1. Collège : réussir votre rentrée en quatrième
Décryptage

Collège : réussir votre rentrée en quatrième

Envoyer cet article à un ami
En quatrième, les élèves gagnent en autonomie et sont davantage sollicités en cours. // © Ian HANNING/REA
En quatrième, les élèves gagnent en autonomie et sont davantage sollicités en cours. // © Ian HANNING/REA

La quatrième est une année de transition importante. Et la réforme du collège apporte aussi son lot de nouveautés : enseignements pratiques interdisciplinaires, accompagnement personnalisé… Le point pour bien attaquer la rentrée.

La quatrième, une année difficile ? Cette classe va de pair, il est vrai, avec de nouvelles exigences. 

Gagner en autonomie

“Les notions deviennent plus complexes. La quatrième est une année où on a besoin d'avoir un peu plus confiance en soi. Il faut prendre de l'autonomie”, constate Gilles Graber, professeur d'espagnol en cinquième et quatrième au collège Anatole-France, à Marseille (13). “On entre davantage dans l'écrit : les élèves rédigent plus et les textes demandés sont plus longs”, note également Marie-Christine Bonneau-Darmagnac, professeure d’histoire-géographie au collège Jules-Verne, à Buxerolles, près de Poitiers (86).

Rien d'insurmontable pour autant. “Avant, on disait que la classe de quatrième était la plus difficile, mais avec la réforme du collège, mise en place à la rentrée 2016, on ne peut plus raisonner comme ça. Il n'y a plus de classe difficile ou facile. La pression est moins mise sur une année en particulier”, estime Marie Soulié, enseignante de français au collège Daniel-Argote, à Ortez (64).

Avec la réforme, “les élèves vont davantage travailler en autonomie et être plus actifs dans leur apprentissage. Ils seront aussi plus sollicités en classe”, ajoute Marie-Christine Bonneau-Darmagnac. 

S'investir en cours

Leurs conseils pour réussir ? Participer en cours. “Il faut être investi en classe. C'est le conseil qui marche le mieux !” juge Marie-Christine Bonneau-Darmagnac. Même constat pour Gilles Graber : “Il importe d'être présent en cours. Cela ne signifie pas forcément avoir la main levée, mais être bien attentif.” De même, “rigueur et méthode” sont indispensables. “Il faut tenir compte des conseils méthodologiques donnés par les enseignants en début d'année et bien les suivre”, recommande-t-il.

“La quatrième ouvre aussi le moment de l'adolescence : on a 13 ans, on passe de l'enfant à l'ado", souligne Gilles Graber. “Les élèves grandissent et ont tendance à moins dormir. Certains jouent une bonne partie de la nuit”, regrette Marie-Christine Bonneau-Darmagnac.

La professeure d’histoire-géographie recommande au contraire d'“arriver en forme en cours” et de “profiter des derniers jours de vacances pour reprendre le rythme”. 

Un premier choix d'orientation 

Cette année, vous devrez aussi vous projeter davantage vers la fin du collège. “L'examen du brevet ne se prépare pas qu'en troisième”, insiste Marie Soulié, l'enseignante de français. La question de l'orientation et de l'après-collège prend aussi plus de place lors des heures de vie de classe. D'autant que la quatrième est la première classe où il y a une orientation en fin d'année avec la possibilité de passer en troisième prépa pro.

Cette classe s’adresse à ceux qui souhaitent s’orienter vers la voie professionnelle. Elle propose des heures d'accompagnement personnalisé pour construire un projet personnel ou encore des séquences de découverte professionnelle (stages, visites d’entreprise... ). Bref, une année riche en perspective !

null

Un accompagnement personnalisé pour toutes les classes

La rentrée 2016 a vu la mise en place de la réforme du collège. La rentrée 2017 va connaître quelques légères modifications. En quatrième, quatre heures par semaine seront consacrées aux "enseignements complémentaires", c'est-à-dire aux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et à l'accompagnement personnalisé (AP). La nouveauté de 2017 est que chaque établissement va désormais répartir à sa manière les horaires entre EPI et AP. Vous pourrez avoir 3 heures d'EPI et 1 heure d'AP, ou l'inverse, ou bien encore une répartition différente.

En outre, l'accompagnement personnalisé, qui était avant 2016 réservé aux élèves de sixième, concerne désormais tous les collégiens. Intégré aux cours et d'une durée d'une à deux heures par semaine, il doit permettre de répondre aux besoins de chacun. Il peut prendre différentes formes (en classe entière avec des sous-groupes, avec intervention des professeurs de différentes matières) et proposer divers contenus : un travail sur l'orientation, la méthodologie, une remise à niveau…

À noter : les horaires sont les mêmes sur l'ensemble du collège, soit 26 heures de cours par semaine quel que soit le niveau avec 1h30 de pause à midi.