En ce momentSebastian Stride : "Les classements mondiaux ne sont fondamentaux que pour une minorité d'établissements"
On en parlePalmarès 2018 : les écoles d'ingénieurs en mouvement
Actu | Innovation

Les universités américaines, de plus en plus friandes d'intelligence artificielle

Hélène Labriet-Gross  |  Publié le

2

Les universités américaines, de plus en plus friandes d'intelligence artificielle
L'intelligence artificielle permet notamment aux universités américaines d'appréhender le niveau de participation des étudiants aux cours. // © plainpicture/Cultura/Monty Rakusen

REPÉRÉ DANS LA PRESSE AMÉRICAINE. Pour personnaliser leurs contenus et adapter les cours aux besoins de chaque élève, les universités américaines ont de plus en plus souvent recours à l'intelligence artificielle. C'est le constat dressé par la revue en ligne EdTech magazine.

L'intelligence artificielle, nouvel eldorado du secteur de l'éducation ? Aux États-Unis, un nombre croissant d'enseignants font appel à cette technologie pour personnaliser leurs cours, relate EdTech Magazine, journal en ligne dédié à l'actualité du secteur. Les professeurs ont souvent face à eux des classes de plusieurs centaines d'étudiants et l'IA (intelligence artificielle) met à leur disposition différents outils, afin d'identifier les besoins de chacun, analyse le magazine.

En partant des traces d'apprentissage, les universités peuvent appréhender le niveau de participation des étudiants aux cours, leurs résultats aux examens et adapter cours et méthodes d'apprentissage. Oregon State University (OSU) applique ainsi cette méthode dans des filières au taux de décrochage élevé, comme en mathématiques ou en physique. Le but ? Prévenir les difficultés que pourraient rencontrer les étudiants, pour éviter qu'ils abandonnent leur cursus.

Les professeurs peuvent ajuster leur enseignement au vu des points difficiles révélés par l'examen des données, en mettant par exemple les supports de cours en ligne avant de les aborder en cours magistral. Avec sept autres universités, OSU prévoit d'appliquer cet enseignement modulable dans 15 à 20 % de ses cours d'ici à 2019.

L'IA n'est pas une menace pour les enseignants

Cette personnalisation des enseignements et leur transmission sont cruciales pour les élèves sortant du cadre universitaire traditionnel, relève le magazine. Notamment les adultes, qui, dans le cadre de la formation continue, suivent des cours en ligne sans bénéficier de la présence d'un enseignant. L'intelligence artificielle permet de définir un programme d'apprentissage adapté et des assistants personnels pallient également l'absence d'enseignants en répondant à leurs questions.

Autre usage des outils faisant appel à l'intelligence artificielle : l'accompagnement des étudiants dans un processus d'amélioration continue. L'université du Michigan utilise un logiciel qui décrypte leurs productions écrites et leur suggère des corrections. Celles-ci sont ensuite revues par un enseignant, le logiciel permettant de réduire le temps de retour des copies.

Loin d'être une menace pour les enseignants qu'elle ne peut remplacer, l'intelligence artificielle permet, au contraire, selon EdTech Magazine, de personnaliser l'enseignement sans être chronophage pour les professeurs qui peuvent, eux, se consacrer à d'autres aspects de leurs cours ou de leur recherche.

L'article de EdTech Magazine (en anglais)

Hélène Labriet-Gross  |  Publié le

2

2 commentaires
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :