En ce momentSélection à l'entrée de l'université : comment ça se passe chez nos voisins européens ?
On en parleÀ l’université de Strasbourg, un bad buzz autour d'une "procédure presse" qui en dit long
Actu | International

Classement 2015 du "Times Higher Education" : les fusions d'universités paient

Delphine Dauvergne  |  Publié le

4

Université de Bordeaux, bibliothèque du site de la Victoire
L'université de Bordeaux fait son entrée dans le classement 2015 du THE. // © Camille Stromboni

Quinze établissements français sont classés dans le top 400 du Times Higher Education 2015, contre onze en 2014. L'entrée des universités d'Aix-Marseille et Bordeaux marque la plus-value apportée par les fusions dans ce type de classement.

Six universités françaises font leur entrée dans l'édition 2015 du classement des universités du Times Higher Education. Et porte à 15 le nombre d'établissements français présents dans le top 400. Parmi les entrées : les universités d'Aix-Marseille et de Bordeaux, toutes deux issues de fusion.

Elles rejoignent dans ce classement d'autres universités fusionnées, comme Montpellier et Strasbourg. De quoi renforcer les arguments de ceux qui militent pour la prise en compte des Comue (Communautés d'universités et d'établissements) dans ce type de ranking. Autres entrées : Paris-Descartes, Toulouse 1, Panthéon-Sorbonne et Lille 2.

Au palmarès des nations représentées, la France gagne une place de plus comparé à l'année dernière et "devient le quatrième pays le plus représenté en Europe, derrière le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Italie", constate Phil Baty, responsable du classement.

Pour lui, ce résultat s'explique parce que "l'enseignement supérieur français s'est amélioré ces dernières années, avec l'autonomie des universités et le développement des partenariats avec les entreprises".

tendance à la baisse

Les établissements français déjà présents en 2014 perdent cependant chacun plusieurs dizaines de places. Mines ParisTech sort du classement, alors que l'école d'ingénieurs était auparavant classée 226-250, et l'université Lyon 1 Claude-Bernard rétrograde entre la 400e et la 500e place.

Seule exception à cette tendance à la baisse : l'ENS Paris, qui grimpe au 54e rang, prenant ainsi la place de premier établissement français classé à Polytechnique.

Les établissements français dans le top 400 du the

Rang
France
Rang international 2015-2016 Rang international 2014-2015 Établissement
1 54 78 ENS Paris
2 101 61 Polytechnique
3 113 103 UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie)
4 188 120 Université Paris-Sud (Paris 11)
5 199 180 Université Paris-Diderot (Paris 7)
6 201-250 160 ENS Lyon
7 201-250 178 Université Joseph-Fourier (Grenoble)
8 201-250 - Université Paris Descartes (Paris 5)
9 251-300 - Université Aix-Marseille
10 251-300 - Université de Bordeaux
11 301-350 276-300
(Montpellier 2)
Université de Montpellier
12 301-350 201-225 Université de Strasbourg
13 301-350 - Toulouse 1
14 351-400 - Paris 1 Panthéon Sorbonne
15 351-400 - Lille 2

© "Times Higher Education" 2015. Classement complet : www.thewur.com.

Delphine Dauvergne  |  Publié le

4

4 commentaires
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :