1. Affelnet : à Paris, quelques collégiens se retrouvent sans lycée
Décryptage

Affelnet : à Paris, quelques collégiens se retrouvent sans lycée

Envoyer cet article à un ami
Des lycéens sans lycée : un problème à résoudre // © plainpicture/Westend61/Uwe Umstätter
Des lycéens sans lycée : un problème à résoudre // © plainpicture/Westend61/Uwe Umstätter

Les affectations en seconde sont tombées ! Comme chaque année, la première vague d'attribution des places en lycée a livré ses résultats à l'issue des épreuves du brevet. Avec son lot de déceptions... Si plus de 98 % des collégiens ont reçu une réponse, un sixième n'a pas obtenu l'un de ses trois premiers vœux.

224. C'est le nombre de collégiens qui n'ont pas obtenu de place en lycée dans l'académie de Paris à l'issue de la première vague d'affectation en seconde générale et technologique, début juillet 2017. "Les services travaillent actuellement à l'affectation de ces élèves en attente de solution", insiste le rectorat, qui souligne que ce chiffre est stable par rapport aux années précédentes.

Lire aussi : Dix questions pour tout savoir sur Affelnet

null

Les mécontents des premiers résultats

Comme en 2016, 84 % des collégiens ont été affectés selon l'un de leurs trois premiers vœux dans la voie générale et technologique, précise également le rectorat. Pourtant, certains représentants de parents d'élèves font valoir leur mécontentement à l'issue de cette première vague. À l'image de ceux du collège Henri-Matisse, situé dans le XXe arrondissement de la capitale. "À peine 50 % des élèves ont obtenu l'un de leurs trois premiers choix, dans une liste de huit lycées, contre 80 % l'année dernière. Ils ont obtenu pour la plupart leur dernier choix, quelle que soit leur moyenne générale", font-ils valoir.

Des situations à l'étude

Pour ces parents qui vont manifester, mercredi 5 juillet 2017, devant le rectorat, "les très bons élèves du XXe arrondissement n’ont plus accès aux lycées du centre de Paris" et "beaucoup d'autres collèges de l’Est parisien sont également touchés". L'académie assure "restée très attentive aux situations particulières qui lui ont été signalées par les établissements ou les familles". "Ces situations seront étudiées dans les prochains jours", souligne l'administration.

Lire aussi : les nouveautés de la procédure Affelnet en 2017 

Pouvez-vous contester votre affectation ?

Si vous n'êtes pas satisfait de votre affectation, vous pouvez contacter le service scolarité de la direction des services départementaux de l'Éducation nationale. Attention toutefois : peu de demandes ont des chances d'être satisfaites. En effet, dans la mesure où la majorité des élèves est déjà affectée, les places encore disponibles risquent d'être moins nombreuses, ou éloignées de votre domicile !

Un nouveau barème à Paris

Pour rappel, à Paris, si la cartographie et le nombre de vœux à formuler restent inchangés, un nouveau barème a été mis en place. Les résultats scolaires comptent pour 8.000 points, de même que le critère géographique. Afin d'assurer à chaque élève une affectation dans son district, tout collégien qui demande un lycée de son secteur obtient un bonus de 8.000 points. Enfin, dernier critère pris en compte : l'attribution d'une bourse qui donne lieu à un bonus de 4.000 points. De plus, pour éviter une trop grande concentration d'élèves boursiers au sein d'un même établissement, comme en 2016 où le lycée Turgot en comptabilisait plus de 80 %, le rectorat a fixé un maximum de 50 % de places de boursiers par établissement.