Newsletter

Quelles académies attirent les étudiants ?

CS
Publié le
Envoyer cet article à un ami

A l'occasion de la sortie de la publication annuelle des RERS 2013 (Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche), zoom sur les académies qui prennent de l'ampleur et celles qui perdent des étudiants.

Evolution effectif étudiant par académie - 2012-2013+1,5%. Le nombre d'étudiants en France a augmenté, entre les années universitaires de 2012-2013 et 2011-2012, pour atteindre près de 2,4 millions. Avec des évolutions cependant différentes selon les académies.

Toulouse, la plus attractive

Si Toulouse et Lille ont vu leurs effectifs étudiants progresser, cinq académies métropolitaines ont un solde négatif sur un an : Nice, Poitiers, Clermont-Ferrand, Aix-Marseille et Dijon.

Une tendance qui se vérifie en partie sur trois années, entre 2009-2010 et 2012-2013 où Toulouse et Lille restent excédentaires (+7,3% et +2,7%), tandis qu'Aix-Marseille et Nice sont déficitaires (-0,5% et -1,9%). Enfin, si Montpellier (+6,3%), Lyon (+6,1%) et Rennes (+5,7%) figurent en tête des des académies connaissant les plus fortes augmentations sur trois ans, deux académies ont un effectif qui diminue sensiblement : Nice (-1,9%) et Poitiers (-2,3%).

- Voir le tableau de l'évolution des effectifs étudiants par académie entre 2012-2013 et 2011-2012 (pdf)

- Voir le tableau de l'évolution des effectifs étudiants par académie sur 3 ans (entre 2009-2010 et 2012-2013) (pdf)

Lire aussi
- Les RERS 2013, avec une partie détaillée sur les étudiants (pdf)
- Le billet de Pierre Dubois : 2013 : les chiffres du supérieur

CS | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
STROMBONI (Rédaction EducPros).

Bonjour, En effet, la question de l'attractivité n'est qu'une dimension que nous avons mise en avant dans le titre, mais "l'excédent" ou le "déficit" mélangent de nombreux mécanismes. Merci pour ce lien intéressant ! Bonne semaine !

Pierronnet.

Bonne semaine à vous également, et bonne rentrée en quelque sorte ;-)

Pierronnet.

Bonjour Le terme "d'attractivité" des académies considérées n'est pas forcément le plus adapté. Derrière l'évolution du nombre d'étudiants se cachent différents mécanismes, notamment 4 : - la démographie locale - la réussite au Bac - le choix des bacheliers ou non d'entreprendre des études supérieures et, plus largement, le concept "d'accès à l'Enseignement Supérieur" - enfin, bien sûr, le concept d'attractivité en lui même, c'est à dire la manière dont une zone géographique arrive à attirer des étudiants au delà de son propre périmètre intérieur. Et les mécanismes alors à l'oeuvre sont alors passionnant :-) L'INSEE Lorraine avait produit une note intéressante à cet égard : http://www.insee.fr/fr/insee_regions/lor/themes/EL/EL272/EL272.pdf Bon week-end !

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne