On en parleEmploi scientifique : le blues des jeunes chercheurs
Actu | International

À Paris, la New York University déménage et lance une clinique du droit

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon  |  Publié le , mis à jour le

0 commentaire

Les anciens locaux de l'ESTP, boulevard Saint-Germain à Paris // DR Les anciens locaux de l'ESTP, boulevard Saint-Germain à Paris // DR

Déjà installée à Paris, la New York University a de nouveaux projets dans la capitale : outre l'acquisition de nouveaux locaux, elle prévoit de créer une clinique du droit européenne. L'occasion pour les étudiants juristes d'acquérir une véritable expérience professionnelle.

C’est un vaste bâtiment de briques des années 30, idéalement situé. Au printemps 2014, la New York University (NYU) va s'installer boulevard Saint-Germain à Paris, dans les anciens locaux de l'École spéciale des travaux publics (ESTP), au-dessus de la librairie Eyrolles. L’ESTP, de son côté, a déménagé entièrement cette année à Cachan.

Cette nouvelle implantation, en plein Quartier latin, donnera à NYU bien plus de visibilité que son actuel campus – l'université occupe une petite maison à Passy, dans le XVIe arrondissement. Chaque trimestre, NYU y accueille une centaine de ses étudiants américains pour des sessions de cours de français et de civilisation. Avec ses nouveaux locaux, bien plus grands, NYU souhaite développer de nouveaux projets. "Nous ne pourrons les évoquer qu'à partir de l'année prochaine", s'excuse le service communication de l'université.

L'un de ceux-ci est tout de même public, et va débuter en janvier 2014. Il s'agit du lancement d'une clinique du droit européenne, en partenariat avec HEC. Peu communes en France, les cliniques du droit, nées dans la foulée du mouvement pour les droits civiques et répandues dans les facultés américaines, permettent aux élèves de mettre en pratique leurs connaissances. Elles visent à aider des personnes ou des organisations (associations, syndicats, ONG, etc.) à monter des actions en justice pour contester ou proposer une loi, initier une pétition, le tout au service de l'intérêt général.

De vraies actions citoyennes auprès de l'UE

La clinique de Paris, qui rassemblera une vingtaine d'étudiants en master à NYU et HEC, lancera des actions auprès de l'Union européenne. La procédure de l'initiative citoyenne permet, par exemple, de faire rédiger une proposition de loi par la Commission à partir d'un million de signatures récoltées. Les étudiants concentreront leurs actions sur les domaines de la régulation des risques, en matière de santé publique, de sécurité alimentaire, de droit des consommateurs ou d'environnement. Les étudiants américains suivront aussi des cours sur l'Union européenne à Sciences po.

"L'objectif, c'est de donner à ces jeunes une expérience de participation active aux processus décisionnels européens. Ces institutions sont de plus en plus ouvertes aux citoyens, il faut en profiter", affirme Alberto Alemano, professeur de droit, responsable académique de la clinique.

Vincent Chauvet, jeune diplômé d'HEC qui travaillait auparavant dans le milieu bruxellois, a été recruté par NYU pour diriger la clinique et lui donner de la visibilité. "Je suis chargé de développer des contacts à l'Union européenne, avec les ONG et les associations, afin que les étudiants puissent être opérationnels dès leur arrivée", raconte-t-il.

"L'idée est aussi de diversifier les débouchés du droit, poursuit Alberto Alemano. En France, ces actions juridiques ne sont pas très connues ou valorisées. Alors que beaucoup de nos étudiants souhaitent devenir avocats d'affaires, nous voulons leur montrer qu'ils peuvent aussi servir l'intérêt général. C'est une autre forme de satisfaction".

Aller plus loin
Consulter le site de la NYU Paris.

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon  |  Publié le , mis à jour le

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :