On en parleExclusif. APB 2017 : la circulaire sur le tirage au sort jugée illégale // Xavier Michel : "Les plus grands dons proviennent souvent d’alumni"
Actu | International, Innovation

Off to Silicon Valley (2/10). Quand la technologie se met au service du social learning

Coralie Garandeau  |  Publié le

0

© cienpiesnf - Fotolia
© cienpiesnf - Fotolia

En amont de la learning expedition organisée à l'automne 2014, EducPros vous emmène dans la Silicon Valley pour un voyage au cœur des nouvelles technologies appliquées à l’éducation. L'Edtech est le secteur qui se développe le plus vite dans l'écosystème californien. Pour preuve, le montant des investissements s'est élevé à plus d’un milliard de dollars en 2012. C’est l’année où a été créée Declara, une start-up qui veut révolutionner la pédagogie en mettant au point des plates-formes technologiques sur mesure pour les enseignants et les étudiants.

Utiliser les outils marketing du e-commerce et les méthodes communautaires et participatives des réseaux sociaux : telle est l’idée derrière Declara. Une start-up montante dont le siège est situé à Palo Alto – jusqu’il y a peu dans un garage – qui emploie près de 60 personnes et vient de lever 16 millions de dollars auprès de capital-risqueurs.

Declara construit des plates-formes technologiques sur mesure pour les besoins de communautés éducatives. La collecte et l’analyse de données ainsi que la recherche sémantique permettent de prédire, par exemple, quel est le contenu le plus adapté à un enseignant à un moment donné, de mesurer quelles innovations ont le plus d’impact sur l’apprentissage et la motivation de ses élèves, et de lui fournir des programmes personnalisés selon ses besoins.

"Le classement Pisa de l’OCDE, les forts besoins en formation et les investissements massifs des gouvernements dans l’éducation : voilà trois facteurs qui génèrent de nouveaux besoins en éducation, estime Nelson Gonzales, co-fondateur et directeur stratégique de Declara. Il y a de la place pour l’innovation en matière d’éducation et pas seulement en Finlande, pays qui est toujours montrée en exemple. La Silicon Valley peut aider l’éducation à innover en générant des contenus adaptés, profonds et personnalisés aux besoins des professeurs et des étudiants".

La Silicon Valley peut aider l’éducation à innover en générant des contenus adaptés, profonds et personnalisés aux besoins des professeurs et des étudiants (N. Gonzales)

Declara se positionne depuis le départ sur le "Grand Sud" : Australie, Brésil, Mexique ou Chili sont les premiers territoires sur lesquels la start-up de Palo Alto mesure les besoins des communautés enseignantes.

Face aux besoins du gouvernement australien – la réorganisation de 20 ans de données éducatives et l’implémentation de nouveaux programmes scolaires – Declara décline ses algorithmes de recherche sophistiqués et une plate-forme communautaire destinée aux professeurs australiens. Sur Scootle Community, ceux-ci peuvent créer et partager des contenus, voir quels sujets les autres utilisateurs de leur réseau sont en train d’étudier et accéder à un outil de recherche sémantique puissant pour trouver des ressources.

Au Mexique, c’est une plate-forme de social learning qui a été créée pour le SNTE, le plus gros syndicat d’enseignants du pays, qui compte 1,6 million de membres. Elle fonctionne comme un outil de formation continue, dans le contexte de la refonte des programmes prévue par la grande réforme de l’éducation annoncée par le président Pena-Nieto.

Avec ce positionnement unique de "social learning intelligent", Declara se distingue de l’univers globalement gratuit de l’éducation en ligne puisqu’elle vend sa plate-forme à des gouvernements ou des organisations. "Jusqu’à maintenant, les outils d’analyse de données sur le web servaient surtout à générer des publicités en haut de vos écrans, estime Nelson Gonzales. Nous pensons que ces techniques doivent être appliquées à ce qui importe le plus dans le monde : les gens et le talent."

Learning Expedition San Francisco / Silicon Valley
Du 26 au 31 octobre 2014, EducPros organise un voyage d'étude dans la Silicon Valley en Californie. L'objectif : mettre en relation les universités et les grandes écoles françaises avec les hauts centres de recherche et d’innovation de la Silicon Valley.
Au programme : visite des universités de 
Berkeley et Stanford, rencontre avec les fondateurs de MOOC (Khan AcademyCoursera) et des représentants d'entreprises emblématiques comme Google, Mozilla ou Linkedin...

Plus d'informations ici

Coralie Garandeau  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :