On en parleEnseignement supérieur : les chantiers de Najat Vallaud-Belkacem
Actu | Budget, Politique

Enseignement des langues : Luc Chatel annonce la globalisation et l’annualisation des horaires

Publié le , mis à jour le

0 commentaire

Mardi 7 février 2012, Luc Chatel, le ministre de l’Éducation nationale, recevait le rapport « Apprendre les langues - Apprendre le monde » des mains de Suzy Halimi, présidente du Comité stratégique des langues créé en avril 2011, pour repenser leur apprentissage. Parmi les idées retenues, entre autres, une petite « bombe » : la globalisation et l’annualisation des horaires d'enseignement des langues au collège.


Grand froid prévu dans le monde enseignant. Mardi 7 février 2012, Luc Chatel, le ministre de l’Éducation nationale, présentait les pistes retenues « pour l’apprentissage des langues à l’École dès le plus jeune âge et tout au long de la vie ». Parmi celles-ci figurent deux mesures sur les rythmes d'enseignement : la globalisation et l’annualisation des horaires au collège. Objectif : gagner en « souplesse ». La globalisation des heures sera expérimentée dans 10 % des collèges dès la rentrée 2012. Ces établissements pourront proposer deux langues ou une langue renforcée dès la 6e, comme dans les classes bi-langues et les sections européennes. Jusqu’alors, la 2e langue vivante était introduite en 4e.

L’annualisation, « plus structurelle », renvoie au statut des enseignants et devrait être au cœur du débat de l’élection présidentielle. « C’est un sujet sensible », a avoué le ministre, indiquant que « l’on avait besoin des professeurs à certaines périodes, et moins à d’autres ». Luc Chatel a fait par exemple allusion aux stages de langues qui se déroulent pendant les vacances scolaires. Des stages qu’il souhaite développer.   

Un semestre à l’étranger pour les apprentis enseignants

Le ministre a également confirmé la « sensibilisation » aux langues dès la maternelle, alors que des postes d’intervenants étrangers sont supprimés en primaire. Les professeurs des écoles seront formés sous forme de module à la rentrée 2012 puis, à terme, sous forme d’une semaine de formation continue par an. En complément, il est prévu d’utiliser des ressources pédagogiques du CNDP et de faire appel « à l’expertise des professeurs du second degré ».

Toujours côté enseignants, Luc Chatel souhaite développer leur mobilité. « Seulement 120 professeurs ont utilisé le programme Jules Verne en 2011 », a-t-il indiqué faisant état « d’un échec personnel ». Il propose que d’ici 5 ans « chaque candidat aux concours de recrutement des professeurs des écoles et des professeurs de langues vivantes ait obligatoirement effectué un semestre dans un pays non francophone au cours de ses études ». Les enseignants en poste pourraient être mieux informés sur l’opportunité de passer un an à l’étranger.

Des programmes télé en VOST

Même volonté « d’immersion » pour les élèves. Luc Chatel souhaite que chacun d’entre eux parte en séjour linguistique individuel au cours de sa scolarité. Un « cahier des charges national du séjour linguistique » sera créé pour servir de référence. En outre, le ministre a lancé un appel aux chaînes de télévision françaises, notamment nationales, pour que les programmes soient diffusés en langue originale sous-titrée. Il a également lancé le site englishbyyourself.fr mis en place par le CNED (Centre national d’enseignement à distance). Enfin, les groupes de compétences sont maintenus malgré le bilan en demi-teinte du comité stratégique des langues. Celui-ci souligne « le manque de salles dans les établissements », « le nombre d’enseignants insuffisant pour dédoubler les effectifs », des confusions avec les groupes de niveau, ou encore « un apprentissage « explosé » des langues ».

Ces mesures amélioreront-elles le niveau d’anglais, et a fortiori dans les autres langues étrangères ? Jusqu’ici les rares études existant sur le sujet montrent que les Français sont à la traîne .

Michel Morel, président de l’APLV (Association des professeurs de langues vivantes) : « Une seule nouveauté et du réchauffé »

« Dans les mesures de Luc Chatel figure une nouveauté : la refonte des rythmes des enseignements. Le reste, ce n’est que du réchauffé. En parlant « globalisation », le ministre semble proposer un enseignement intensif au début du collège puis une évolution vers des séances d’entretien plutôt qu’un enseignement de 3 heures par semaine toute l’année à tous les niveaux. Cela change complètement l’éducation. Une crainte cependant : pourquoi expérimenter la globalisation dans 10 % des collèges à la rentrée 2012 ? Pourquoi prendre un tel risque si cela ne marche pas ? Ou bien est-ce une façon de faire passer doucement les choses ? D’autre part, toute expérimentation implique une évaluation. Y en aura-t-il une au bout de 4 ans ?

Sur le sujet de la mobilité, les dispositifs existent déjà. Il ne manque que les autorisations et les financements du ministère pour les développer ! De même, l’annonce sur les programmes télévisés en version originale nous fait rire. Cela fait des années qu’on réclame cela, et rien n’est fait. Si Luc Chatel y arrive, on applaudira.

Enfin, une remarque sur « la priorité donnée à l’anglais » par le ministre. Cela va à l’encontre du rapport de Suzy Halimi et nous irrite profondément. "Chaque langue est une fenêtre ouverte sur le monde". On ne peut restreindre cette ouverture que l’on souhaite voir chez nos élèves. »

Le label européen des langues décerné à Telelangue

Le 3 février 2012, lors du salon Expolangues, le projet CyberTeachers® Campus de Telelangue a reçu le label européen des langues, délivré par la Commission européenne et par l'agence Europe-Education-Formation. CyberTeachers® Campus est un logiciel d’apprentissage interactif multisupports (presse, vidéo, dialogues, laboratoire de langue) et multicanal (mail, podcast, réseaux sociaux…). Ses contenus sont déclinés en six langues et en 218 domaines de spécialités professionnelles.

Voir la démonstration de CyberTeachers Campus® .

Publié le , mis à jour le

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :