On en parleEnseignement supérieur : les chantiers qui attendent Benoît Hamon
Actu | Formations, Innovation

OCEAN, un nouveau venu du côté des MOOC

Céline Authemayou  |  Publié le , mis à jour le

5 commentaires

Lancé le 18 novembre 2013 à l’initiative de six grandes écoles parmi lesquelles les françaises ENS, ENS Lyon et Polytechnique, le portail OCEAN entend structurer l’offre francophone de MOOC. Le but : faciliter la recherche de cours pour les apprenants, en garantissant à ces derniers une qualité académique de haut vol.

Ne dites pas MOOC mais FLOTS. Francophonie oblige, le nouveau portail OCEAN parle plus volontiers de Formations en ligne ouvertes à tous que de Massive Online Open Courses. Initié par l'ENS, Polytechnique, l'ENS Lyon, Polytechnique Montréal, l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et l'université catholique de Louvain, le site Internet ouvert le 18 novembre 2013 entend regrouper les productions de tous les établissements d'enseignement supérieurs internationaux, à condition qu'ils dispensent leurs cours en français et que leur qualité soit avérée.

"Le projet est né d'une réflexion commune, explique Eric Vantroeyen, chargé de mission e-learning à l'École polytechnique. Nous nous sommes rendu compte qu'il y avait une production importante de Mooc, mais pas de réelle visibilité dans l'environnement francophone". Les deux plate-formes historiques du secteurs, EdX et Coursera étant anglophones.

"Permettre aux apprenants d'identifier des contenus de qualité"

Dès le 30 janvier 2014, les établissements souhaitant voir leurs cours publiés sur OCEAN pourront donc soumettre leur contribution au portail. Grâce à un comité éditorial, composé de personnels académiques au bagage scientifique avéré, les vidéos seront visionnées et validées avant la mise en ligne. "Nous fonctionnerons à la manière des revues scientifiques, note Eric Vantroeyen. Nous le savons, l'offre de FLOTS va continuer de grossir. Il va devenir de plus en plus difficile pour l'apprenant d'identifier la qualité des contenus proposés. Grâce à ce comité éditorial, OCEAN entend avoir un véritable crédit scientifique."

Nous fonctionnerons à la manière des revues scientifiques de manière à avoir un véritable crédit scientifique (E.Vantroeyen)

FUN et OCEAN, "complémentaires"

Le projet, proposé par les grandes écoles francophones est mis en ligne après seulement quelques semaines d'existence pour France université numérique (FUN), porté par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Une concurrence directe ? "Certainement pas, argumente le chargé de mission e-learning de l'X. Nous ne sommes qu'un portail, contrairement à FUN, qui est une vraie plate-forme. Le ministère a mis en place un outil pour diffuser les Mooc. OCEAN recensera des cours pouvant être hébergés par FUN. Notre démarche est donc complémentaire".
Les établissements intéressés par la démarche pourront soumettre leurs productions à OCEAN dès le 30 janvier 2014.

Céline Authemayou  |  Publié le , mis à jour le

5 commentaires

5 commentaires
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :