En ce momentSebastian Stride : "Les classements mondiaux ne sont fondamentaux que pour une minorité d'établissements"
On en parlePalmarès 2018 : les écoles d'ingénieurs en mouvement
Actu | Innovation

Neoma s'immerge dans la réalité virtuelle

Thibault Franceschet  |  Publié le

0

Neoma se met à la réalité virtuelle
Neoma s'est équipée de 50 casques de réalité virtuelle pour proposer à ses étudiants des études de cas d'un nouveau genre. // © Neoma business school

Dès septembre 2016, les élèves de Neoma vont utiliser la réalité virtuelle immersive dans le cadre de leur formation, pour réaliser une étude de cas. L'école de commerce réfléchit d'ores et déjà à de nouvelles applications.

Un casque sur les yeux et voilà les étudiants plongés au cœur d'une entreprise de téléphonie mobile. Grâce à la réalité virtuelle, les élèves de Neoma Business School peuvent observer le merchandising d'un point de vente et les interactions avec les clients, étudier les notions de stratégie d'enseigne, le tout, sans quitter leur campus. 

Déjà testé sur quelques étudiants et professeurs au cours des derniers mois, le dispositif sera proposé dès septembre 2016 à tous les élèves de l'école de commerce, tous programmes confondus. Le principe est simple : une application est téléchargée sur un smartphone, puis ce dernier est inséré dans un casque, qui permet de se plonger dans la réalité virtuelle. 

Si le programme ne permet pas d'interagir dans l'entreprise, il offre en revanche aux étudiants la possibilité de se diriger dans le lieu, de prendre un ascenseur et de choisir où aller, de voir le point de vente, l'arrière-boutique avec tout ce qu'il s'y passe… "Ils sont acteurs et dirigent leur regard, alors qu'avec une vidéo par exemple tout est linéaire, l'étudiant reste passif", précise Marie-Laure Massué, directrice du teaching and learning center de l'école de commerce, qui a développé le produit pédagogique en collaboration avec Alain Goudey, professeur de marketing à Neoma. 

"Cela permet aux étudiants de développer une conscience critique des organisations. On importe une entreprise dans une salle de cours !", précise ce dernier.

la pédagogie à la sauce "éductainment"

Avec cette initiative, Neoma entend renforcer sa stratégie pédagogique tournée vers l'apprentissage par l'expérience. "Une étude de cas classique, c'est un dossier d'une cinquantaine de pages à étudier, souligne Alain Goudey. Ici, pas de dossier, la visite du lieu alimente la réflexion. On casse la routine de l'apprentissage."

Pas question pour autant de remplacer les stages et autres expériences menées hors de l'école. "C'est une situation d'apprentissage complémentaire, conçue sur le concept d''édutainment'", explique Marie-Laure Massué. "La technologie nous permet ici de faire de l'immersion en cours, au cœur de lieux où il serait difficile d'emmener une promotion toute entière", complète Alain Goudey.

de nouvelles immersions en projet

Pour concevoir et développer ce projet, l'école a mobilisé une dizaine de personnes pendant dix-huit mois, avec la coopération de l'entreprise de téléphonie, créée par deux anciens de l'établissement. Un prestataire a quant à lui conçu les images en 3D. Une cinquantaine de casques ont été acquis. "Nous avons choisi ceux de la marque Homido car ils sont plus légers, bien profilés et agréables à porter, avec un bon rapport qualité-prix. Mais nous sommes en train d'en tester d'autres", ajoute Marie-Laure Massué, qui ne souhaite pas préciser le coût de l'opération. Homido vend son casque 70 euros au grand public.

Pour l'instant, l'immersion est possible uniquement dans l'entreprise de téléphonie mobile, mais l'école réfléchit déjà à de nouvelles applications. "Nous souhaitons développer de nouvelles situations de réalité virtuelle, comme un entretien de recrutement", conclut Alain Goudey.

Thibault Franceschet  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :