On en parleExclusif. APB 2017 : la circulaire sur le tirage au sort jugée illégale // Xavier Michel : "Les plus grands dons proviennent souvent d’alumni"
Actu | Recherche, Innovation

MT180 2016 : les lauréats français sont...

Morgane Taquet  |  Publié le

0

Les finalistes du concours 2016 de "Ma thèse en 180 secondes" le 31 mai 2016 à Bordeaux
Les finalistes du concours 2016 de "Ma thèse en 180 secondes" le 31 mai 2016 à Bordeaux // © CPU

Doctorant en recherche médicale, Mathieu Buonafine a remporté le premier prix du jury lors de la finale nationale 2016 de "Ma thèse en 180 secondes". Il participera avec les deux autres primés à la finale internationale en septembre prochain à Rabat (Maroc).

Mathieu Buonafine, doctorant en recherche médicale et représentant de la Comue Sorbonne Universités, a remporté le premier prix du jury de la finale nationale du concours "Ma thèse en 180 secondes", à Bordeaux, le 31 mai 2016.

Ils étaient 16 candidats issus des différentes Comue à participer à ce concours permettant de présenter son sujet de recherche en trois minutes avec l'appui d'une seule diapositive.

Ses recherches portent sur les mécanismes d'action d'un récepteur responsable de nombreuses pathologies cardiovasculaires ("Étude du rôle de la Neutrophil Gelatinase Associated Lipocalin dans les effets cardiovasculaires de l'activation du récepteur minéralocorticoïde").

Candidat de la Comue Université Côte-d'Azur, Bertrand Cochard, doctorant en philosophie au Centre de recherche d'histoire des idées (université Nice-Sophia-Antipolis), a remporté le deuxième prix du jury, ainsi que le prix du public pour sa thèse intitulée "Réification, spectacle et imagification dans la philosophie de Guy Debord".

Enfin, Nicolas Urruty, qui représentait la Comue Léonard-de-Vinci (régions Centre-Val-de-Loire et les anciennes régions Limousin et Poitou-Charentes), a remporté le troisième prix du jury. Sa thèse porte sur "l'impact de la réduction des pesticides sur le rendement du blé".

Ce concours s'inspire de la compétition australienne "Three minute thesis", conçue à l'université du Queensland, et reprise en 2012 au Québec par l'Association francophone pour le savoir, qui a ensuite étendu le projet à l'ensemble des pays francophones.

Les trois candidats représenteront la France lors de la finale internationale le 29 septembre 2016, à Rabat, au Maroc.

Morgane Taquet  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :