Newsletter

PIA 3 : l’orientation postbac bénéficie d'un appel à projets

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Un quart des étudiants s'est déjà réorienté, selon la dernière étude Linkedin
Les établissements candidats ont jusqu'au 20 septembre pour déposer leur dossier. // ©  PlainPicture / Design Pics
Dans le cadre du PIA 3, les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont ouvert, le 6 avril 2018, l’appel à projets "Dispositifs territoriaux pour l'orientation vers les études supérieures". Piloté par la Caisse des dépôts et doté de 70 millions d’euros, il doit faire émerger des “écosystèmes” pour améliorer le continuum bac - 3/bac + 3.

Comment améliorer l’orientation des jeunes vers l’enseignement supérieur ? C’est tout l’objet d’un nouvel appel à projets, financé par le PIA 3 (programme d’investissements d’avenir) et ouvert vendredi 6 avril 2018. Opéré par la Caisse des Dépôts, cet appel fait partie du volet "orientation" d'une action plus vaste, intitulée "Territoires d’innovation pédagogiques". Au total, cette action comptera quatre volets. Outre celui dédié à l’orientation, viendront s'ajouter "Espé du futur", "Campus des métiers et des qualifications" et un quatrième, dont la thématique est encore indéfinie pour l’instant.

L’AAP "Dispositifs territoriaux d’orientation" est donc le premier d’une longue série. Dotée de 70 millions d’euros (subvention ou dotation décennale selon la durée des projets financés), cette première vague sera complétée par une seconde, d’ici à quelques mois.

Lire aussi. Investissements d’avenir : coup d'envoi du PIA 3

1 million d’euros minimum par projet

Les porteurs des projets candidats doivent impérativement être des établissements d’enseignement supérieur public ou privé à but non lucratif, ou encore des regroupements d’établissement. Autour de ces porteurs, des partenaires pourront venir se greffer, tels les lycées, les CFA (centre de formation des apprentis), les collectivités et tout autre acteur de l’orientation.

"L’appel à projets part du constat qu’il faut mieux coordonner les actions des acteurs en charge de l’information et de l’accompagnement des jeunes en matière d’orientation. Des solutions sont à inventer pour améliorer ce continuum entre le lycée et l'enseignement supérieur", détaille Gabrielle Leroux, responsable de projet au pôle e-education de la Caisse des dépôts.

Doté d’au minimum 1 million d’euros, chaque projet devra donc proposer une solution permettant d’améliorer l’orientation des lycéens vers l’enseignement supérieur, ainsi que le dialogue entre les acteurs du terrain. Une thématique qui trouve un écho particulier, en pleine réforme de l’entrée dans l’enseignement supérieur. Le dépôt des dossiers est ouvert jusqu’au 20 septembre 2018.


Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne