En ce momentSebastian Stride : "Les classements mondiaux ne sont fondamentaux que pour une minorité d'établissements"
On en parlePalmarès 2018 : les écoles d'ingénieurs en mouvement
Actu | Relations entreprises

Le Mediacampus met étudiants et entreprises sur la même longueur d’onde

Céline Authemayou  |  Publié le

0

Le Mediacampus met étudiants et entreprises sur la même longueur d’onde
Inauguré le 8 septembre 2017, le Mediacampus accueille 450 étudiants. // © Audencia SciencesCom

Installé sur l’île de Nantes, en plein cœur du nouveau quartier de la création, le Mediacampus abrite une école, une télévision, un incubateur et des entreprises. Porté par Audencia Business School et les collectivités locales, le lieu entend insuffler une nouvelle dynamique dans le secteur de la communication et des médias. Reportage, à l’occasion du Before d’EducPros, organisé à Nantes le 23 novembre 2017.

À chaque coin de rue, des grues découpent l'horizon. Les bâtiments en construction jouxtent ceux qui viennent à peine de sortir de terre. Bienvenue sur l'île de Nantes, transformée depuis plusieurs années en chantier à ciel ouvert. Au centre du quartier insulaire, baptisé par la municipalité nantaise "quartier de la création", un immense cube bigarré offre ses grandes baies vitrées aux regards des passants.

Depuis le 8 septembre 2017, le Mediacampus accueille Audencia SciencesCom, école dédiée à la communication et aux médias, Télénantes, la télévision locale, une agence de communication, un incubateur, ainsi que le club de la presse Nantes-Atlantique, ou encore Apcom, l'association des communicants de l'Ouest. Leur point commun ? Chacun, à sa manière, œuvre à la transformation des métiers du secteur.

Si 2017 marque l'aboutissement du projet immobilier, cet espace est en réalité opérationnel depuis plusieurs années. Les "habitants" se connaissent bien et multiplient déjà les passerelles. C'est par exemple le cas d'Audencia SciencesCom et de Télénantes, qui partageaient déjà leur studio télé. L'agence de communication Alphacoms, pour sa part, locataire du cinquième étage, intervient déjà dans les formations de l'école de communication. "C'est bien plus qu'un simple bâtiment : c'est la concrétisation d'une véritable dynamique, résume Estelle Prusker, actuelle manager des lieux. Dans un univers très virtuel, ce lieu physique est la brique qui manquait à notre écosystème."

"appartenir à un collectif est un réel atout"

Sur les 6.000 mètres carrés que compte l'immeuble de cinq étages, les 300 étudiants d'Audencia SciencesCom, ainsi que les 150 élèves inscrits dans trois masters portés par Audencia Business School, bénéficient de nouveaux espaces de formation : salles d'innovation pédagogique, studios télé et radio flambant neufs, espaces de coworking... Au quotidien, ils sont amenés à échanger avec les journalistes de Télénantes, les communicants d'Alphacoms ou encore des professionnels de la branche, venus profiter des infrastructures du Médiacampus le temps d'une réunion ou d'une conférence.

Depuis sa création en 1984, l'établissement d'enseignement supérieur, passé dans le giron d'Audencia en 2010, mise sur des formations professionnalisantes, où les intervenants extérieurs sont légion. "Nos partenaires viennent apporter leur savoir-faire aux jeunes. Mais ils veulent également se confronter à cette génération, pour comprendre ses usages et son rapport aux médias", note Florence Touzé, responsable de la spécialisation communication de marque au sein de l'école.

Et c'est là tout l'intérêt d'un lieu unique, où se croisent différents profils : il s'agit d'hybrider les cursus, les compétences et les équipements. C'est ce qui a séduit l'agence de communication Alphacoms. Installée dans le centre-ville de Nantes depuis sa création, en 1985, l'entreprise a soumis le déménagement sur le Médiacampus au vote de ses 23 salariés. 22 ont validé le projet. "Au-delà du lieu et de son implantation géographique, l'appartenance à un collectif dédié à l'évolution de nos métiers nous a séduits, rappelle Marion Andro, directrice associée d'Alphacoms. Les équipements mis à notre disposition peuvent enrichir notre offre. Et la présence d'experts sur nos sujets favorise la curiosité et facilite notre travail de veille."

Nous voulons créer, au cœur de la ville, un campus ouvert, où les disciplines et les publics se rencontrent. Le Médiacampus est l'une des pièces de ce puzzle.
(F. Trichet)

"Développer ici une dimension recherche"

Deux mois seulement après son ouverture, le Mediacampus est encore en phase d'émergence. De nouveaux projets se créent, d'autres sont encore dans les cartons ou dans les têtes, à tous les étages du bâtiment. "Il serait intéressant de développer ici une dimension recherche", détaille Estelle Prusker. Sur la vingtaine de chercheurs que compte le département "communication et culture" de la faculté de recherche d'Audencia Business School, la moitié travaille là. "Ce lieu produit des données, qui pourraient être utilisées par les chercheurs dans leurs projets de recherche", avance-t-elle, évoquant également des projets de chaires pédagogiques, en cours de réflexion.

