En ce momentOlivier Galland : "L'idée que le bac est garant de l'égalité est un leurre"
On en parleSélection en master : à Bordeaux, les étudiants recalés se rebiffent
Actu | Innovation

Levée de fonds pour Opensesame et micromasters du MIT : l'innovation made in USA

Jessica Gourdon  |  Publié le

0

Levée de fonds pour Opensesame et micromasters du MIT : l'innovation made in USA

REVUE DE PRESSE ÉTATS-UNIS. La plate-forme d'apprentissage en ligne OpenSesame lève 9 millions de dollars, le MIT promeut ses "micromasters", et Guild développe une offre de cours pour les sociétés employant des étudiants.

OpenSesame lève 9 millions de dollars

La formation en ligne des salariés continue d'attirer les investisseurs : en témoigne le succès d'OpenSesame, qui vient de lever 9 millions de dollars – elle avait déjà levé 8 millions de dollars en 2014. La plate-forme rassemble 20.000 cours en e-learning pour les salariés en entreprise (sur des sujets très divers : business, bureautique, management, technologie...), achetables à l'unité ou sur abonnement.

OpenSesame souhaite utiliser ses nouveaux fonds pour développer des modules en réalité virtuelle et en réalité augmentée. La société, basée dans l'Oregon, compte aujourd'hui 2.000 entreprises clientes, et son patron affirme qu'elle a connu une croissance "énorme" depuis deux ans.

Le marché de la formation en ligne en entreprise représente 12 milliards de dollars en 2015, et il pourrait atteindre 20 milliards d'ici à 2020.

À lire sur VentureBeat

Le MIT et EdX étendent leur modèle de "micromaster"

En octobre 2015, le MIT a lancé avec la plate-forme EdX son premier "micromaster", un programme qui combine un semestre de cours en ligne (en Mooc) et, sous réserve de valider ces cours au travers de certificats, un semestre de cours au MIT. La formule permet aux étudiants d'obtenir le même diplôme que s'ils suivent la totalité du programme sur le campus, mais à un prix inférieur.

Le programme s'est révélé être un succès : 127.000 personnes se sont inscrites à la première session, et 7.000 ont payé pour obtenir un certificat. Après ce premier test, le MIT espère désormais essaimer ce modèle de micromasters, et annonce le lancement de 18 nouvelles formations de ce type sur EdX, en partenariat avec 13 universités. Ces formations couvrent des domaines comme l'intelligence artificielle, le développement Android, ou encore le droit international. Parmi les partenaires figurent Columbia, l'université de Louvain ou encore celle du Michigan.

À lire sur le site du MIT

Travailler en étudiant : la formule de Guild

À force de jongler entre cours et travail salarié, de nombreux étudiants américains, en particulier dans les "community colleges", abandonnent leurs études. Pour mieux intégrer ces deux mondes, de nombreux projets ont vu le jour, comme celui de Guild, une jeune start-up du Colorado qui vient de lever 8,5 millions de dollars.

Guild s'adresse aux entreprises qui emploient une nombreuse main-d'œuvre étudiante ou peu qualifiée : boutiques, chaînes de restauration, comme Chipotle, l'un des clients de Guild. Concrètement, la start-up permet aux employeurs de donner à leurs salariés un accès à sa plate-forme de cours en ligne.

Guild propose une trentaine de diplômes dans divers domaines, en partenariat avec quatre universités américaines en ligne. Les employeurs qui s'associent avec Guild permettent ainsi à leurs salariés d'obtenir un Bachelor ou un master à un prix bien inférieur à celui proposé dans les institutions classiques, sur un mode flexible et de manière étalée dans le temps, selon le rythme souhaité par l'étudiant. Les étudiants qui suivent ces programmes sont également éligibles aux bourses d'études financées par l'État.

À lire sur TechCrunch

Jessica Gourdon  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :