1. Trois conseils pour la rédaction de votre rapport de stage
Coaching

Trois conseils pour la rédaction de votre rapport de stage

Envoyer cet article à un ami
Rapport stage 3e // © DR
Rapport stage 3e // © DR
Sommaire du dossier
Retour au dossier Rapport de stage de 3e : ce que vous devez y faire figurer Rapport de stage : un exemple de plan détaillé Trois conseils pour la rédaction de votre rapport de stage

Inutile de vous lancer dans l’élaboration d’un site Internet ou la réalisation d’une vidéo. En matière de rapport de stage de troisième, la sobriété reste payante.

On vous le dit et le répète depuis des années : n'attendez pas le dernier moment pour rédiger votre rapport ! C'est un travail trop long et trop exigeant pour vous permettre de le faire à la va-vite, la veille de la date butoir.

1. Chaque soir, résumez ce que vous avez fait dans la journée

Et si au contraire, pour une fois, vous preniez de l'avance... En rédigeant l'introduction avant même le début du stage ? "C'est un excellent moyen d'entrer dans l'entreprise avant l'heure", souligne Julie Clot, principale au collège Les Martinets à Rueil-Malmaison (92). Pendant le stage, faites chaque soir une synthèse de ce que vous avez fait et observé dans la journée. Vous irez beaucoup plus vite au moment de la rédaction finale et vous serez à peu près sûr de ne rien oublier. Une fois le stage terminé, ne traînez pas pour rédiger tout le reste : le sommaire, la synthèse et la conclusion.

2. Racontez ce que VOUS avez fait

Votre rapport de stage doit être vivant, il faut qu'à vous lire, on sente le collégien que vous êtes. "Il n'y a rien de pire que lire un rapport impersonnel qui aurait pu être écrit par n'importe qui", témoigne Silvia Collet, professeur d'espagnol au collège Landry de Rennes (35) et membre de jury de stage. Racontez ce que vous avez fait pendant votre semaine passée à l'extérieur du collège : quel "travail" vous a-t-on confié ? Quelles initiatives avez-vous prises ? Qu'avez-vous observé pendant les périodes de travail, mais aussi au moment de la pause-café ou à la cantine ?

N'hésitez pas à raconter des anecdotes ou à dresser le portrait de l'une ou l'autre des personnes que vous avez rencontrées. S'il y a des choses qui vous ont surpris, si vous avez été déçu ou à l'inverse enthousiasmé par votre découverte du monde du travail, dites-le... sans oublier d'expliquer pourquoi.

3. Soignez la présentation

Évidemment, votre rapport doit être propre et soigné. La première impression influence, pour partie, la notation finale. Alors mettez toutes les chances de votre côté. Tapez votre rapport sur un ordinateur avec traitement de texte puis soumettez-le au correcteur d'orthographe avant de le relire très attentivement vous-même et de le faire relire par un copain, un parent, un professeur.

Aérez votre présentation : évitez les blocs de texte qui en découragent la lecture. Illustrez-le avec des photos, des graphiques, des tableaux... Mais, attention, pensez à légender chaque illustration ! N'oubliez pas non plus de numéroter vos feuilles et de les relier. Vous pouvez les agrafer, les présenter dans un lutin, un classeur... Surtout pas de feuilles volantes !

Votre rapport de stage ne doit être ni trop long, au risque de "perdre" votre lecteur, ni trop court ! Exit les mini-rapports de moins de 10 pages ou les gros pavés de plus de 50. La "bonne taille", c'est entre les deux !