Newsletter

Regards sur l'éducation 2017 : l'enseignement supérieur français en 10 chiffres clés

Virginie Bertereau
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Université Paris Descartes Paris 5 - Etudiants en licence 1 de droit - Malakoff - 28 septembre 2015
Université Paris Descartes Paris 5 - Etudiants en licence 1 de droit - Malakoff - 28 septembre 2015 // ©  Camille Stromboni
Mardi 12 septembre 2017, l’OCDE a rendu public son rapport annuel "Regards sur l’éducation". Outre les données habituelles sur les dépenses pour l'éducation ou la mobilité des étudiants, l'édition 2017 s'est penchée sur les différentes possibilités d'entrer dans le supérieur, comme APB.

C'est un rituel : la rentrée passée, l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) publie "Regards sur l’éducation", son rapport annuel sur l'état de l'éducation dans le monde et plus précisément dans ses 35 pays membres et pays "partenaires".

Dans cette édition 2017, l'organisation a notamment étudié, comme à l'accoutumée, le financement et les performances des États. Elle a également recensé les différentes possibilités d'entrer dans le supérieur (examen, processus d'inscription, nombre de candidatures possibles, etc.). En France, elle dédie donc un paragraphe particulier à APB (Admission-postbac).

Voici en 10 chiffres ce qu'on peut en retenir.


Virginie Bertereau | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Diane.

Les moyennes européennes et de l'OCDE des "départs d'étudiants" (le 8% et le 6% respectivement) paraissent être celles des mobilités : les parts d'étudiants en mobilité internationale sur les effectifs totaux (très différent des départs d'étudiants)

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne