociales ou les conflits du travail, pour questionner la pertinence de cette thèse aujourd’hui.

"Le cœur est humain dans la mesure où il se révolte."
Georges BATAILLE (1897-1962)

"Je me révolte, donc nous sommes."
Albert CAMUS (1913-1960)

"Si les rapports entre les hommes sont si difficiles, c’est parce qu’ils ont été créés pour se casser la gueule et non pour avoir des “rapports”."
Emil CIORAN (1911-1995)

"Plus le trouble est grand, plus il faut gouverner. Sortant d’un immense tumulte, ce qui s’impose, d’abord, c’est de remettre le pays au travail. Mais la première condition est que les travailleurs puissent vivre."
Charles de GAULLE (1890-1970)

"Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence."
GANDHI (1869-1948)

"Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis. Sans cela c’en est fait de notre civilisation, de notre culture, de ce que nous aimions et qui donnait à notre présence sur terre une justification secrète. Ils sont ces insoumis “le sel de la terre” et les responsables de Dieu."
André GIDE (1869-1951)

"J’aime mieux une injustice qu’un désordre."
Wolfgang GOETHE (1749-1832)

"La possibilité de faire défection risque donc parfois d’empêcher l’art de la prise de parole d’atteindre son plein développement."
Albert HIRSCHMAN (1915)

"Ce n’est pas par l’effondrement de la bourgeoisie capitaliste, c’est par la croissance du prolétariat que l’ordre communiste s’installera graduellement dans notre société."
Jean JAURÈS (1859-1914)

"Quand le peuple est en mouvement, on ne comprend pas où le calme peut y rentrer ; et quand il est paisible, on ne voit pas par où le calme peut en sortir."
Jean de LA BRUYÈRE (1645-1696)

"Avant la Révolution, la nation était partagée en trois classes, savoir : les nobles, les bourgeois et les industriels. Les nobles gouvernaient, les bourgeois et les industriels les payaient. Aujourd’hui la nation n’est plus partagée qu’en deux classes : les bourgeois et les industriels."
Karl MARX (1818-1883)

"Le mouvement ouvrier, en tant que mouvement organisé de classe contestant de façon explicite et permanente la domination capitaliste, a disparu."
Cornélius CASTORIADIS (1922-1997)

Le philosophe et économiste français d’origine grecque Cornélius Castoriadis énonce ici une thèse défendue depuis le début des années 1970 par des sociologues comme Alain Touraine : la disparition du mouvement ouvrier, dont l’opposition aux intérêts de la classe des capitalistes était la caractéristique de la société industrielle.

Comment l’utiliser ? En entrée en matière d’un sujet sur les conflits ou pour illustrer le déclin du mouvement ouvrier.

"L’exploitation de l’homme par l’homme, voilà l’état des relations humaines dans le passé […]. Les hommes sont donc partagés alors en deux classes, les exploitants et les exploités."
Karl MARX (1818-1883)

"Désormais, quand il y a une grève, personne ne s’en aperçoit."
Nicolas SARKOZY (1955)

"Le désordre est le meilleur serviteur de l’ordre établi."
Jean-Paul SARTRE (1905-1980)

"Ainsi que pour les individus, nul ne fait du mal à autrui sans s’en faire à soi-même ; ainsi pour les sociétés, celle qui en opprime, qui en dégrade une autre se condamne elle-même à la souffrance. Les victimes d’hier sont les bourreaux de demain."
Victor SCHOELCHER (1804-1893)

"Qu’est-ce qu’un bourgeois ? Je proposerai cette définition : c’est quelqu’un qui a des réserves."
André SIEGFRIED (1875-1959)

"Le gouvernement civil, en tant qu’il a pour objet la sûreté des propriétés, est, dans la réalité, institué pour défendre les riches contre les pauvres."
Adam SMITH (1723-1790)

"S’il est important de bien conduire un mouvement revendicatif, il faut aussi savoir le terminer."
Maurice THOREZ (1900-1964)

"La révolution exige de la classe révolutionnaire qu’elle mette tous les moyens en œuvre pour atteindre ses fins : par l’insurrection armée, s’il le faut ; par le terrorisme, si c’est nécessaire."
Léon TROTSKY (1879-1940)

Un ouvrage rédigé par 4 professeurs agrégés, enseignants en terminale.
- 1.000 citations réparties dans les 4 disciplines littéraires de terminale : littérature, histoire-géographie, philosophie et économie.
- Pour chaque matière, un découpage selon les points du programme du bac.
- Des zooms sur certaines citations : avec un rappel de son contexte et des conseils pour la placer intelligemment dans une copie.

> Dates des épreuves, programmes de révisions, vidéos conseils, corrigés des annales : tout savoir sur le bac 2011
Les autres citations pour gagner des points en SES au bac
> Croissance, développement et changement social
> Sources et limites de la croissance
> Investissement, progrès technique et croissance
> Organisation du travail et croissance
> Progrès technique, flexibilité et emploi
> Stratification sociale et inégalités
> Conflits et mobilisation sociale
> Intégration et solidarité
> Internationalisation des échanges et mondialisation
> Intégration européenne et politiques économiques et sociales

en savoir
Etudes, formations et établissements
 

blog comments powered by Disqus

en savoir
Etudes, formations et établissements




Les établissements à la une


app-bac-300-150














OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site