En ce momentSebastian Stride : "Les classements mondiaux ne sont fondamentaux que pour une minorité d'établissements"
On en parlePalmarès 2018 : les écoles d'ingénieurs en mouvement
Actu | Recherche

Hésam veut placer davantage de doctorants dans les collectivités territoriales

Martin Clavey  |  Publié le

0

Centre Michel Serres, Hésam université
Avec "1.000 doctorants", Hésam Université entend convaincre les collectivités territoriales de recruter des doctorants via des conventions Cifre. // © Hesam Université

Pour favoriser l'insertion des doctorants en sciences humaines et sociales, Hésam vient de lancer le projet "1.000 doctorants". L'initiative s'adresse aux collectivités territoriales : ces dernières vont être sensibilisées à l'intérêt que revêt pour elles la signature d'une convention Cifre. Décryptage, à l'occasion de la conférence EducPros du 15 juin 2017, dédiée à la recherche.

En novembre 2016, Hésam Université essuyait un coup dur après l'annonce du départ de la Comue de l'université Paris 1. Le regroupement parisien, qui a ainsi perdu un acteur de poids en SHS (sciences humaines et sociales), essaie aujourd'hui de relancer sa politique d'encadrement des doctorants et d'insertion professionnelle des jeunes chercheurs dans ce domaine. Il vient de lancer le projet "1.000 doctorants pour les collectivités territoriales et les acteurs publics". L'objectif : accélérer la signature de conventions Cifre en SHS, au sein des collectivités territoriales.

Menée en partenariat avec les différents acteurs du dispositif Cifre – l'ANRT (Association nationale de la recherche et de la technologie), le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale), l'ABG (Association Bernard Gregory) et l'association de doctorants ADCIFRE SHS –, l'initiative, qui s'adresse à tous les doctorants SHS de France, est lauréate d'un appel à manifestation d'intérêt porté par le ministère de l'Enseignement supérieur et baptisé "Soutien à l'insertion professionnelle des diplômés des sciences humaines et sociales".

Les collectivités, "lieux privilégiés de recherche"

Au niveau national, les doctorants recrutés par des collectivités territoriales représentent de 5 à 7 % des Cifre. "L'idée est de passer de 30 à 200 doctorants par an, pendant cinq ans", détaille Jean-Luc Delpeuch, président de Hésam Université. De quoi atteindre les fameux "1.000 doctorants". Hésam espère profiter de l'opération et augmenter considérablement le nombre de ses propres doctorants, qui ne sont qu'une poignée à rejoindre chaque année les collectivités locales.

La Comue vise particulièrement les grandes collectivités comme les régions, métropoles et départements. "On peut aussi imaginer qu'une association, à l'image du Secours populaire ou de Greenpeace, se mette d'accord avec une collectivité territoriale pour embaucher un jeune chercheur sur une thèse Cifre, afin qu'il travaille sur un projet développé en coopération", ajoute le président de la Comue.

Car il ne fait aucun doute pour les porteurs de projet que les acteurs publics ont tout intérêt à développer cette "filière" de recrutement. Les collectivités étant de possibles lieux privilégiés de recherche sur les bouleversements sociétaux, tels que le réchauffement climatique, le numérique, les modifications du territoire, etc. Atout de Hésam : son implantation sur tout le territoire, qui lui permet de toucher un grand nombre d'acteurs locaux.

Une sensibilisation suffisante ?

Pour atteindre ses objectifs, la Comue mise sur la communication auprès des acteurs du secteur. Le projet "1.000 doctorants" prend ainsi la forme d'une campagne de sensibilisation aux enjeux du dispositif Cifre auprès des collectivités territoriales, des étudiants et des laboratoires.

Fin 2017, une plate-forme numérique de mise en relation entre les collectivités territoriales et les futurs doctorants sera mise en ligne, pour faciliter l'échange de propositions de conventions.

Reste à savoir si ces initiatives seront suffisantes pour convaincre les collectivités de l'utilité d'accueillir des jeunes chercheurs en résidence.

RECHERCHE | Partenariats, recrutement, financements, big data : quelles stratégies adopter ? | Prochaine #confEP le 15 juin 2017
Répondre aux appels à projets nationaux ou européens, tisser des liens avec des partenaires publics et privés grâce à des conventions de collaboration, monter des dossiers de partenariat, de prestation, des Cifre, assurer le transfert technologique... Aujourd'hui, les enjeux de valorisation de la recherche passent par les bons partenariats et une agilité qui permet de créer de nouvelles opportunités de financement.

EducPros propose de faire un point sur l'état de l'art et de voir autour de cas pratiques comment attirer des fonds pour la recherche, développer les collaborations internationales dans la recherche et améliorer la visibilité des institutions.

Programme et inscription

Martin Clavey  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :