Newsletter

États-Unis. Michelle Obama rappe pour les universités

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le rap de Michelle Obama fait partie d'une initiative plus large dont le but est d'inciter les lycéens à s'inscrire à la fac. Ici, en mai 2015 pour le "College Signing Day" de Détroit.
Le rap de Michelle Obama fait partie d'une initiative plus large dont le but est d'inciter les lycéens à s'inscrire à la fac. Ici, en mai 2015 pour le "College Signing Day" de Détroit. // ©  Detroit Free Press/ZUMA/REA

VIDEO. Au-delà du buzz qu'il suscite, le rap de Michelle Obama pour inciter les lycéens à s'inscrire à la fac reflète la baisse d'attractivité des universités américaines dans leur propre pays. 

Aux États-Unis, tous les moyens sont bons pour inciter les jeunes à s'inscrire à l'université. Michelle Obama vient de réaliser un étonnant clip de rap parodique, dans lequel elle incite les lycéens à renvoyer leurs dossiers de candidatures aux universités, et à y persévérer pour obtenir leurs diplômes. La "Flotus" (First lady of the United States) apparaît aux côtés de Jay Pharoah, l'un des humoristes de l'émission humoristique Saturday Night Live sur NBC.

"Dans le sud de Chicago [où Michelle Obama a grandi], nous le savons tous. On devait faire des heures supplémentaires chaque soir pour arriver au lendemain. Et tout le monde devrait pouvoir vivre ses rêves. Hey, toi le gars du Michigan, ça pourrait te concerner", rappe la première dame.

La vidéo, mise en ligne le 10 décembre et diffusée sur le site CollegeHumor, fait partie d'une campagne de la Maison Blanche baptisée "Better Make Room". Lundi 14 décembre, elle avait été vue plus de 3,5 millions de fois.

45% des étudiants échouent en Bachelor

Le moment est bien choisi : en cette fin d'année, les lycéens américains sont en pleine période d'inscription pour la rentrée 2017. Mais cette initiative reflète surtout les difficultés que connaît l'enseignement supérieur américain. Le prix d'une année à l'université publique a augmenté de 40% en dix ans en dollars constants, et atteint en moyenne 20.234 dollars par an (logement inclus) selon les derniers chiffres du National Center for Education Statistics.

Par ailleurs, 45% des élèves qui débutent un bachelor abandonnent avant d'obtenir leur diplôme, selon les derniers chiffres du US Department of Education. Dans les établissements qui ne sélectionnent pas leurs élèves à l'entrée, le taux d'échec atteint même 65%.

Tous ces chiffres effraient de plus en plus de jeunes, qui ne souhaitent pas s'endetter pour de telles sommes avec le risque d'abandonner en cours de route, et décident d'entrer directement dans la vie professionnelle.

Depuis cinq ans, le nombre d'élèves inscrits dans des programmes undergraduate est en légère baisse (17,2 millions en 2014, contre 18 millions en 2010).

Dans le contexte économique américain actuel, où le taux de chômage est faible, la vidéo de Michelle Obama entend rappeler à ces jeunes que le diplôme universitaire reste le meilleur moyen d'accéder à un métier intéressant.


De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne