1. Orientation : collégiens, aurez-vous le dernier mot ?
Décryptage

Orientation : collégiens, aurez-vous le dernier mot ?

Envoyer cet article à un ami
L'orientation en fin de troisième est un choix capital dans votre vie scolaire. // © joste_dj – iStock
L'orientation en fin de troisième est un choix capital dans votre vie scolaire. // © joste_dj – iStock

Une nouvelle procédure d'orientation est expérimentée depuis 2014 dans certains établissements. Elle consiste à donner le dernier mot aux familles dans le choix de l'orientation en fin de troisième. Votre collège teste-t-il cette formule ? Qu'est-ce que ça change concrètement ? On vous donne toutes les réponses.

Voie générale, technologique ou professionnelle… Et si vous et vos parents étiez seuls décisionnaires à l'issue du conseil de classe ? Le ministère de l'Éducation nationale expérimente depuis 2014 une nouvelle procédure en fin de troisième. Nom de code : "Dernier mot aux familles". 

Prolongée de deux ans en avril 2017, cette opération est étendue à une centaine de nouveaux collèges, soit 556 participants au total, répartis dans 21 académies. 

Lire aussi : Les nouveautés de la procédure d'affectation en lycée

"Dernier mot aux familles" : en quoi consiste cette procédure ?

En temps normal, la procédure d’orientation en fin de troisième dépend de la décision du conseil de classe. Celui-ci examine votre demande en fonction de vos résultats scolaires et si sa décision correspond à votre souhait, c’est gagné ! C’est l’équipe pédagogique qui a le dernier mot, sauf si vous décidez de faire appel

Dans les collèges qui participent à l'expérimentation, l’épilogue est différent. Lorsque les propositions du conseil de classe divergent, le chef d’établissement doit vous recevoir avec vos parents pour vous expliquer cette décision. Il vous propose un rendez-vous avec le psychologue de l'Éducation nationale dans les 5 jours suivants. Si, passé ce délai, vous souhaitez maintenir votre choix malgré l’avis du conseil de classe, vous avez le dernier mot.

Pourquoi expérimenter une procédure différente ? Ce choix répond à trois objectifs : mieux vous écouter, vous et vos parents, améliorer le processus d’orientation et surtout prévenir le décrochage en lycée professionnel. En effet, lorsqu’un élève se retrouve dans une formation qu’il n’a pas choisie, sa motivation ainsi que ses chances de réussite diminuent. C’est ce qu’on appelle "l’orientation subie".

Dans les faits, pas de gros bouleversements

Cette expérimentation ne bouleverse pas vraiment la donne dans les collèges où elle a été testée. Dans l’académie de Poitiers, seuls 75 élèves sont entrés en seconde générale et technologique contre l’avis du conseil de classe en 2015.

Si tout le monde ne conteste pas à tort et à travers la décision de l'établissement, c'est que les équipes éducatives sont souvent de bons conseils. Elles veulent éviter que leurs élèves aient des difficultés dans la filière dans laquelle ils vont s'orienter. Si votre collège fait partie des testeurs, écoutez leurs explications mais n'hésitez pas à faire valoir votre point de vue. 

Votre collège est-il concerné ?

Pour savoir si votre collège fait partie des établissements qui expérimentent la procédure d'orientation dite du "Dernier mot aux parents", tapez le nom de votre académie, de votre établissement ou de votre ville dans la colonne de recherche ci-dessous.

Ne pas confondre orientation et affectation

Attention : l'orientation, ce n'est pas la même chose que l'affectation ! La décision d'orientation porte sur le redoublement ou sur le choix de la voie : passage en première année de CAP (certificat d'aptitude professionnelle), en seconde générale et technologique, en seconde spécifique ou en seconde professionnelle. La phase d'affectation dans un lycée est la concrétisation des décisions d'orientation et dépend de l'application Affelnet