1. Collège : à quels changements s'attendre à la rentrée 2017 ?
Décryptage

Collège : à quels changements s'attendre à la rentrée 2017 ?

Envoyer cet article à un ami
Un projet d'arrêté propose un certain nombre de modifications à la réforme du collège. // © Laura Taillandier
Un projet d'arrêté propose un certain nombre de modifications à la réforme du collège. // © Laura Taillandier

De nouvelles classes bilangues, des enseignements pratiques interdisciplinaires beaucoup moins cadrés, un choix laissé aux établissements... Selon un projet de texte préparé par le ministère de l'Éducation nationale, un certain nombre de changements devraient s'opérer dans les collèges à partir de la rentrée 2017.

Qui dit nouveau ministre de l'Éducation nationale, dit changements dans les établissements scolaires. 2017 ne fait pas d'exception. Un projet d'arrêté, que l'Étudiant a pu consulter et qui modifie l'organisation des enseignements au collège, a été élaboré en vue de la prochaine rentrée. Il introduirait un certain nombre de modifications à la réforme, entrée en vigueur depuis septembre 2016.

Lire aussi : La réforme du collège de A à Z

Que deviennent les enseignements pratiques interdisciplinaires ?

Vous n'aurez peut-être pas d'EPI à la rentrée prochaine. En effet, le nouveau texte laisse la possibilité aux établissements scolaires de les proposer ou non à chaque niveau. En revanche, à la fin de votre scolarité au collège, vous devrez avoir eu au moins un EPI. Reste à donc savoir en quelle classe ! Ce choix est laissé à l'établissement. Autre changement majeur : la liste des huit thématiques sur lesquelles pouvaient porter ces cours disparaît. Libre donc également à votre collège d'en choisir le contenu !

Et l'accompagnement personnalisé ?

Le projet d'arrêté élaboré par le ministère précise que chaque établissement déterminera la répartition entre les enseignements complémentaires par niveau : c'est-à-dire de choisir entre EPI et accompagnement personnalisé. Seule contrainte : que chaque élève ait eu au moins un temps d'accompagnement personnalisé à la fin du collège. 

Par ailleurs, trois heures par semaine seraient accordées par classe pour, au choix, organiser du travail en petits groupes, des interventions de plusieurs enseignants au sein d'un même cours ou des enseignements facultatifs.

Un enseignement en langue vivante étrangère

Vers des cours d'histoire-géographie en allemand ? Le texte prévoit en effet la possibilité qu'un enseignement commun ou un enseignement complémentaire puisse à chaque niveau être dispensé dans une langue vivante étrangère ou régionale. Pour cela, une condition : que cet enseignement ne dépasse pas la moitié du temps du cours dans cette discipline.

Le retour des classes bilangues ? Et du latin et du grec ?

Le projet d'arrêté donne la possibilité à chaque collège de proposer une classe bilangue. En effet, cette option fait partie des enseignements facultatifs que pourraient donner les professeurs.
Ces enseignements sont au nombre de quatre : le latin et le grec, dans la limite d'une heure par semaine en 5e et de trois heures en 4e et 3e ; une deuxième langue étrangère ou régionale en 6e avec maximum six heures hebdomadaires ; un enseignement de langues et cultures européennes dans la limite de deux heures hebdomadaires en 5e, 4e, 3e ; et enfin les langues régionales, à raison d'une heure maximum en 6e et de deux heures maximum pour les autres classes. 
Lire aussi : Les classes bilangues, une espèce en voie de réapparition ?

Ces changements sont-ils définitifs ?

Oui. Après avoir été étudié au sein de plusieurs instances au ministère de l'Education nationale, ce texte a été publié le 18 juin 2017.