Mais malgré les bonnes volontés, de l'huile reste encore à mettre dans les rouages, pour créer chez tous les locataires une culture commune et un sentiment d'appartenance. "Pour travailler, les locaux sont beaucoup plus confortables que les anciens... Et Internet fonctionne ! sourit Solenn, étudiante en master 1 spécialisation médias à Audencia SciencesCom. Pourtant, le lieu est moins intime, l'ambiance moins familiale et, finalement, nous échangeons encore assez peu avec les entreprises présentes..."

Ce que confirme Dominique Luneau, directeur de Télénantes : "Nous avons ouvert nos conférences de rédaction quotidiennes aux étudiants, mais pour le moment, personne ne vient. Il nous manque encore des temps communs, nous devons trouver nos marques." La télévision locale, créée en 2004, emploi 24 personnes dont 11 journalistes. Avec un budget annuel de 2 millions d'euros, elle a dû, au fil des ans, repenser son modèle économique et ses pratiques journalistiques. "Dans un tel lieu, on se sent moins isolés", reconnaît tout de même Dominique Luneau.

Au cœur d'un projet urbain

Avec une enveloppe globale de 16 millions d'euros, le Mediacampus a été financé à hauteur de 4,2 millions par Audencia Business school sur fonds propres. Pour compléter le budget, la métropole, le département, la région ainsi que la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) Nantes Saint-Nazaire ont mis la main à la poche. La preuve, s'il en fallait une, de la portée politique du projet, sur l'île de Nantes. Ce territoire, laissé en friche après la disparition des industries et des chantiers navals, s'offre depuis quelques années une cure de jouvence, sous l'impulsion de la municipalité. D'ici à 2023, ce "quartier de la création", véritable campus urbain, devrait devenir le centre névralgique de Nantes. C'est en tous cas le souhait de la mairie socialiste.

"C'est un projet urbain mêlant culture, développement économique et enseignement supérieur, que nous sommes en train de mener", affirme Francky Trichet, adjoint à la mairie en charge de l'innovation et du numérique et vice-président au numérique de l'université de Nantes. Non loin du Mediacampus, les machines de l'Île, conçues par la compagnie de théâtre de rue Royal de Luxe, attirent chaque année des milliers de touristes. Les start-up du secteur numérique, tout comme les pépinières d'entreprises, s'implantent dans le quartier. Sans compter les établissements d'enseignement, qui y bâtissent leurs nouveaux locaux. 

En 2019, l'université de Nantes y inaugurera son pôle "cultures numériques" et l'école de design y ouvrira ses portes en 2022. L'arrivée du CHU (centre hospitalier universitaire) à l'horizon 2023 devrait porter à 10.000 le nombre d'étudiants nantais installés dans le quartier, soit un peu plus d'un sixième de la population étudiante actuelle. "Nous voulons créer, au cœur de la ville, un campus ouvert, où les disciplines et les publics se rencontrent, revendique Francky Trichet. Le Médiacampus est l'une des pièces de ce puzzle."

Le Médiacampus, l'hybridation d'un lieu
Pour accompagner la création du médiacampus, un comité de pilotage impliquant les différents acteurs du site a été créé. Estelle Prusker, campus manager, est salariée d'Audencia SciencesCom. L'école de communication gère le volet événementiel des lieux. Elle est également propriétaire des studios de télévision et de radio et occupe les deuxième et troisième étages du bâtiment. Au rez-de-chaussée, un espace de coworking de 60 mètres carrés, accueille des professionnels de la communication et des médias.
Télénantes, qui a signé avec l'école une convention de partenariat, utilise le studio de l'école et l'a équipé avec son matériel, à la disposition des étudiants. Sa rédaction est installée au premier étage, dans des locaux appartenant à Nantes métropole.
Les quatrième et cinquième étages sont la propriété de la CCI Nantes - Saint-Nazaire. La Chambre loue le cinquième étage à l'agence de communication Alphacoms. Pour l'heure, le quatrième étage est encore inoccupé mais il devrait trouver preneur dans les prochaines semaines.
Premier Before d'EducPros à Nantes le 23 novembre

EducPros organise le 23 novembre à Nantes, en partenariat avec Audencia, la première édition des "Before", un événement pour les décideurs de l’Enseignement supérieur, à la veille de notre Salon de L’Etudiant.

Dans un lieu à la pointe de l’innovation, les responsables de l’Enseignement supérieur de la région sont invités à échanger autour d’une table ronde sur le thème "Interdisciplinarité, innovation pédagogique, hybridation : comment et où former les leaders de demain ?".

Céline Authemayou  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :