1. En français comme en maths, les filles sont plus fortes que les garçons
En bref

En français comme en maths, les filles sont plus fortes que les garçons

Envoyer cet article à un ami
En fin de collège, les filles mettent K.-O. les garçons en français mais aussi en maths et en sciences. // © plainpicture/Hexx
En fin de collège, les filles mettent K.-O. les garçons en français mais aussi en maths et en sciences. // © plainpicture/Hexx

INFOGRAPHIE. Meilleures en français, en mathématiques et en sciences à l'issue du collège, les filles sont également plus nombreuses que les garçons à finir leurs études diplômées de l'enseignement supérieur.

Les chiffres le prouvent, les filles sont plus studieuses que les garçons. "Les filles présentent de meilleurs acquis en français, réalisent de meilleurs parcours scolaires que les garçons et sont plus diplômées qu'eux." C'est ce que pointe le ministère de l'Éducation nationale dans l'édition 2016 de "L'état de l'école".

Au collège, en fin de 3e, les filles maîtrisent mieux le français (86 %) que les garçons (72 %). En outre, et à l'encontre d'une certaine idée reçue, elles ont davantage la bosse des maths et des sciences ! Certes, à l'entrée du collège, les deux sexes se trouvent encore à égalité : 71 % des filles et 72 % des garçons maîtrisent les principaux éléments de maths et de la culture scientifique et technologique. Mais en fin de collège, les filles reprennent l'avantage (81 % contre 76 %).

Et le mouvement se poursuit jusqu'au terme de la formation initiale. À la fin de leurs études, les jeunes femmes sont ainsi plus diplômées de l'enseignement supérieur (50 %) que les jeunes hommes (40 %). Surtout, elles sont moins nombreuses à sortir sans diplôme du système éducatif (10 % contre 16 %). Alors, c'est qui les plus fortes ?