En ce momentBudget 2018 : une hausse de 700 millions d'euros pour l'Enseignement supérieur et la Recherche
On en parleNomination à Centrale Nantes : les écoles d'ingénieurs demandent des comptes au ministère
Actu | Innovation

Les cours en ligne et leurs effets négatifs sur les étudiants les plus faibles

Jessica Gourdon  |  Publié le

5

DeVry university - Cours
Les étudiants qui ont suivi les cours en présentiel obtiennent de meilleures notes aux examens que ceux qui ont suivi les cours en ligne, selon l'étude réalisée par Brookings. // © DeVry university

REPÉRÉ DANS LA PRESSE AMÉRICAINE. Plus les étudiants sont faibles, plus les cours en ligne ont des effets négatifs sur leurs résultats. C'est le constat dressé par le think tank américain Brookings. Pour arriver à cette conclusion, ce dernier a analysé les résultats de 230.000 étudiants inscrits à l'université DeVry.

Dans l'enseignement supérieur, les cours en ligne sont-ils aussi efficaces que les cours en présentiel ? À cette question simple, une vaste étude de Brookings, un think tank américain de référence, apporte des éléments de réponse.

Deux chercheurs ont analysé 230.000 résultats d'élèves inscrits à DeVry, une université privée américaine située dans l'Illinois, mais qui compte une cinquantaine de campus dans le pays. Au sein de l'établissement, les cours sont proposés en présentiel ou en ligne – les élèves peuvent choisir le format qui leur convient le mieux pour chaque cours. Les deux versions offrent le même contenu, avec les mêmes attentes et les mêmes examens finaux.

Différence de résultats auprès des élèves les plus faibles

Les résultats établis par les chercheurs ont de quoi décevoir les apôtres du numérique. Pour un même cours, les étudiants qui ont suivi la version présentielle ont obtenu de bien meilleures notes aux examens que ceux qui ont suivi la version en ligne. En outre, le fait de suivre un cours en ligne fait baisser la moyenne générale de l'étudiant au trimestre suivant. Le taux d'abandon est par ailleurs plus élevé (de neuf points) chez les étudiants en ligne.

Surtout, l'étude montre que les effets négatifs des cours en ligne sont plus forts chez les élèves qui ont le plus de difficultés. Pour les très bons étudiants, le cours en ligne est neutre. Mais plus l'élève est faible, plus l'online est inefficace. Or, les cours en ligne s'adressent précisément aux élèves "non traditionnels". Ces formats souples sont censés s'adapter aux emplois du temps de jeunes qui travaillent à côté, ont des contraintes familiales, ne peuvent se déplacer, reprennent les cours après plusieurs années d'arrêt...

L'apport de l'intelligence artificielle

Pour autant, le rapport de Brookings est loin de conclure à l'inutilité de l'enseignement à distance. Au contraire, il rappelle que l'online permet de toucher un nouveau public, et s'adresse bien souvent à des personnes qui ne se seraient même pas inscrites à l'université si cette option n'était pas proposée.

Les auteurs concluent que les cours en ligne doivent donc largement s'améliorer pour faire réussir ces nouveaux élèves. Les dernières avancées en matière d'intelligence artificielle devraient aider, selon eux, à progresser dans cette direction.

Aller plus loin
Lire le rapport de Brookings "Les promesses et les écueils de l'enseignement en ligne", juin 2017 (en anglais).

Jessica Gourdon  |  Publié le

5

5 commentaires
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :