En ce momentBudget 2017 : 331 millions d’euros en moins pour l’Enseignement supérieur et la recherche
On en parleExclusif. Frédérique Vidal : "Le contrat de réussite étudiant devra être le plus personnalisé possible".
Actu | Orientation

APB 2016 : la réforme améliore la procédure... sauf en Staps

Natacha Lefauconnier  |  Publié le

0

Amphi Staps de l'université de Rouen
La filière Staps reste la plus en tension : seuls 73,3 % des vœux 1 ont pu être satisfaits à ce stade. // © Delphine Dauvergne

Alors que les candidats découvraient leur proposition d'admission, mercredi 8 juin à 14 heures, le ministère de l'Éducation nationale a dévoilé les premières tendances de cette session. Les mesures annoncées en décembre 2015 pour améliorer la procédure de pré-inscription des lycéens en première année d'études supérieures semblent avoir porté leurs fruits, avec davantage de vœux 1 satisfaits.

Selon le ministère, 86,4 % des 575.346 élèves de terminale ayant confirmé au moins une candidature sur APB ont eu une proposition d'admission dans une filière d'enseignement supérieur, dès la première phase d'Admission postbac. Avec un taux de proposition bien plus important pour les futurs bacheliers généraux (96,7 %) et technologiques (81,4 %) que pour les futurs bacheliers professionnels (56,5 %). Si l'on tient compte des candidats déjà bacheliers souhaitant se réorienter, 80,6 % des candidats ont eu une proposition mercredi 8 juin

Les nouvelles mesures instaurées pour cette session 2016 ont donc porté leurs fruits : le système de la licence "libre" obligatoire pour les futurs bacheliers des séries générales a mécaniquement permis qu'ils aient tous une proposition, a minima dans cette licence.

Mais toutes les propositions ne concernent pas le premier choix des candidats : seuls 48,1 % d'entre eux ont vu leur vœu 1 validé. Un léger mieux par rapport à 2015 : 47,4 % des vœux 1 avaient été validés lors du premier tour d'APB.

Plus de propositions en BTS pour les bacs pro

Cependant, le système des candidatures groupées pour les filières universitaires en tension (droit, Paces, psychologie et Staps) devrait permettre, à l'issue des trois phases d'admission, le 19 juillet 2016, d'accueillir au moins tous les vœux 1 des candidats de l'académie. À une exception près : Staps, qui reste la filière où l'offre ne peut pas totalement absorber la demande des futurs bacheliers de l'académie. Seuls 73,3 % des vœux 1 ont pu être satisfaits à ce stade.

En moyenne, les élèves de terminale générale ont fait 8,4 vœux, contre 7,2 pour les terminales technologiques et 4,9 pour les terminales professionnelles.

"Les élèves qui préparent un bac pro ont eu 1.000 propositions de plus en BTS qu'en 2015", a précisé Najat Vallaud-Belkacem. La ministre a annoncé que 10.000 places supplémentaires en STS devraient être créées dans les cinq années à venir, "à raison de 2.000 par an, à compter de la rentrée 2017". 


Natacha Lefauconnier  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :