On en parleIls ont quitté l'enseignement supérieur et la recherche
Actu | Innovation

Howard Rheingold (Rheingold University) : "J'ai demandé à mes étudiants de se mettre à enseigner avec moi"

Publié le , mis à jour le

0 commentaire

Howard Rheingold, professeur peer-to-peer Howard Rheingold, professeur peer-to-peer

Omniprésent sur Internet, connu pour son goût de la provocation, Howard Rheingold a enseigné les médias sociaux à l’université de Californie à Berkeley, à l’université Stanford et sur Internet, sur Rheingold U, sa propre communauté d’apprentissage en ligne. L'équipe du magazine SFR Player a rencontré ce trublion dans le monde de la culture digitale qui s'attache aujourd'hui à enseigner aux internautes à apprendre de manière collaborative grâce aux outils du numérique. Entretien avec un "professeur peer-to-peer".

Vous avez inventé le terme de "peeragogie". Pourriez-vous expliquer ce concept et comment il peut se développer à l'école et hors de l'école, grâce aux technologies digitales ?

Nous sommes les seuls primates experts en apprentissage social. Nous sommes les seuls primates dont une partie de l’œil est blanc, ce qui nous permet d'identifier facilement ce que regardent les autres êtres humains. Les bébés humains apprennent beaucoup en voyant ce que leur mère regarde. Nous apprenons par imitation, en nous observant les uns les autres. Dans une certaine mesure, la pédagogie traditionnelle décourage ce genre d'apprentissage.

Mais encore une fois, si on regarde les communautés d'amateurs sur Internet, les gens qui partagent leur passion, les gamers, on voit qu'ils apprennent ensemble, en ligne, avec beaucoup d'enthousiasme. Mon approche pédagogique consiste à être attentif à mes étudiants et à leur donner de plus en plus de responsabilités et de pouvoir sur leur apprentissage. J'ai demandé à mes étudiants de ne pas se contenter de rester assis et de prendre des notes pour pouvoir valider leurs examens, mais de se mettre à enseigner avec moi, à organiser des équipes de coenseignement, à travailler ensemble de manière collaborative. 

Mon approche pédagogique consiste à donner à mes étudiants de plus en plus de responsabilités et de pouvoir sur leur apprentissage

Au bout d'un moment, je me suis aperçu que tout cela pouvait être fait sur Internet. J'ai lancé la Rheingold University et j'ai commencé à donner des cours uniquement sur le Net, avec d'autres personnes qui viennent du monde entier. Enfin, je me suis rendu compte que pour aller encore plus loin, l'étape suivante consistait à supprimer le professeur. Pourquoi ne pas imaginer simplement un groupe de personnes motivées qui veulent se former sur un sujet ?

Je suis certain que dans le futur on verra de plus en plus de gens s'auto-organiser pour se former sur Internet. Ça ne veut pas dire que les écoles vont disparaître. Ce que ça signifie, en revanche, c'est que les écoles ne sont plus, comme c'était le cas depuis quatre ou cinq mille ans, le seul lieu où on peut apprendre.

Lire (ou écouter) l'intégralité de l'entretien.

"L'éducation à l'ère du numérique" au sommaire du magazine SFR Player
Dans sa 11e édition, SFR Player donne la parole aux acteurs du "nouveau monde éducatif". Parmi eux : Daphné Koller (fondatrice de Coursera), François Taddéi (coordinateur du Centre de recherche interdisciplinaire), Marcel Lebrun (conseiller en techno-pédagogie à l'université catholique de Louvain)...

Estimant que "l'éducation a atteint un point de non-retour des plus enthousiasmants : elle se vit désormais en réseau, et l'ensemble des relations de la chaîne éducative est bouleversé", le magazine corporate de SFR dédié au numérique passe en revue les tendances en la matière, des MOOC à la datavisualisation, en passant par les nouvelles formes de pédagogie.

Feuilletez la version numérique du magazine.

Publié le , mis à jour le

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :