On en parleUniversités : 1.000 emplois annoncés, 40% gelés
Actu | Politique

Opération Campus: Grenoble reçoit 400 millions d’euros

Publié le

0 commentaire

Valérie Pécresse a annoncé mardi 21 juillet 2009 le montant de la dotation allouée à Grenoble dans le cadre de l'Opération campus. Celle-ci s'élève à 400 millions d'euros. Retour sur le projet grenoblois.

Mercredi 28 mai 2008 : Valérie Pécresse, la ministre de l’Enseignement supérieur, annonce les six premiers lauréats de l’Opération campus. Parmi les sélectionnés*, la ville de Grenoble et son projet  "Grenoble Université de l’Innovation". Son coût s’élève à 1,2 milliard d’euros au total. 563 millions d’euros sont demandés au titre de l’Opération campus.

Un an et deux mois plus tard, mardi 21 juillet 2009, Valérie Pécresse annonce que le campus grenoblois va recevoir 400 millions d'euros. Cette dotation sera placée. Les intérêts devraient rapporter près de 17 millions d’euros par an. Ce financement s'ajoute aux 67 millions d’euros alloués à l'académie de Grenoble dans le cadre du contrat de projet Etat-Région 2007-2013, aux 2 millions reçus par le tout nouveau PRES (pôle de recherche et d'enseignement supérieur) grenoblois et aux 3 millions promis à court terme "dans le cadre du plan de relance au titre des études". En outre, le conseil régional Rhône-Alpes a voté un soutien de 85 millions d’euros au projet. L’engagement des autres collectivités (département, agglomération, ville) doit encore être précisé.


Trois axes de développement


Cet argent devrait permettre de "construire plus de 80.000 m2 de bâtiments neufs, réhabiliter plus de 60.000 m2 et détruire plus de 30.000 m2 de bâtiments vétustes avec la destruction puis la reconstruction à neuf de 600 logements, la création de 1 000 autres et la rénovation du restaurant universitaire".

Il s’agit ainsi de créer un campus unique à partir des deux sites existants (Polygone scientifique et domaine universitaire de Saint-Martin-d’Hères) situés à moins de 25 minutes l’un de l’autre grâce à des transports rapides et non polluants (tramway, pistes cyclables).

Il s’agit également de constituer ou de renforcer de pôles thématiques, constituant des centres d'excellence, autour des enjeux innovation, information, planète durable et santé. Par exemple, il est question de réaliser un "Institut des sciences de l'innovation", une "Maison de la création", un "Institut des formations aux professions de santé" et de réhabiliter de façon urgente des bâtiments de sciences humaines et sociales.

Enfin, près d'un tiers des moyens visent à renforcer la quantité et la qualité des dispositifs d'accueil et le cadre d'études et de travail. Il est donc prévu de construire une résidence pour chercheurs, d’aménager un pôle multi-services (siège du CROUS, services santé, handicap...) à l'intersection des lignes de tram sur le domaine universitaire ou encore de créer un centre sportif sur le Polygone. Les premières réalisations sont attendues pour la fin 2012.


* avec Bordeaux, Toulouse, Lyon, Montpellier et Strasbourg.

Publié le

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :