On en parleIls ont quitté l'enseignement supérieur et la recherche
Actu | International

Allemagne : universités recherchent professeures femmes

De notre correspondante en Allemagne, Marie Luginsland  |  Publié le , mis à jour le

0 commentaire

Alors que l’Allemagne connaît une pénurie d’enseignants-chercheurs suite à l’explosion du nombre d’étudiants à l'université, un programme prévoit d’augmenter le nombre de professeures femmes dans l’enseignement supérieur.

Les quelque 2.000 postes d'enseignants-chercheurs créés en dix ans ne suffisent pas face au doublement du nombre d’inscrits à l’université dans la même période. Le taux d’étudiants par professeur est ainsi passé de 58 en 2001 à 63 aujourd'hui. Et cela ne devrait pas s’améliorer... Selon les pronostics de la KMK (Kultusministerkonferenz), la Conférence permanente des ministres de l'Éducation des Länder, le flux d'inscriptions – porté par la réduction des études primaires et secondaires de treize à douze ans – devrait se poursuivre au moins jusqu'en 2019.

Parallèlement, le Pacte pour l'enseignement supérieur conclu entre l'État fédéral et les Länder et destiné à financer la création de postes atteint aujourd'hui ses limites, car il est fondé sur d’anciennes statistiques. Or, selon les projections de la HRK (Conférence des recteurs des universités allemands), sept milliards d'euros supplémentaires seraient nécessaires jusqu'en 2017-2018 pour faire face à l'affluence actuelle.

La situation ne devrait guère évoluer d’ici aux élections législatives de septembre 2013. Reste un moyen d’action pour le ministère fédéral de l'Enseignement : le programme de promotion des femmes dans l'enseignement supérieur. Après avoir créé, à hauteur de 150 millions d'euros (avec un cofinancement des Länder), 260 postes de professeures au cours des quatre dernières années, augmentant ainsi le taux de femmes parmi les enseignants du supérieur de 10 à 20%, l'État vient de lancer une seconde phase du programme. D'ici à 2017, toute université pourra prétendre au financement de la création de trois postes de professeurs, pourvu que ceux-ci soient occupés par des femmes !

De notre correspondante en Allemagne, Marie Luginsland  |  Publié le , mis à jour le

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :