Newsletter

Les éditions Delcourt et l’Ecole Brassart créent une école de BD à Paris

Sophie de Tarlé
Publié le
Envoyer cet article à un ami

A l’occasion du festival d’Angoulême 2014, les éditions Delcourt et l’Ecole Brassart ont annoncé la création d’une école de bande dessinée dans la capitale : l'Académie Brassart Delcourt. La première promotion sera parrainée par Zep, le créateur de Titeuf.

Brassart, groupement d'écoles d'arts appliqués présent à Nantes, Tours, et Caen et le Groupe Delcourt Soleil, éditeur de bandes dessinées et de mangas, ont décidé de créer une école parisienne dédiée à la bande dessinée. L'ABD (Académie Brassart Delcourt) ouvrira ses portes en octobre 2014, probablement dans le quartier de République.

Pour Michel Kubler, directeur de l'Ecole Brassart, "cette nouvelle école est une façon de répondre à la demande des étudiants et de la profession, car il n'existe aucune école de bande dessinée en France et notamment à Paris, capable de délivrer un enseignement artistique, mais portant aussi sur tous les aspects culturels technologiques et économiques du secteur". Et d'ajouter : "alors que la France est un poids lourds du secteur (417 millions de chiffre d'affaires en 2013, ndlr), les écoles se situent essentiellement en Belgique".

"Préparer les étudiants à entrer de plain-pied dans le monde professionnel"

A la rentrée 2014, 25 bacheliers seront sélectionnés sur dossier, à partir de leurs travaux pour des études qui dureront trois ans. Des auteurs du Groupe Delcourt-Soleil, ainsi que des responsables des services édition, fabrication et marketing transmettront leur savoir-faire. Afin de préparer les étudiants à entrer de plain-pied dans le monde professionnel, un ouvrage collectif sera réalisé et publié au cours de leurs études. Et un projet d'album, sélectionné parmi les propositions des élèves de troisième année, sera publié par l'un des labels du Groupe Delcourt.

Il est également prévu qu'une année préparatoire centrée sur le dessin et les techniques narratives ouvre ses portes en 2015.


Sophie de Tarlé | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
christelle.

Bonjour, Je me réjouis à l’idée que les médias s’intéressent aux écoles de BD, et pour compléter votre information, sachez qu’il existe déjà une école de BD à Paris, proche des milieux de l’édition par son équipe pédagogique constituée de professionnels en activité et son jury d’éditeurs. L’Ecole Jean Trubert forme 80 étudiants par an aux métiers de la BD et de l’illustration, délivre un diplôme spécifique validé Bac +2, est invitée à de nombreux festivals dont le Festival de BD d’Angoulême et la Japan Expo, et compte plus de 40 albums édités par ses anciens étudiants. Le projet d’école Delcourt-Brassart a bénéficié d’un grand coup de publicité mais si vous souhaitez offrir à vos lecteurs une information complète et objective il me semble important de leur signaler le choix qui s’offre à eux. D’autant plus que les élèves de l'école Jean Trubert bénéficient du statut d’étudiant, de logements réservés par convention avec le CROUS, et d’un diplôme reconnu pour des frais de scolarité beaucoup moins élevés : coût annuel 5200 euros sur 2 ans contre 6500 euros sur 3 ans pour l’ABD, encore en gestation. Christelle Guillemain Co directrice de l'Ecole Jean Trubert www.ecolejeantrubert.com

hahaha ....

Hum ... une com. pour en cacher une autre ... Il m'a suffit simplement de chercher sur le web... Paris connait plusieurs écoles et ateliers, plus ou moins professionnalisants qui pourront répondre à toutes les demandes. L'objectivité devrait plutôt nous entrainer sur une réflexion concernant la place d'un éditeur dans le paysage des écoles et formations. La BD est-elle si étriquée qu'un seul éditeur puisse revendiquer une école, une formation, une expérience bénéfique pour les futurs auteurs ? C'est un peu sectaire ...

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne