1. Heure de perm : stop à l'ennui
Coaching

Heure de perm : stop à l'ennui

Envoyer cet article à un ami
Préparer son cartable la veille et s'isoler : deux techniques pour rendre une heure de perm' efficace. // © Phovoir
Préparer son cartable la veille et s'isoler : deux techniques pour rendre une heure de perm' efficace. // © Phovoir

Le principal du collège a beau avoir tout fait pour vous concocter un emploi du temps idéal, il n’empêche : vous avez encore quelques “trous” en pleine journée. L’occasion de faire une pause, mais surtout de gagner du temps. Nos conseils pour que ces heures sans cours ne soient pas perdues.

“Les journées sont tellement chargées que, finalement, on n’a pas tellement le temps de parler tranquillement entre copines, alors on profite de la permanence comme d’une longue récréation”, avoue Apolline, collégienne à Vincennes (94). Quand l’heure de “trou” ne pouvait pas être prévue (par exemple, si un enseignant est absent), passer du temps avec ses amis avant le cours suivant peut être bénéfique, ne serait-ce que pour faire une pause.

S'organiser la veille

Pour les permanences régulières, “prévues” dans votre emploi du temps (par exemple, au fil de semaines paires ou impaires), mieux vaut cependant anticiper. “J’essaie de voir comment m’avancer quand je prépare mon sac la veille”, explique Blanche, en troisième à Meudon (92).

Essayer de s’isoler…

Si vous êtes décidé à profiter de cette heure de “trou” pour travailler, le mieux est de vous isoler de vos camarades et de tout ce qui pourrait vous distraire. “En salle de permanence, ce n’est pas simple d’obtenir le silence de 30 élèves confinés dans un tout petit espace, déplore Sophia, assistante d’éducation à Paris. Il faut choisir une place au premier rang, à côté du mur et éventuellement prévoir des bouchons d’oreilles”, conseille-t-elle.

… pour pouvoir se concentrer

Permanence rime rarement avec silence. Vous pouvez demander à vos voisins de bureau de parler un peu moins fort… Mais pour arriver à vous concentrer, comptez plutôt sur vous ! Interdisez-vous de vous retourner. Cela demande un peu de volonté, surtout quand vos amis se détendent dans la cour, mais dites-vous que cela peut vous libérer votre fin de journée, voire votre week-end. “Quand je rentre chez moi, je peux regarder ma série préférée l’esprit tranquille !” assure Blanche, scolarisée à Meudon.

Priorité aux devoirs

Si vraiment vous n’avez rien prévu, relisez vos notes. Et si vous n’arrivez pas à apprendre vos leçons parce que la salle est trop bruyante, tablez plutôt sur les exercices. “Je n’arrive pas en général à retenir mes cours, mais j’en profite souvent pour faire les exercices, surtout de maths”, explique Blanche. Vous pouvez également terminer vos travaux d’arts plastiques, voire laisser libre cours à votre âme d’artiste, comme Clarine collégienne à Conflans-Sainte-Honorine (78) qui, sitôt la porte de la salle de permanence franchie, prend une feuille et dessine. Apolline, elle, préfère se plonger dans “un bon bouquin”. Prévoyante, elle en a toujours un sur elle.

Collège_jean Moulin_Chaville_Heure de vie de classe-CDILe CDI du collège Jean-Moulin à Chaville : un endroit apprécié pour occuper une heure de "trou". // © Isabelle Dautresme

Travailler en groupe

Autres options à envisager : profiter de ce moment pour plancher à plusieurs sur des travaux de groupe, voire aider vos camarades ou vous faire réexpliquer par eux les points d’une leçon ou des exercices non compris. “C’est plus sympa que de revoir ses cours tout seul chez soi, reconnaît Apolline. Il faut juste ne pas parler trop fort, surtout au CDI !”

Le CDI : à fréquenter sans modération
Le CDI (centre de documentation et d’information) peut se révéler un endroit stratégique pour occuper une heure de perm’. “On a l’habitude d’accueillir des élèves qui atterrissent au CDI sans trop savoir quoi y faire. Ils viennent là parce qu’ils veulent éviter la permanence”, constate Marie, professeure documentaliste à Chaville (92). À ces élèves, elle conseille des revues, des magazines ou des BD en fonction de leurs centres d’intérêt. “Je peux également leur proposer d’écrire un article pour le journal de l’école ou de rédiger un coup de cœur pour le portail Internet du CDI.” Alors, n’hésitez pas à solliciter le professeur présent et demandez-lui de l’aide. “Nous sommes là pour accompagner les élèves, il faut qu’ils viennent nous voir”, insiste Marie. Sachez également qu’au CDI vous trouverez tous les manuels en usage dans l’établissement. Qui a dit que vous ne pouviez pas vous avancer ?