En ce momentBudget 2017 : 331 millions d’euros en moins pour l’Enseignement supérieur et la recherche
On en parleExclusif. Frédérique Vidal : "Le contrat de réussite étudiant devra être le plus personnalisé possible".
Actu | Formations

Médecine : les iECN 2016 par le menu

Virginie Bertereau  |  Publié le

0

Les étudiants en médecine passeront les ECN sur tablette en 2016
Les étudiants en médecine passeront les ECN sur tablette en 2016

En 2016, les étudiants de sixième année de médecine passeront les ECN (épreuves classantes nationales) sur tablettes numériques. Un arrêté publié le 23 juillet 2015 au Journal officiel en précise le déroulement.

Deux temps forts rythment les études de médecine : le concours de fin de Paces (première année commune aux études de santé) et l'ECN (examen classant national), passé en sixième année et déterminant pour leur carrière. En 2016, cet examen subit un sacré lifting.

Premier changement : de l'inscription à la correction, tout sera informatisé. Les épreuves en elles-mêmes se dérouleront sur tablettes numériques labellisées par le directeur général du CNG (Centre national de gestion), qui organise l'examen. Les candidats n'auront plus à se déplacer dans l'un des sept centres interrégionaux, comme jusqu'alors. Ils passeront les épreuves dans des espaces adaptés, au sein de leur fac ou d'un centre d'examen proche, indique l'arrêté.

Trop de subjectivité

Deuxième évolution : la mise en place de QCM (questionnaires à choix multiple), comme en Paces. Jusqu'en 2015, les candidats planchaient sur deux types d'épreuves : neuf dossiers cliniques et une lecture critique d'article. Chacun des ces éléments comptait pour 10% de la note, soit 100 points. Un système qui ne permettait pas de départager réellement les quelque 8.800 candidats, notamment les 6.000 du “milieu” du classement. Tout se jouait sur quelques centaines de points. D'autre part, la correction “humaine” faisait place à trop de subjectivité, estime la Conférence des doyens de médecine.

Les QCM, eux, favorisent la correction automatisée. Les étudiants plancheront sur trois épreuves de nature différente mais qui auront ces questionnaires pour point commun.

Deux ECN blancs avant le grand saut

Comment être sûr qu'un bug technique ne viendra pas perturber les épreuves le jour J ? Pour tester le système à grande échelle, deux sessions blanches sont prévues en décembre 2015 et mars 2016. Pour le CNG, ce sera l'occasion de contrôler la fiabilité du dispositif. Pour les candidats, ce sera aussi une opportunité de se situer les uns par rapport aux autres.

ECN 2015 : un bon cru pour la fac de Nice
Les derniers candidats qui passaient l'ECN sur papier ont obtenu leur rang de classement début juillet 2015. Chaque année, les statistiques du CNG permettent de comparer, fac par fac, la proportion d'étudiants parmi les 500, 1.000, 2.000 premiers, etc.

En 2015, c'est la faculté de Nice qui remporte la mise. 13% de ses étudiants se sont placés dans les 500 premiers (ex æquo avec Montpellier), près d'un sur deux figurait dans les 2.500 premiers (et aura donc accès à quasiment tous les postes) et 74% se positionnaient dans la première partie du tableau (avant le 4.000e rang).

Outre Paris 5 et Paris 6, traditionnellement "bonnes élèves", trois autres universités en région s'illustrent en 2015 : Montpellier, Grenoble et Toulouse.

Virginie Bertereau  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :