En ce momentSélection à l'entrée de l'université : comment ça se passe chez nos voisins européens ?
On en parleÀ l’université de Strasbourg, un bad buzz autour d'une "procédure presse" qui en dit long

Actualité

Alain Juppé dévoile lundi 19 septembre à l'université de Cergy-Pontoise ses propositions pour l'enseignement supérieur // © Fred MARVAUX/REA Actu | Politique

Les propositions d'Alain Juppé pour l'enseignement supérieur

Le 19 septembre 2016 à 07:00

Sélection en première année de master, orientation "directive" à l'entrée de l'université, lancement d'un second "plan Campus"... Alain Juppé, candidat à la primaire des Républicains, détaille ses propositions pour l'enseignement supérieur, dans un cahier publié lundi 19 septembre 2016, dont EducPros a eu copie.

62 % des étudiants sont inscrits à l'université. // © Morgane Taquet Actu | Formations

Rentrée universitaire : les effectifs étudiants à la loupe

Le 19 septembre 2016 à 06:31

Alors que les établissements d'enseignement supérieur accueillent, en cette rentrée 2016, 40.000 étudiants supplémentaires, retour sur les chiffres clés des effectifs de l'année 2015-2016.

En cette rentrée 2016, 40.000 étudiants supplémentaires rejoignent les bancs de l'université. // © Camille Stromboni Actu | Formations

Rentrée 2016 : l’université à flux tendu

Le 16 septembre 2016 à 18:37

L'augmentation des effectifs se poursuit à l'université. À la rentrée 2016, 40.000 étudiants supplémentaires sont attendus sur les bancs des amphis. Pour limiter la surchauffe et accompagner au mieux leurs étudiants, les établissements s’organisent. Reportage à Paris, Montpellier et Bordeaux.

C'est seulement en troisième semaine que les étudiants de première année de Staps commencent les cours de sport. // © Guillaume Mollaret Actu | Formations

En Staps, l'université de Montpellier joue la carte du rebond

Le 16 septembre 2016 à 18:26

Avec plus de 1.200 demandes arrivant de France entière et une capacité d’accueil de 650 places en première année, l’UFR Staps est l'une des filières en tension, à l’université de Montpellier. Dans ce contexte, l’administration fait son possible pour satisfaire les demandes de chacun.

Comme l'an dernier, l'université de Bordeaux accueille près de 54.000 étudiants. // © Université de Bordeaux - O.Got Actu | Formations, Politique

À Bordeaux, l'université fait feu de tout bois pour stabiliser ses effectifs

Le 16 septembre 2016 à 17:54

Inscriptions dématérialisées, gestion des capacités d'accueil, travail sur l'orientation des lycéens ou développement des cours en ligne. L'université de Bordeaux met tout en œuvre pour réguler les flux d'étudiants, y compris dans les filières en tension.

Écueil principal du dispositif "un prof, trois amphis" : l'impossibilité, pour les étudiants assistant au cours, de poser directement des questions au professeur. // © Aurore Abdoul-Maninroudine Actu | Formations

En Paces, l'afflux d'étudiants oblige à une pédagogie "médiévale"

Le 16 septembre 2016 à 16:03

Pour accueillir dans de bonnes conditions ses 2.500 étudiants de Paces, l’UPMC a mis en place un dispositif de retransmission des cours. Si le système garantit l'accès aux mêmes informations à tous les étudiants, il limite l'échange et l'interaction avec les enseignants.

French EdTech sector is under-funded : only 9% of the 350 or so French EdTech startups have raised funds. // © Bénédicte Lassalle/Agence VU pour l'Etudiant Actu | Innovation

French EdTech and the Problem with Invisibility

Le 16 septembre 2016 à 14:04

What is the growth potential of French EdTech? EducPros spoke with Victor Wacrenier, Founder of the mobile education app Appscho, to discuss this and other trends based on his analysis of 140 French EdTech startups. His conclusion? The lack of funding has hampered industry growth.

L'association propose notamment de favoriser la mixité dans les systèmes d'admission des écoles d'ingénieurs. // © Delphine Dauvergne Actu | Orientation

Plus de filles dans les filières scientifiques : l'association Elles bougent veut des quotas

Le 15 septembre 2016 à 17:58

Rencontres avec le monde professionnel et sensibilisation des parents pour défaire les a priori, ratio à l'entrée des écoles d'ingénieurs pour favoriser la mixité filles-garçons… Pour ses 10 ans, L’association Elles bougent fait cinq propositions pour améliorer la féminisation des secteurs industriels et technologiques.