En ce momentSélection à l'entrée de l'université : comment ça se passe chez nos voisins européens ?
On en parleÀ l’université de Strasbourg, un bad buzz autour d'une "procédure presse" qui en dit long
Actu | Recherche

"Ma thèse en 180 secondes" : et le vainqueur est... le poisson-zèbre !

Paul Conge  |  Publié le

0

La lauréate du concours a offert un résumé vivant de sa thèse sur les capacités régénératives des poissons-zèbres.
La lauréate du concours a offert un résumé vivant de sa thèse sur les capacités régénératives des poissons-zèbres. // © Université de Fribourg/Youtube

La finale internationale du concours "Ma thèse en 180 secondes" s'est tenue le 29 septembre 2016 à l’université Mohammed-V, à Rabat, au Maroc. Le premier prix a été raflé par une doctorante suisse venue parler des "mécanismes de régénération des organes chez les poissons-zèbres".

Avoir un sacré esprit de synthèse, captiver l'audience, saupoudrer le tout d'un brin d'humour. C'est la recette appliquée par Désirée Koenig, doctorante à l'université de Fribourg, en Suisse, pour séduire le jury de la finale internationale de "Ma thèse en 180 secondes", qui se tenait le 29 septembre à l'université Mohammed-V, à Rabat, au Maroc. 

La troisième édition de cette finale francophone accueillait vingt candidats, issus de dix pays, de la Belgique à l'Indonésie, en passant par le Cameroun. 

Premier prix pour le poisson-zèbre

La lauréate, Désirée Koenig, a convaincu le jury avec sa thèse sur les "mécanismes de régénération des organes chez les poissons-zèbres" (prestation à 5 min 38) :


"Ceci est un poisson-zèbre, et, aujourd'hui, je vais essayer de vous convaincre qu'il devrait être votre poisson préféré", débute-t-elle, avant de disserter sur cet animal "très spécial", qui peut faire repousser la majorité de ses organes : son cœur, sa moelle épinière, mais surtout ses nageoires, sur lesquelles elle travaille.

troisième prix pour un français

Parmi les candidats français présents pour cette finale internationale, Nicolas Urruty, doctorant à l'université de Poitiers, a décroché la troisième place sur le podium. Le sujet de sa thèse :  "l'impact de la réduction des pesticides sur le rendement de blé en France".

Paul Conge  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :