En ce momentSebastian Stride : "Les classements mondiaux ne sont fondamentaux que pour une minorité d'établissements"
On en parlePalmarès 2018 : les écoles d'ingénieurs en mouvement
Actu | Innovation

L’hybridation des compétences au cœur du "jeu à la nantaise"

Romain Ledroit  |  Publié le

0

Dès la rentrée de première année, les étudiants d'Audencia sont invités à se projeter dans le monde du travail en explorant des sujets soumis par de grands groupes.
En 2007, Audencia et Centrale Nantes ont créé l'un des premiers parcours ingénieur-manager. // © Audencia BS

Croisement des disciplines et des formations : c’est la voie empruntée par l’enseignement supérieur pour répondre aux nouveaux besoins de compétences des entreprises. Focus sur l’exemple nantais, après le premier Before EducPros, organisé le 23 novembre 2017, en partenariat avec Audencia.

Comment et où former les leaders de demain ? C'était le titre de la table ronde organisée le 23 novembre 2017 par EducPros au Mediacampus. En partant de l'exemple du quartier de la création de Nantes, laboratoire à ciel ouvert où l'on retrouve les entreprises, les établissements d'enseignement supérieur et de recherche, ainsi que les acteurs politiques locaux, la réflexion a porté sur la nécessité de penser l'innovation pédagogique au service d'un projet. En l'occurrence, la formation des décideurs de demain, en prise avec des réalités économiques, sociales et politiques.

15 hectares et un futur à inventer

Tout commence avec un projet métropolitain ambitieux, porté par la municipalité depuis 2011 : "Nous souhaitons dessiner un campus urbain qui soit aussi un lieu de vie, en étant relié à l'agglomération nantaise", résume Francky Trichet, vice-président numérique de l'université de Nantes et adjoint au numérique de la ville de Nantes.

L'arrivée prochaine du CHU (centre hospitalier universitaire) fera grimper le nombre d'étudiants à 10.000 dans ce quartier amené à devenir le nouvel épicentre de la métropole
. Avec une particularité : "Nous souhaitons qu'une fois leurs études terminées, les jeunes puissent trouver ici les ressources pour s'installer et débuter leur vie professionnelle", poursuit-il. La collectivité, dans le même mouvement, croise ainsi les problématiques de l'enseignement supérieur et du développement de son cœur de ville.

Un nouveau chapitre pour les humanités

Un campus ouvert sur la ville et sa mixité, c'est aussi une façon de "redonner du sens au concept universel des humanités" dans l'enseignement supérieur, veut croire Christian Dautel, directeur de l'historique École nationale supérieure d'architecture de Nantes. Pour lui, l'avenir de l'enseignement supérieur nantais passe par la démarche projet, "une incitation portée dès le départ par la loi Fioraso" rappelle le directeur, pour mieux insister sur "la fin de la vie en silo et l'importance du désir de coopération". Cette démarche est à l'origine de l'Alliance lancée en 2014, une collaboration inédite entre l'ENSA Nantes, l'école de commerce Audencia et l'école d'ingénieurs Centrale Nantes.

Ce que certains nommeront le "jeu à la nantaise", en référence aux fastes passés des Canaris, l'équipe de football locale, consacre un travail commun sur les disciplines et les contenus pédagogiques, en triangulant le parcours de chaque étudiant d'un établissement avec les deux autres. "Nous pensons qu'il s'agit de coopérer avec d'autres afin de répondre à des problématiques sociales, économiques et environnementales, en posant l'enjeu des humanités", souligne Christian Dautel.

La même ambition résonne chez Sonia Bonnet, directrice du service anticipation des compétences chez Orange. Pour elle, le monde à inventer a "besoin des 'Léonard de Vinci de demain', experts dans plusieurs domaines", de l'architecture au management, du droit international à l'intelligence artificielle. L'individualisation des parcours amène à développer les compétences pour des "profils hybrides, efficaces dans le monde d'hier et de demain."

Une transition vers les compétences pour le continuum "bac - 3 bac + 3" ?

Hybrider les parcours professionnels et croiser les compétences : tels sont les domaines de recherche de Carole Le Rendu à Audencia. La chercheuse croit à l'importance d'un référentiel commun entre partenaires pour imaginer les enseignements de demain. Exemple : en associant le pôle carrière, les entreprises et les enseignants, l'école de commerce a défini 15 compétences, centrées notamment sur le relationnel ou la gestion de crise. "Ce déplacement vers les compétences est attendu aussi bien par les enseignants que par les étudiants", rappelle la chercheuse. Et ce changement de paradigme trouve écho dans l'innovation pédagogique : hackathons, week-ends créatifs, bulles de travail sont autant d'outils pour investir de nouveaux terrains d'enseignement.

Mais comment cette nouvelle façon de concevoir les parcours et les enseignements peut-elle se diffuser dans le parcours continuum "bac - 3 bac + 3" ? Lycées, classes prépas, cycles de licence, où priment les notations, les classements et l'assimilation de connaissances, avant le travail sur les compétences, sont encore loin de cette transition. D'où l'enjeu partagé par tous les acteurs interrogés : la consolidation de la transition entre le lycée et l'enseignement supérieur pour développer l'innovation pédagogique et former les leaders de demain.

Premier Before d'EducPros à Nantes
EducPros a organisé le 23 novembre à Nantes, en partenariat avec Audencia, la première édition des "Before", un événement pour les décideurs de l’Enseignement supérieur, à la veille de notre salon de L’Etudiant.

Dans un lieu à la pointe de l’innovation, les responsables de l’enseignement supérieur de la région sont invités à échanger autour d’une table ronde sur le thème "Interdisciplinarité, innovation pédagogique, hybridation : comment et où former les leaders de demain ?"

Romain Ledroit  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :